FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







L'euthanasie

L'euthanasie, qu'est-ce que c'est ?


Il y a de cela encore quelques semaines, le gouvernement a de nouveau soulevé le problème de la mort de la dignité et se demandait quelles pratiques en rapport avec ce sujet pouvait être légalisé.
A la suite de la réouverture de ce débat si délicat, j'ai eu envie de vous faire partager un TP que j'ai effectué pour mon bac (je pense que je vous le livrerait en plusieures étapes !!)


Désormais, tout le peuple français connait le nom de Vincent Humbert et le destin qu'on lui associe. C'est à la suite d'un accident de la route, survenu le 24 septembre 2000, que le cours de cette vie, mais aussi celle d'une famille, s'est transformée à tout jamais. Devenu tétraplégique, muet et presque aveugle (il se qualifiait lui-même de "légume" ou de "plante verte"), Vincent n'avait de contact avec l'extérieur que par un langage codifié, mis au point avec Marie, sa mère. Durant trois ans de calvaire, et avec l'aide de sa mamn, il s'est battu, a investi toutes ses forces pour pouvoir mourir dignement, en étant euthanasié. Décédé le 26 septembre 2003, alors que sa mère lui a injecté une forte dose de barbituriques (un anti-épileptique), et après que le Dr Chaussoy, médecin-réanimatuer, lui injecte à son tour une dose de chlorure de potassium, le jeune homme et sa famille ont, par cet acte désepéré, relancé un débat retantissant sur le thème de l'euthanasie au sein des mentalités.


On se doit alors de définir clairement l'euthanasie. Etymologiquement, ce mot provient du latin eu et thanatos, qui signifie bonne mort, et du grec euthanasia, qui signifie mort douce. Dans la pratique, elle correspond à l'ensemble des méthodes qui procurent une mort sans souffrances, afin d'abréger une longue agonie ou une maladie très douloureuse à l'issue fatale. On en distingue deux formes :
- l'euthanasie active, qui consiste à provoquer la mort d'un malade incurable afin d'abréger ses souffrances.
- l'euthanasie passive, qui consiste à laisser venir la mort d'un malade incurable sans acharnement thérapeutique.

Une question se pose alors : quels sont les facteurs qui ont pu relancer un tel débat d'actualité dans notre société, et comment ont-ils évolué ?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Re: l'euthanasie
Posté par galth le 27/01/2005 17:18:41
Tchote, je t'adore... T'as parfaitement raison... Enfin, presque...

Depuis une certaine année 1789, un certain 14 juillet, la France est une République dont la constitution impose séparation entre Etat et Eglise (et toute autre religion ou institution religieuse...)...

D'autre part, je me marre quand les chrétiens parlent d'euthanasie ou d'avortement comme de meurtre... Oublient-ils que le Vatican condamne le préservatif, emmenant ainsi à la mort des millions d'Africains?
Après cela, ça peut paraitre vulgaire, mais franchement, je les emmerde!
Faut pas exagérer!!!

Donc euthanasier qqn qui souffre, c'est mal, empêcher un bébé de naitre parce qu'il va vivre une sale vie et faire une sale vie à son entourage, c'est mal, mais offrir des millions de personnes à une mort lente et douloureuse, l'une des pire qu'on puisse trouver, cela est bien et bon?

Non, Tchote, le débat n'est pas sans fin... Un phrase, une seule, peut clore le débat, pour l'euthanasie, pour la peine de mort, pour le suicide... bien que pour l'avortement cela soit plus discutable (juste la phrase, pas le résultat de l'argumentation... oui à l'avortement...) cette phrase, la voici :
CHAQUE ETRE HUMAIN EST LIBRE, ET CETTE LIBERTE SE TRADUIT PAR LA POSSIBILITE QU'IL A D'AGIR COMME IL L'ENTEND A CONDITION DE NE PAS ENTRAVER LA LIBERTE D'AUTRUI, CE QUI INCLUT DONC LA POSSIBILITE DE FAIRE DE SON EXISTENCE CE QU'IL DESIRE, Y COMPRIS Y METTRE UN TERME.
Ce qui veut dire que oui à l'euthanasie, oui au suicide (dans une certaine mesure, à définir, car le suicide n'affecte pas que le principal interessé mais ausis ses proches...), oui à l'avortement (dans certaines conditions) et non à la peine de mort (quelles que soient les conditions...)

Mais, ceci n'est que mon avis, bien que je l'aie exposé de manière assez autoritaire, lol...

Modifié le 27/01/2005 17:19:07
Re: L'euthanasie
Posté par tchote-biloute le 20/01/2005 14:51:44
Je souhaite réagir face à ce qu'a dit Joel…Si pour lui un amas de quelques cellules est un bébé alors oui on tue des bébés. Mais le débat n'est pas sur l'avortement, car sur ce point, mis a part les extrémistes ou les personnes fermés d'esprit, tout le monde a accepté la loi

Alors l'euthanasie, en deux mots c'est quoi ? C'est la mort volontaire et réfléchi de celui qui veut mourir ou bien c'est le simple choix des médecins ?
Dans le cas d'une absence de communication avec l'extérieur, comment peut-on savoir que l'homme ; derrière toutes ces souffrances veut-il mourir ? Probablement qu'il le souhaiterai ...Cela parait évident.
Je pense que l'euthanasie en elle même ne serai pas compliqué à mettre en place... SI les proches sont au courant et qu'ils ne débarquent pas avec un procès contre le médecin par exemple ? Un tas de problèmes de ce type vont naître avec la réglementation pour l'euthanasie...La loi qui devrait réglementer cet acte déjà pratique sera sûrement longue à créer, mais il faut ouvrir les yeux...

Cela ne sert a rien de se cacher derrières des façades, l'euthanasie EST. Elle ne fait de mal a personne, elle soulage, elle libère... Elle est plus que tout HUMAINE !
Ce n'est pas le même débat que sur la peine de mort (droit de vie ou de mort sur quelqu'un) mais un débat sur le droit de chacun à disposer d'eux même, à disposer de sa vie, ou de sa mort. Ce ne sont pas les arguments qui manquent ! Pourquoi s'acharner sur un homme qui est voué a souffrir toute sa vie, alors qu'il souhaite en finir ?

Enfin … le débat est sans fin … pour le moment mais c’est pareil à chaque fois que la société évolue, la religion pose problème, mais merde ! !! Celui qui croit en dieu, alors qu’il souffre s’il le souhaite, mais celui qui ne croit pas en ces dieux qui nous gâchent la vie, alors lui aussi doit souffrir pour faire plaisir a quelques personnes qui croit ?

Justice et religion n’ont pas besoin d’être en accord.
Il faudrait tout de même penser un jour à séparer l’église de l’état, qu’en pensez vous. ?

Aurélie, athée convaincue
Re: L'euthanasie
Posté par cdizen le 20/01/2005 11:13:20
En filigrane du problème de l’euthanasie règne
l’interdit religieux.
Si l’animal vit et meurt « naturellement »
faute de néocortex imaginatif …, le moindre
médicament fabriqué par l’homme modifie
« l’espérance de vie ».
L’argumentation concernant le côté artificiel
(donc humain) de la démarche en contradiction
avec l’idée que la vie ne nous appartient pas
- mais dépend seulement à Dieu - se mord
donc la queue en permanence.
Il se fait seulement que les gens sont le plus
souvent des « quantitatifs » (des consommateurs !),
des drogués du « toujours plus » (en longueur,
grandeur, vitesse, puissance, etc.) ; que la réflexion
sur le « qualitatif » est nettement plus compliquée,
demande beaucoup plus de maturité.
Quant aux religieux/ses intégristes qui suivent par ex
la Bible (ou autre) à la lettre, probablement que leurs
-nombreux- descendant(e)s, après s’être d’abord
révolté(e)s, les désavoueront tout en les pardonnant
(puisque aveugles,sourd(e)s, irresponsables).

Il faudrait ajouter que les « politiques » ont peur
de s’embarquer dans un conflit de ce type, que
les dits intellectuel(le)s ne sont plus de la trempe
de ceux du 19ème siècle ou début du 20ème !
Ils/elles sont juste capables de parler de « liberté »
devant ou dans les médias les servant et dans des
soft ou sweet conditions.
Re: L'euthanasie
Posté par filsdumetal le 20/01/2005 08:27:12
naboubala: sans la signature des proches, il est facil pour un "medecin déranger" de pousser sont patient a vouloir la mort dans un état ou il n'as plus ses facultés mentales....

moi aussi j'estime que mes parents n'ont pas a décider si je doit vivre ou non, mais pour un projet de loi et pour éviter une vague de "thanatonautes" il vaut mieu etre prudent.

Joel: pkoi la mort est-elle plus horrible que la vie?
personne n'as le droit de décider qui doit vivre et qui doit mourir, je suis d'accord avec toi (en partie).

mais qui aurais la prétention d'empécher quelqu'un de mourir si cela lui chante?
Ma vie est a moi, mes parents me l'ont donner et si j'ai envie de mourir qui a le droit de m'en empécher?

le premiere de nos valeurs n'est-elle pas la libérté tant qu'elle n'entrave pas la liberté d'un autre?
si je meurt en quoi cela regarde un juge ou un medecin ou encore un président?
est-ce ca la liberté de ne pouvoir mourir quand il semble juste de ne plus vivre?


quand au assassina de bébés.... on tue tout le monde aujourd'hui...meme dame nature tue.

la mort fait partie de la vie pkoi serait-elle mauvaise???
Re: L'euthanasie
Posté par joel le 19/01/2005 19:06:23
Mais qui a le droit de vie ou de mort sur quelqu'un ? Personne! L'eutanasie c'est comme l'avortememnt c'est un meurtre délibéré.
On dit"oui mais c'est pour un cas spécial, il souffre..." tout comme l'avortememt la première fois; et aujourd'hui, on assasine 200 000 bébé chaque année en France. C'est honteux, abérant et écoeurant!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
L'auteur : Catherine Jeanselme
29 ans, Gérardmer (France).
Publié le 17 janvier 2005
Modifié le 27 décembre 2004
Lu 3 882 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143