Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'enfer au quotidien...

Ceci est l'histoire (malheuresement) vraie d'une famille qui essaie de refaire surface dans la société...


Mon père a sympatisé avec un homme, membre lui aussi dans un club. L'amitié était forte jusqu'au jour où l'on s'est tous rencontrés : Moi, ma soeur et mes parents allèrent chez eux...
L'homme (apellons le D) en question nous avait prévenu que son fils (nommé A), âgé de 28 ans avait un problème grave hysique et mental. Mon père me l'avait dit mais avait surtout insisté avec ma soeur, Maëlle, âgée de 10 ans à l'époque : "on ne sais jamais, tu risque d'avoir une drôle de réaction en voyant A. Toi aussi Morgane", m'avait-il dit..
Arrivé chez eux, la femme de D, (nommons la elle ausi par une lettre : M), nous accueil, et j'avoue que malgrès son âge (57 ans), j'ai super bien délirée avec elle dès le début.
Puis leur fils A est arrivé. Un beau jeune homme de loing, puis il s'est approché d'un pas lourd et désorienté vers nous. Il avait l'air heureux, nous fit la bise et invitat ma soeur a aller jouer a la console.
Moi, je restais avec D, M, et mes parents. On discutaient justement du problème d'A : Lors d'un vaccin, à l'âge de 4 ans, il avait arrêté d'évoluer. A faisait des crises d'épilepsie (Définition de crise épileptique : Ensemble de symptômes caractérisés par des crises répetitives qui sont l'expression clinique d'une décharge électrique anormale, soudaine, excessive et transitoire dans le système nerveux central. L'épilepsie peut être symptomatique d'une lésion acquise, aiguë ou chronique, ou d'une perturbation idiopathique avec ou sans prédisposition familiale. Il existe autant d'expressions cliniques que de fonctions cérébrales, mais les plus fréquentes sont la perte de connaissance et la convulsion. Les crises peuvent être d'emblée généralisées (petit mal, grand mal) ou partielles (élémentaires, complexes) avec ou sans généralisation secondaire.)
La soirée se passa très bien, je mettais liée d'amitié avec M, et ma soeur, n'avait pas fait de différence physique ou mentale avec A...
Aujourd'hui, cela doit faire 2 ans que l'ont se connaient. Ont sort tous emsemble se balader sur la plage, dans des parcs...etc et ce qui me révolte, c'est le regard des gens qui se pose sur A. Un regard méchant, sadique, suivit d'un petit sourire nargueur ou d'une petite parole à la personne d'a côté. Une fois au restaurant : j'ai pu entendre àl a table voisine, une femme qui disait à son ami : "Regarde moi ça : je dirais qu'il faudrait leur interdir l'accès de certains endroits : il risque de faire peur à quelqu'un et ce n'est pas prudent". A avait entendu ces paroles, et, même s'il a un niveau mentale retardé, il m'avait demandé si j'étais d'accord avec ce que "la dame d'a côté" avait dit! Les larmes lui étaient montées aux yeux.
Très recemment, j'étais avec lui lorsqu'il a fait une grosse crise d'épilpsie : après avoir réussie à le calmer avec sa mère, il avait voulu que je reste avec lui.
Je n'écris pas cet article pour les plaindre ou quoi que se soit, mais je voulais essayer de vous faire prendre conscience de la méchanceté des gens envers ceux qui sont différent. Ca peut arriver à n'importe qui : même à moi, en sortant la poubelle, je peux me faire renverser... etc
A est un être humain comme nous tous, il pense, réfléchi, marche, a les même membres que nous...etc mais juste par-ce qu'il a eu ce fichu vaccin qui lui a causé autant de problème, il est mit à part par tout le monde. Et les seules personnes qui vont le voir, lui parle et lui téléphone, ça le rend heureux. Si les gens étaient tous tolérants (ce qui est pratiquement impossible), tout ceux qui sont dans le cas d'A, seraient mieux dans leur peaux et peut être que la maladie reculerait un peu.
Beaucoup de personne sont comme A, mais je trouve qu'on les mets trop à part, qu'on les considère comme des moins que rien!
Voilà, j'espère vous avoir fait prendre conscience que ce n'est pas par-ce qu'on est handicapé, mantal, physique...etc, on est comme tout le monde. Et à cause d'un accident, vaccin, look, façon de pensée, on est mis à part de la société, dans la classe des "ANORMAUX"

Merci de m'avoir lue, j'attends vos commentaires, mais si c'est pour insulter les personnes handicapés, fermez directement cette fenêtre...
Gros Bisous a A, M et D, je vous adorent tout les trois!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: L'enfer au quotidien...
Posté par la_gathou le 20/08/2004 07:55:41
JE VS TROUVE TRE TRE con !!!! notamen NEVER PIERRE !! je palr o nom de ts les otres article : sa vs enpeche de lire normalemen si y manke un "s" kelke part non mai franchemen !!! dsl si les fautes d'horthographe vs perturbes ou vs angoisse mai av moi vs serez servie et jen sui ravie !!!!ecrivez un article avan !! et a l'auteur de l'article : ta ocunemen de texcuser ni de te justifier!!!!
ps:cet article e bien !!
Re: L'enfer au quotidien...
Posté par lylykiss le 20/08/2004 07:55:40
" Ici on tue les vieille. A 25ans on les tue. Ordres du MEDIA. A mort les vieilles! On tue les grosses aussi Pas de place pour les inactives, pas de place pour les non fécondables [...] Evitons l'hypocrisie: plus de besoin pour les anormaux de se sentir rejetés. J'entend par anormaux les pauvre gens qui ne répondent pas aux critères de Venus Land, les gueux qui n'entrent pas dans notre chère normalité... les non superficiels tolérés. Pourquoi les faire souffrir? Apr ès tout la planète ne serait-elle pas plus belle habitée par des Pamela Anderson ou toute autre tare de notre mère CONSOMMATION? "
voila c'est juste une citation du livre de mon artiste préféré: Damien Saez et je l'ai mis car ton article ma fait pensé a ce passage. j'ai adoré ton article et je suis totalement d'accord avec toi,c'est vraiment dégueux tout ce rejet, pour moi il n'y a pas de normalité,car les gens sont normaux ou anormaux par rapport a quoi?a qui?
Re: L'enfer au quotidien...
Posté par zoom le 20/08/2004 07:55:40
Pour clore le débat sur l'orthographe... si on commence à faire de la discrimination sur les lettres et quelques petites choses ridicules à droite et à gauche, ça ne m'étonne pas qu'une légère différence physique ou psychique donne accés à de tels comportements discriminatoires...Et entre nous je préfère le style venant du coeur de qqu qui se donne la peine de nous écrire dans un français relativement bon (y a pire non?) que le style "texto" franchement lassant non?
Amicalement
Re: L'enfer au quotidien...
Posté par marcisou le 20/08/2004 07:55:40
franchement, vous êtes trop con!!! On s'en fou des fautes d'ortographe!!! Le principal, c'est qu'on arrive à lire non??? Personne ne peut être une star de l'ortographe meme si on se donne de la peine!!!

Bref, je trouve cet article excellent!!! Il montre bien la réalité!!! Les gens, du moment qu'ils ont un problème quelconque, on les mets dans la cathégorie des gens "ANORMAUX" Mais que veut dire "anormal" Qui n'est pas normal??? Et le mot normal, que veut il dire??? Personne n'est normal ni anoramal!!!On a tous son caractère, son physique, ses envies, et ses caprices!!!
Donc personne n'est comme les autres et je trouve ca débile de se foutre de la gueule des handicapé quels qu'ils soient!!!

Marcisou
Re: L'enfer au quotidien...
Posté par jeandelemichel le 20/08/2004 07:55:40
Arrête les fautes d'orthographe. Merci
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 19 avril 2004
Modifié le 19 avril 2004
Lu 818 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲