Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'amour et le sexe

L'enseignement de l'éducation sexuelle. Ne confondons pas l'amour et le plaisir sexuel. Le plaisir sexuel et l'entente réelle. Reconnaître ses erreurs.


L'enseignement de l'éducation sexuelle

En 2007, il y eut en France, 166 femmes tuées par leurs compagnons.
L'éducation nationale enseigne avec détails les organes sexuels et la façon dont on fait des enfants mais rien sur les compatibilités relationnelles, sur la maîtrise des pulsions, sur les ententes des caractères et sur les ententes biologiques qui peuvent faciliter la réussite d'unions harmonieuses.
Quel ministre inclura cette éducation à nos jeunes, quand on sait que l'attraction sexuelle (l'instinct de reproduction) est déja présent chez certains enfants dés l'âge de trois ans ?
Voir la campagne contre la violence faite aux femmes

Ne confondons pas l'amour et le plaisir sexuel

On sait que le plaisir sexuel est possible avec tout autre partenaire, race, moyen... La libération sexuelle l'a prouvé mais quel désastre quand la passion s'éteind. Il ne s'agit en fait que d'instinct de survie, de reproduction. Depuis que l'être vivant est apparu sur terre, il ne cherche que la meilleure pondeuse, le meilleur étalon susceptible de transmettre un patrimoine génétique optimum à ses descendants.
Au mâle bien musclé de la préhistoire, vêtu de magnifiques peaux de bêtes et ramenant de la chasse sanglier, aurochs... Correspond aujourd'hui le beau gosse bien balancé, look "tendance" avec si possible belle voiture et bon compte en banque.
A la femelle aux belles mamelles et hanches amples qui acceptait les hommages du chasseur de fauve correspond maintenant la "top" branchée aux formes plus ou moins généreuses (parfois factices) mais aux charmes, look et tactiques bien aiguisés. Pas d'évolution donc depuis la préhistoire pour rechercher avec le beau mâle ou la jolie femelle, l'entente idéale (qui reste au second plan). L'instinct sexuel domine pour assurer inconsciemment la meilleure descendance physique possible.
Ne nous plaignons pas si nous ne nous servons de notre intelligence que pour l'amélioration des techniques, des technologies, du progrès scientifique, des inventions qui apportent confort, bien être, facilités... Et creusent davantage le fossé entre nos rapports fugaces de plaisir et celui longuement malheureux de nos unions inadéquates.
Rien ne changera tant que ne seront dissociés l'instinct de reproduction (qui nous parait être le critère infaillible) des ententes intellectuelles et émotionnelles maintenant évaluables.


Le plaisir sexuel et l'entente réelle

Le plaisir sexuel est équivalent à la plus forte des drogues à laquelle nous devenons dépendant aussitôt.
Il n'y a rien de plus euphorisant. Le corps et l'esprit (et dans l'attente de la dose) sont sur un nuage de béatitude. Plus on en prend, plus on en veut. On est persuadé que le vrai bonheur est là et l'on accepte tous les compromis.
Si l'entente n'est pas réelle, les vicissitudes de la vie vont s'immiscer peu à peu. Le temps de la dégradation sera fonction de l'importance de l'incompatibilité. Personne ne peut croire cette chose, et pourtant, la plupart d'entre nous, tombons dans ce piège qui est la recherche perpétuel de l'être idéal pour la quête de ce que nous croyons être le bonheur mais qui n'est que notre dose de plaisir !


Reconnaître ses erreurs

L'amour est aveugle (la libido bloque l'intelligence). N'ayons pas honte de nous tromper, de nous laisser abuser par nos sentiments, nos pulsions, mais qui ne peuvent analyser nos compatibilités. Notre instinct, quand il a pris le commandement, ne permet jamais d'être dirigé par l'intelligence.
Essayons de faire dominer notre intelligence avant nos instincts. Chacun d'entre nous a une âme soeur qui l'attend quelque part. Cherchez avec intelligence et vous trouverez.
Exemples de couples célèbres incompatibles


Votre avis

Questions.
L'être humain est il supérieur à l'animal au point de vue affectif ?
L'instinct de reproduction de l'homme peut il un jour être contrôlé par son intelligence (hormis subterfuges techniques) ?
Voir les statistiques des mésententes et leurs conséquences expliquées
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: l'amour et le sexe
Posté par flougaussien le 11/02/2009 20:00:28
P.S. : Des propos haineux et disproportionnés tels que "je vais me faire un plaisir de te broyer les couilles", lu ici un peu plus haut, témoignent au passage du climat de haine, d'irrespect et de frustration (faut dominer pour exister, là encore) induit par le système dans lequel nous vivons.

Modifié le 11/02/2009 20:03:06
Re: l'amour et le sexe
Posté par flougaussien le 11/02/2009 19:35:02
Je suis d'accord avec Acisud et Sterlay : l'éducation influence énormément, et notamment les relations avec les autres. Et c'est le rôle de l'éducation nationale (et celui des parents, aussi) d'apprendre aux gens à avoir des relations saines entre eux.

Mais l'éducation nationale, encore aujourd'hui, me semble bien puritaine. De plus, elle est basée sur des valeurs très nocives selon moi : la compétition (avoir une bonne no-note) et le fait d'accepter tout et n'importe quoi sans penser par soi-même (dans la plupart des "contrôles", il faut recopier un truc par coeur, ou du moins écrire ce que le prof/système veut entendre). On ne nous apprend pas à penser par nous-même, à être responsable. On nous apprend à ne pas voir les autres, voire à leur marcher dessus, et à faire les perroquets.

Jamais l'éducation nationale ne nous fait réfléchir sur les dangers de l'idéologie porno.
Jamais l'éducation nationale ne nous fait réfléchir sur la propagande télévisuelle et publicitaire.
Jamais l'éducation nationale ne nous incite à réfléchir sur "à quoi sert la vie", ou "quel est le but de la vie" (enfin si, un peu en philo au lycée, c'est à dire bien trop tard je pense).
Jamais l'éducation nationale ne nous fait réfléchir sur les relations entre les gens, sur ce que l'amour (dans le sens "vouloir le bonheur de l'autre" ) peut nous apporter, et idem pour la haine.
Jamais l'éducation nationale nous incite à réfléchir sur l'amour et le sexe.
Presque jamais l'éducation nationale nous fait agir pour un projet commun, et quand elle le fait, elle met quand même les groupes en compétition entre eux, et donc maintient une pression artificielle qui empêche toute coopération sincère, et qui tient rarement compte de l'individualité de chacun-e.

Elle nous dit vaguement qu'il faut respecter les autres (les surveillant-e-s, le-la CPE voire la police nous le rappelle quand on a frappé Kévin ou qu'on a violé Simone), mais en même temps, comme je l'ai déjà dit, elle est basée sur la compétition : il faut dominer les autres. Ce n'est pas cohérent.

La haine, dans les cours d'école et ailleurs, pour moi, est alimentée entre autre - et c'est loin d'être négligeable - par le système scolaire actuel (et quand j'écris "actuel", ça ne veut pas dire que le système scolaire passé était mieux ^^ ; ça veut dire que le système scolaire actuel peut - doit? - être amélioré ).

Modifié le 11/02/2009 19:56:31
Re: L'amour et le sexe
Posté par acisud le 26/11/2008 00:15:27
lol ah, la publicité. . .
Re: L'amour et le sexe
Posté par jacquesv le 25/11/2008 23:57:39
Quoi?
(a)
Re: L'amour et le sexe
Posté par acisud le 18/11/2008 18:02:29
Olga has not examined my profile carefully enough! :-p
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
L'auteur : Hervé Sterlay
80 ans, Meudon (France).
Publié le 15 novembre 2008
Modifié le 11 octobre 2008
Lu 3 240 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲