FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







L'histoire du Black Métal

Mon article retrace l'histoire surréaliste du Black Métal, en traitant des aspects majeurs, des groupes et des précurseurs du mouvement. Le Black Métal dans toute son idéologie, ses idées, ses sentiments...


Le black métal est à mes yeux la meilleure musique au monde, puisqu'elle allie haine et mélancolie, mélodie et brutalité. C'est une musique très profonde, probablement la plus poussée dans le domaine de l'esprit, qui implore entre autres le Mal, Satan, et la Mort (et toutes sortes de dégoûts des êtres humains moyens). Je mets ici son histoire fantastique sur "papier".

Il était une fois un petit monsieur, pas très gentil, qui appréciait une musique, pas très agréable non plus, et qui voulait présenter aux autres, à ceux qui connaissent déjà, un peu, ou même qui sont dans le mouvement, et à ceux qui découvrent, ce style de musique, qui, au final, ressemble plus à une énorme armée solidaire qu'à un orchestre :
Le black métal débute avec Venom, en 1982, qui sort un album appellé comme tel, le terme étant donc inventé par ce drôle de groupe un peu rock and roll. La pochette de l'album représente un bouc, l'icône du Diable, mais Venom ne font que jouer avec l'icône diabolique.
Le premier sataniste dans le mouvement extrême est probablement King Diamond, qui a découvert LaVey et sa bible satanique. Il fonde Mercyful Fate, et réutilise le fameux maquillage de Kiss, avec les crucifix renversés peints sur le visage.
Bathory, un grand groupe pionnier du black métal scandinave, voit le jour dans ce début des années 80 grâce à Pug Rogefeldt, Suédois de 15 ans !, et sort son premier album en 1984, appelé sobrement BATHORY. Le groupe aura plus tard une grosse influence sur le black métal.
Hellhammer, rebaptisé plus tard Celtic Frost, en 1984, montre son engouement pour le satanisme, et pousse vraiment le maquillage à fond (ce n'est plus le petit maquillage gentil de Kiss ou de Mercyful Fate).

Non loin de là, le death métal, dérivé du thrash, qui a dérivé lui aussi vers le commercial, accueille des groupes comme Cannibal Corpse, Death, Morbid Angel, Obituary, Napalm Death, Carcass (qui seront aussi connus les uns que les autres). Les textes parlent de mutilation, de Mort, de gore, de choses répulsives, d'horreur.

C'est à partir de là que tout commence vraiment. Un dénommé Oystein Aarseth, qui se fait appeller Destructor, fonde Mayhem en 1984, avec Necrobutcher à la basse (seul membre originel et actuel dans le groupe d'aujourd'hui), Manheim à la batterie et Messiah au chant. Destructor change finalement son pseudo pour Euronymous (le Prince des Morts... Effectivement c'est bien le Prince des Morts!), et Maniac passe au chant : et en avant pour la première démo, "baptisée" 'Pure Fucking Armageddon', devenue chez les amateurs du black une démo culte de chez culte, mais qui s'est vendue à quelques cents exemplaires... C'est à l'époque du Total Death Metal. Ils se maquillent façon cadavre, revêtent des pointes, s'habillent en cuir et en noir, et font des mimiques avec leur bouche, pour se différencier de la "pourriture" du look death métalleux de l'époque. Le satanisme est très présent.

Et les ennuis peuvent commencer. Christian Vikernes, Norvégien instable, crée Uruk-Hai (tiré de chez Tolkien, duquel d'ailleurs il sera inspiré sur toute sa production), sous le pseudo de Count Grishnackh. Il se fera plus tard changer son prénom, pour montrer son réel refus du christianisme, en Varg.

En 1987, Mayhem sort 'Deathcrush', qui se vendra à 1 000 exemplaires vinyles, pour la première édition, sur le label d'Euronymous, 'Posercorpse Music'. Darkthrone, auparavant appellé Black Death, arrive en 1988, et se joint à cette communauté nouvelle. Per Yngve Ohlin quitte Morbid pour Mayhem, en guise de remplacement de Maniac, son pseudo : Dead, et Jan Axel Blomberg, ou le légendaire Hellhammer, remplace Manheim à la batterie.
En 1990, Varg Vikernes quitte Uruk Hai, et va rejoindre Olve Eikemo, qui est au chant, et Harald Naevdal, à la guitare, pour assurer la basse dans Old Funeral (je crois que le groupe utilise des boites à rythmes... incertain!)

Bathory, dans 'Blood Fire Death', se tourne vers la mythologie nordique et le passé scandinave. Le groupe est encore là pionner de ce futur mouvement, repris par des gens comme Varg Vikernes, adepte aujourd'hui d'Odin, Dieu antichrétien scandinave, et de nombreux groupes paganistes actuels (de black ou non!)

Le black métal se développe partout dans le monde, on découvre Samael, pour la Suisse, Beherit, pour la Finlande, les débuts d'Absu (Dolmen à l'époque), pour les USA, Ancient Rites pour la Belgique... Mais un choc atteint les coeurs en 1991, car Dead, le chanteur si charismatique de Mayhem, se suicide en s'envoyant une balle de chevrotine en pleine tronche (d'ailleurs, Euronymous a eu l'idée sympathique d'utiliser une photo de son cadavre sur 'Dawn Of Black Arts'). On eut ouïe dire qu'Euronymous aurait gardé des bouts de cervelle pour se faire un collier un peu morbide, ça a dû lui faire un drôle de look. Les rares moments où il est possible d'entendre Dead sur scène, sont sur le 'Live In Leipzig' de Mayhem, un concert enregistré en Pologne, et d'ailleurs culte pour cela. Dead avait pour habitude de se mutiler sur scène jusqu'à la limite de l'évanouissement, ou d'empaler des têtes de porcs sur ses pieds de micro.

Euronymous, persuadé que Dead s'est suicidé par rapport à ce milieu commercial qu'est le death métal de l'époque, crée 'Deathlike Silence Productions', réédite Deathcrush, et signe quelques groupes sur son label. Il est déchaîné. À Oslo, il ouvre son magasin de disque, Helvete, qui fut un repaire de satanistes et de black métalleux. Thou Shalt Suffer donne naissance à Emperor, avec Samoth et IShAhN (pas assez caché, désolé Ishahn). Varg monte Burzum, groupe aujourd'hui culte au même titre que Mayhem, et quitte Old Funeral, qui se transformera plus tard en Immortal. Olve Eikemo et Harald Naevdal se font appeller Abbath Doom Occulta (basse + chant), et Demonaz Doom Occulta (guitares), ils prennent un batteur studio et enregistrent un EP : 'Unholy Forces Of Evil'.

Puis vint le coeur du black métal : L'Inner Black Circle. Le "circle" rassemble Mayhem, Darkthrone, Immortal, Thorns, Emperor à la base, et est connu pour être un mouvement intolérant, antichrétien, mauvais, sataniste. Les actions dans ce mouvement associé au départ à la musique, sont très malsaines : intimidations, menaces de mort, insultes. Glenn Benton, de Deicide, de la faute à son groupe "commercial", reçoit des menaces de mort de la part de Animal Militia, groupe Suédois adhérant au mouvement. Mais le pire n'est pas encore arrivé. Varg Vikernes, et son groupe Burzum, se fait admettre au sein de l'Inner Circle, en sympathisant avec Euronymous (ils sont tous deux satanistes, fans de snuffs-movies, de vidéos pédophiles, etc.).

En 1991, en France, le black métal commence à faire parler de lui (la scène actuelle étant énorme), Osmose Productions arrive et sort le premier album de Samael. Ils signent Immortal en 1992, et c'est un label assez important à aujourd'hui.
Ishahn et Samoth, d'Emperor, recrutent Faust, et sortent l'EP 'Wrath of the Tyran', mais ce dernier tuera un homosexuel, lors d'une fête, en le poignardant (il avait eu le malheur de lui faire des avances). En 1992, Burzum sort son premier album sur DSP. Culte, génial, froid, haineux, cet album annonce Varg en pleine forme, qui veut apparemment prendre la position de challenger du black métal.
Le 6 Juin 1992, Varg, avec des amis de l'Inner Circle, part à 6heures au matin, brûler quelques églises. Ils réussissent à brûler l'église de Fantoft, près de Bergen (ville d'où Varg est originaire), de Revheim le 1er Août, d'Holmenkollen 15 jours plus tard, et tout ceci pendant plusieurs mois. Un pompier a même été tué en combattant les flammes de l'église de Sarpsborg. Ils auraient brûlé une quinzaine d'églises. En Janvier, l'année d'après, Varg est gardé deux mois en prison, mais il est relâché, faute de preuves. Avec Euronymous, ils commencent à avouer l'existence, sur des magasines, de l'Inner Black Circle, mais nient en être les auteurs. Euronymous se voit obligé de fermer sa boutique.

Puis ils se reconcentrent sur la musique de Mayhem, avec Varg à la basse, Attila au chant, pour les premiers enregistrements de 'De Mysteriis Dom Sathanas'. Au mois d'Août, malheureusement, Euronymous ouvre sa porte à Varg, en caleçon, qui lui plantera 23 ou 26 (cela dépend des sources) coups de couteau, violemment. La vie du grand Euronymous se finit dans les escaliers de son appartement, dans une flaque de sang. Les raisons du meurtre ? Euronymous devait beaucoup d'argent à Varg, qui devait être également jaloux de la place de leader qu'avait Euronymous, et de Faust, qui lui, avait goûté au plaisir de tuer. Euronymous avait retardé les sorties des albums de Burzum, pour privilégier celles de Mayhem. Mais Varg n'a pas de remords et n'en a jamais eu, il l'accuse même encore à aujourd'hui d'être homosexuel, communiste, poser, trendie, et il dit même qu'il se fait passer pour quelqu'un qu'il n'est pas. Varg est également très instable. Bref, autant dire que les raisons restent vagues, et certaines personnes disent même que c'est Varg qui aurait fini mort, s'il n'avait pas fait ça. En 1994, à l'issue du procès, Varg est condamné à 21 ans de prison, pour le meurtre et les églises réduites en cendre ; Snorre, lui, complice du meurtre, à 8 ans, et Faust, dont on a retrouvé les pistes, à 14 ans ; l'inner circle éclate, Samoth prend deux ans de prison.

Attila et Necrobutcher sortent 'De Mysteriis Dom Sathanas', Misanthropy (le label) 'Det Som En Gang Var' et 'Hvys Lyset Tar Oss', de Burzum, albums enregistrés avant la prison. Varg, depuis, s'est rallié aux philosophies néo-nazies, et à Odin. Il a sortit un livre, Vargsmal, pur ouvrage raciste, fasciste, et néo-nazi, qui raconte également l'histoire du black métal, sa vision d'Odin puis de nombreux articles.

En 1994, Immortal, écarté de tout ceci, sort 'Pure Holocaust', Cradle Of Filth 'The Principle Of Evil Made Flesh'. Darkthrone sort Transylvanian Hunger, qui est accompagné d'une polémique énorme au niveau des avis politiques du groupe. Fenriz disait que seuls les juifs et les imbéciles n'aimeraient pas l'album ; au dos de la pochette, il y est marqué 'Black Metal Norvégien et Aryen' en Norvégien, et Fenriz déclare ouvertement à un magasine d'être fasciste. Peaceville Record (marrant pour un nom de label de black) s'excuse de l'attitude du groupe, et Fenriz est dans l'obligation de mentir sur un interview en donnant une excuse légèrement faible : "juif" voudrait dire "idiot" en Norvégien.
Un nouveau souffle de black métal arrive : 1995 : Dimmu Borgir sort 'All For Tid', un de leurs rares albums chantés en Norvégien. En 1996, Samoth revient et reforme Emperor et sort un EP 'Reverence'. Dark Funeral se crée, puis Dimmu Borgir sort 'Stormblast', un assez bon succès, tout comme Marduk et 'Heaven Shall Burn When We Are Gathered', Setherial arrive... Mayhem retrouve son Maniac en 1997, et fait une tournée (ils sortent une cassette qui est excellente). Immortal vend 40 000 'Blizzard Beasts', Emperor sort 'Anthems To the Welkins At Dusk', Dimmu Borgir ne fait que 80 000 ventes de 'Enthrone Darkness Triumphant'... alors que Cradle of Filth vend 'Dusk and Her Embrace' à plus de 100 000 exemplaires ! Disque d'or...

Voilà, je n'ai pas l'intention d'aller plus loin, le nouveau black métal est moins intéressant, cliché, conformiste un peu... C'est dommage, même si la musique est excellente... De bons albums sont sortis comme le 'Panzer Division Marduk', mais ça reste dans le domaine ouvert à tous (enfin, n'exagérons rien !). Sinon, il reste la scène true black métal, annoncée avec Darkthrone, à découvrir, et on a d'ailleurs de bons groupes de black métal en France, qu'il faut supporter (Temple Of Baal, Mystic Forest, Nehëmah, Kristallnacht, Antaeus, Psykös Obskür lol), et la scène N. S. Française est également importante, même si les connotations politiques ne vous sont pas bienvenues. Un seul conseil, ou une seule demande : supportez l'underground, et Français si possible...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (49)
Re: L'histoire du Black Métal
Posté par mrcalinoux le 24/03/2008 13:42:44
merci pour les precision sur le black metal hein ! super article :) je te met un +5
par contre, les quelques atardés qui ont laisser des com's sur ce si magnifique article me font gerber ! je pens notament a kalwack..qui ne ni lire, ni ecrir...pathétique..de plus venir pretendre l'adesion de manson dans le black metal..comme di je ne sais plsu qui : on ne peu pas chier sur sa musique...mais c'est pas du black metal..et je suis tt a fais dacord avec sweet madness [ seul commentatrice interressante :)] quand elle di que marilyn est un groupe pour les petit(e)s rebels !
cepandant, certaines chassons sont plutot bien ecrites...alor, manson c'est pas du black vous comprenez ?? et c'est pas du néo nn plu...manson c'est sensé etre du glam rock..avec quelques racines d'indus ( comme la souligner slaugther ^^ )
celle qui est pas mal aussi, c'est celle qui di "huhuhu" tt le temps +o(
ah ui, j'oubliais au sujet de kalwack..comment peut tu te definir comme gothique en ecoutant des merdes du genr good charlote ? marilyn sa se comprend..mais good charlote ???
et leslie ??? dailleur j'ai pas compris quel etait ton age...
en general l'adoration pour le "god of fuck" arive vers l'age de 12/ 13 ans...
mais leslie..c plus un truc de 7/8 ans "huhuhuhu"
bon, je vous laisse mon adresse pour ceux qui souhaiteraient debattre...

et merci encor pour ce fabuleux article ! et vive burzum
quentin.chevalier@hotmail.com <-- sa c'est mon adresse msn :)
Re: L'histoire du Black Métal
Posté par slaugther v2.0 le 26/07/2006 14:48:25
J'ai lu ton article et c super,ca la repondu a des question que je me posait sur le black comme pourquoi varg a tué euronymous bon article continu.Et en passant au cave qui le savent pas marylin manson au debut faisait du punk metal et c en faisait des tourner avec nine inch nails qu'il a penché sur le industrial metal,marylin manson est dans le meme style que NIN,rammstein,ministry et autre groupe industrial metal.Et Merci! de ne plus mélanger les style musiquaux avec les artistes.Comme le gothique metal ou horror metal ou rock gothique regroupe des artistes comme christian death,moonspell,type-o-negativ,the cult et autre mais pas marylin manson et c nest pas non plus du neo-metal.Le neo-metal ou nu-metal regroupe des artiste tel que korn,system of a dowm,tool,sevendust,disturbed,orgy et autre mais il est vrai que le neo-metal doit c origine au punk metal alors marylin manson pourrait etre comme un pionier du neo-metal mais sans en faire parti pk le neo-metal est du punk metal-fusion alors le nu-metal s'inspire autant du punk metal comme marylin manson,suicidal tendences,therapy.....que du fusion comme rage against the machine,primus,faith no more.... J'espère que c claire si ce les pas voici un site qui vous situera http://www.metaluniverse.net/img/histoire/histoire.gif
Re: L'histoire du Black Métal
Posté par elhazia le 22/05/2005 12:12:59
Récemment, j'ai lu "Lord of chaos" ou "Les seigneurs du chaos" , pffuu, j'aime pas le black en particulier, mais le livre est génial. Ca explique bien le black metal, et les interview sont énormes.

Les blackeux c'est des pouritures, mais j'aime leurs histoire

Hail.
Re: L'histoire du Black Métal
Posté par crazysk8 le 16/01/2005 11:27:04
ils sont gentils les blackmetaleux,ce sont des saints, ils ont meme une oreole sous les bras heu sur la tete..
Re: L'histoire du Black Métal
Posté par ragnarök le 12/01/2005 13:33:17
je viens juste de découvrir cet article ... le black metal yeah \M/ !!

dommage que l article soit un plagiat de l'hisorique du black metal du site du "Cercle Noir" ... mais l'intention est bonne
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (49)
Publié le 04 novembre 2004
Modifié le 04 novembre 2004
Lu 5 080 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143