Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'art du mensonge

L'art du mensonge est par trop méconnu. Heureusement, il existe des hommes pour nous apprendre comment procéder. George W. Bush et Bill Clinton sont de ceux-là.


Si vous devez un jour mentir, que ce soit toujours sur des choses essentielles et jamais sur des choses légères. Si vous mentez sur des détails, vous vous attirerez une foule d'ennuis dont vous n'avez pas idée. Au contraire, mentir sur des faits cruciaux est sans conséquence.





Le meilleur exemple que l'on puisse trouver pour illustrer cela, est le sort des deux derniers présidents des Etats-Unis face à leurs mensonges. Regardez Clinton, conspué pour une légère relation extra-conjuguale. Quand l'Amérique a acquis la certitude qu'il avait menti sur ce sujet, ça a été un déchainement. Avec de belles lettres au procureur général, du genre "Sauvez l'honneur de notre pays", etc. Sans oublier le compte-rendu précis et complet du crime sur Internet, histoire que tout le monde puisse fantasmer tout en prenant ses airs de vierge effarouchée. Et tout ça pour une affaire privée...





Maintenant, examinons le cas de George W. Bush. Voilà un homme qui ment à la planète entière, pour entrer en guerre contre un régime et un homme, Saddam Hussein, qui avait, rappelons-le, tenu en échec son papa dix ans plus tôt. W. Ment doublement : sur les armes de destruction massive, et sur le lien entre le terrorisme et le chef irakien. Bref, c'est toute une guerre qui est basée sur un double mensonge, et des soldats envoyés et sacrifiés pour cela et cela uniquement. On est par ailleurs certain que c'est un mensonge, puisque W. L'a lui-même reconnu publiquement, avec Tony Blair. Sans oublier ses discours rocambolesques sur sa croisade du Bien contre le Mal, sa mission quasi messianique,... À croire qu'il en est vraiment convaincu lui-même. De toutes façons, ça ne change rien : un mensonge proféré à soi-même reste un mensonge. Au final, quelle est la sanction pour George W. Bush ? Éh bien, c'est un plébiscite ! Sa victoire est incontestable : il est réélu avec plus de trois millions de voix d'avance sur son adversaire démocrate, et près de soixante millions d'électeurs à son actif au total, soit plus qu'aucun autre candidat avant lui dans l'histoire des Etats-Unis.


La preuve en est faite : ne mentez que sur des choses considérables.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: L'art du mensonge
Posté par fourmies1 le 13/08/2005 22:17:04
oui, tout à fait d'accord!
Re: L'art du mensonge
Posté par erenesse le 16/01/2005 21:53:31
j'allais poser la meme question, vanilla.
pas marrant. même pas 5.
Et les idées, les idées... déjà vues...
Re: L'art du mensonge
Posté par vanilla le 06/12/2004 22:49:32
en quoi est il drole l article ???

on s'attend pas du tout a cela en clikant dessus .....
Re: L'art du mensonge
Posté par hatchepsout_11 le 26/11/2004 17:21:46
Je ne crois pas que l'on puisse mettre Bush et Clinton dans le même sac. Bush c'est des affaires d'état; Clinton c'était une affaire totalement privée qui ne nous regardais pas!
Re: L'art du mensonge
Posté par la_poole le 25/11/2004 17:16:22
"jimbeluba" serait tu donc insensible à l'humour de l'auteur de cet article ? D'ailleurs pour pas que les gens confondent avec le premier degré, c'est meme classé dans cette catégorie : "humour". Oh ?
En ce qui me concerne ça m'a bien plu. Sur ce, je vais regagner ma luxueuse voiture et rentrer dans mon somptueux palace afin de me remplir la panse d'un festin de tous les diables (et ça, ça passe ?)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
L'auteur : J. Ballmeyer
38 ans, Namur (Belgique).
Publié le 23 novembre 2004
Modifié le 20 novembre 2004
Lu 2 702 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲