Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'amour, sombre poison noir...

L'amour est noir, l'amour est blanc, lorsqu'il arrive, il emporte tout sur son passage, laissant des entailles au coeur et des larmes dans les yeux... L'amour fait mal, mais qu'est ce qu'il peut faire du bien ! Vision contrastée de l'amour qu'est la mienne.


Je pensais il n'y encore pas si longtemps que amour était la chose la plus magnifique au monde, un ciel bleu sans nuages, une fleur s'ouvrant à la rosée, un feu embrasant la paille. Une fusion unique et inégalable, le soleil qui manquait à mes jours et la lune qui manquait à mes nuits.

Mais il n'y a pas si longtemps, je me suis rendue compte que tout cela n'était pas vrai, que ce n'était qu'une illusion. L'amour le vrai peut exister, mais il est toujours parsemé de malheurs, donc à ce compte là cette perfection perd en crédibilité. Le prince charmant non plus n'existe pas, mais au fond ce n'est pas plus mal : pour savourer le bonheur encore faut-il qu'il y ait au moins une petite dose de malheur...


Une douleur insidieuse

L'amour est un sombre poison noir, qui se répand dans l'organisme comme l'eau innoffensive peut s'y répandre. L'amour est insidieux, il se faufile tel un serpent, blesse lorsqu'on s'y attend le moins, et une fois la victime mordue il repart comme si de rien n'était. Et le pire, c'est qu'il y a les effets secondaires ! Non seulment il a frappé, il a fait mal, mais il laisse une entaille ouverte qui ne cicatrise jamais.

C'est triste à dire, mais quand on aime vraiment quelqu'un, automatiquement on souffre un jour au l'autre, c'est inéluctable.


L'amour engendre le malheur et donc le bonheur

Le mieux à faire ? Ne pas aimer, se retetenir. Mais l'être humain est maso, il se dit qu'il a une vie alors autant la vivre à fond. Pas faux. Puis quel est l'autre moyen le plus sûr pour profiter du bonheur de la vie à part connaître le malheur ?

Néanmoins, la souffrance amoureuse est la plus destructrice et la plus devastatrice. C'est une douce folie, un feu qui caresse la peau mais qui la consume peu à peu, sans que l'on ne s'en rende compte.
Mais le pire, c'est que l'amour est le seul poison, la seule maladie à avoir pour antidote lui-même, c'est fou ça, non ?
En effet, qu'est ce qui peut soigner ou du moins apaiser une déception amoureuse à part une autre relation amoureuse ? Peut être le temps, à la limite, mais celui là est lent quand il s'agit d'intervenir pour effacer de vilaines blessures.


Conclusion, le seul sentiment qui ne cause pas de ravages et qui persiste malgré le temps qui passe reste l'amitié, ou l'amour familial.


L'être humain, être insatiable

Mais l'être humain est trop compliqué pour se contenter de ces choses là ! Il lui faut tout pour se sentir au mieux : être entouré (familialement et amicalement), être aimé et aimer d'amour, être reconnu dans la société, pis avoir des soussous tant qu'à faire ! ^^


L'amour est donc vital, mais également mortel, compliqué ct'histoire !!! L'amour en un mot = paradoxal
C'est bien au moins on lui a déjà trouvé une definition, alors que c'est pas si facile que ça !
Bah oui, l'amour est si imprevisible, si indescriptible (car chacun le ressens à sa façon), si impalpable ! On ne peut le décrire ! Mais bon c'est bien on sait déjà qu'il est paradoxal !


Vision un peu pessimiste, mais malheureusement réaliste

Le pire, c'est que quand ce virus te tombe dessus, t'as pas le choix ! Tu le gardes, parce que rien ne peut le soigner. Puis tu attends, puis t'es pas si mécontent car tu peux rester au lit et pas aller au boulot ! Puis quand il repart, il t'a pris beaucoup de ton énergie et il faut que tu te remettes.


C'est une vision un peu pessimiste mais bon, tout le monde n'est pas forcément beau, tout le monde n'est pas forcément gentil. LEs oiseaux dans le ciel ne sont pas bleus, ils sont noirs ébène, et le ciel lui même n'est pas bleu ni rose, il est rouge sang. Ca, c'est ce qu'on voit quand l'amour est passé par là et quand il est reparti : il ne laisse qu'une épave, une épave livide et desesperée qui voit tout en noir et en nuances de gris.


Conclusion personnelle

Attendre avant de donner son amour et sa confiance à quelqu'un, et même attendre un petit moment s'il le faut, car même au bout d'un an et demi, il peut encore te donner un coup de poignard dans le dos...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: L'amour, sombre poison noir...
Posté par chanade9631 le 27/10/2008 23:29:42
flougaussien :
""Quant aux histoires d'"acquisition" dont tu parles, Chanade9631, je n'aime pas bien raisonner comme ça. Je pense que l'idéal c'est de n'appartenir à personne. Parce que si on appartient à quelqu'un-e, on est prisonnier : on se sent obligé-e de rester avec la personne même si l'amour est parti"
Il existe un principe que je trouve absolument véridique : "fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis". Ce principe me fait penser que plus on se montre gentil, attentionné, plus l'on donne, plus l'autre nous croit acquis dans le sens où il se dit qu'il n'a pas à faire davantage d'efforts, car on "lui court apres". Je pense comme cela car je n'ai jamais trouvé de cas qui aurait pu réfuter ce principe.

tchit:
Je suis absolument d'accord avec toi quand tu dis que l'amour est fragile, ô combien fragile!! il suffit même d'une simple réaction de l'autre qui n'est pas suffisamment irreprochable...enfin, étant femme, je pense différemment des hommes dans la mesure où je me prends sans doutes plus la tête à essayer de décortiquer le comportement de mon homme^^ puis les femmes font attention au moindre détail donc bon ^^
Re: L'amour, sombre poison noir...
Posté par angel45 le 11/10/2008 19:32:13
oui l amour est un poison noire,il mene la personne a des etats de faibless de malade,
Re: L'amour, sombre poison noir...
Posté par tchit le 05/09/2008 18:10:15
flougaussien : l'amour mathématique... A part pour les histoires d'héritage je vois pas ;)
Re: L'amour, sombre poison noir...
Posté par flougaussien le 05/09/2008 04:45:56
Tchit :
Mais moi j'aime bien les maths et la raison, alors je reste sur ma version ^^
Re: L'amour, sombre poison noir...
Posté par tchit le 05/09/2008 02:21:45
flougaussien : tu appelles ça "pas sympa" ? haha :p J'ai vu pire quand même.

Je sais pas, moi non plus je n'ai jamais subitement arrêté d'aimer, mais peut-être que le mot "subitement" n'est pas approprié. Je ne veux pas dire que la disparition de l'amour est instantanée, mais que bien souvent il peut arriver un moment où une personne va se dire une vérité qu'elle ne cessait d'occulter : "je ne l'aime plus". Et la frontière entre aimer et ne plus aimer peut s'averer très nette et tranchante, d'où le "subitement".
Parfois cette disparition de l'amour peut survenir à la suite de quelque chose d'anodin, par exemple un changement de décor (un voyage qui se passe mal, un déménagement, une situation particulière), ou bien une dispute banale, qui vont d'un coup briser quelque chose, un charme qui semblait inaltérable, et précipiter un couple à la rupture. C'est pour ça que j'ai le sentiment que l'amour est quelque chose d'extraordinairement fragile et puissant à la fois, qui ne dépend pas de facteurs rationnels (amour et raison, deux choses opposées) et qui donc suit sa propre logique (je vais quand même pas citer "l'amour à ses raisons que la raison ignore", ah merde je l'ai fait ;) )
Combien de gâchis en amour...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
L'auteur : Adeline Rig.
26 ans, Toulouse (France).
Publié le 03 septembre 2008
Modifié le 30 juillet 2008
Lu 2 202 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲