Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'homme de ma vie

Je ne croyais pas en les rencontres sur internet et pourtant, j'ai changé d'avis.


Je ne sais pas pourquoi ce sont les histoires d'amour déchirées ou de pauvres personnes torturées par la vie qui marchent le plus. En attendant, je vais vous compter une histoire joyeuse, mon histoire d'amour.
Après une rupture désastreuse et violente avec mon ex, je décide de passer du temps -tout le temps que j'ai à perdre tout au moins- sur un site de rencontre. Je fais ça, dans l'immédiat, juste pour me changer les idées. Sauf que je ne savais pas que ça allait m'apporter la plus belles de toutes mes histoires.

Je fais un petit tour sur le site, parle avec quelques hommes qui se sont inscrits, propose des rencontres sans jamais pourtant y aller. Pendant quelques semaines je trouve ça amusant mais au final, ça fini par me lasser. Alors je décide de passer mon temps autrement, d'oublier mon ex autrement.

Je me remet alors à sortir avec mes amis, faire la fête, retourner prendre des photos en boîte. Mais ça aussi, c'est rapidement lassant. Alors je commence à me renfermer sur moi-même, faute de mieux. Je reste un bon mois dans une sphère de déprime jusqu'à ce que je décide d'enfin tourner la page et d'avancer, de créer ma vie. Je suis jeune, vingt ans à peine, alors je ne dois pas me laisser abattre par un pauvre crétin qui n'a pas su ce qu'il voulait.
C'est alors que je repense à ce site, cet espère de supermarché des rencontres où les femmes ont des "hommes objets à câliner" qu'elles choisissent. Je parle avec beaucoup, je vois que j'ai tout de même pas mal de succès (même si en voyant mon physique j'avais pensé que je ne trouverais jamais personne qui voudrait me parler) et j'obtiens un premier rendez-vous. Bon, certes, les plus beaux ne s'intéressent jamais à moi, faut pas rêver non plus. Notamment ce splendide américain qui ne m'a jamais répondu. Mais j'obtiens tout de même un premier rendez-vous avec l'un d'eux, Georges dira-t-on.
Plusieurs fois je repousse, ne sachant pas à quoi m'attendre et étant légèrement stressée par ces rencontres internet que je m'étais par le passé juré de ne jamais essayé. Mais bon j'ai tenté, premier rendez-vous dans un lieu public, une boîte de nuit où j'allais faire des photos. Il ne rentre pas avec moi mais comme le videur m'a fait attendre une heure dehors, on a le temps de parler. Il est pas trop mal physiquement mais là n'est pas le problème. Le soucis c'est que je n'arrive pas à l'écouter, pas à lui parler, pas à rester avec lui. Pourtant, il ne s'est rien passé, mais c'est ainsi. En somme, je ne supportais pas de l'entendre parler.
Vient enfin la libération, la videur me laisse entrer et le jeune homme s'en va. Je fais mes photos et rentre chez moi.
Je ne répondrai plus jamais aux invitations de ce jeune homme.

Quelques jours, ou peut-être semaines, plus tard, je teste malgré tout un deuxième rendez-vous. Un garçon qui physiquement n'est pas au top pour moi, ne serait-ce que parce qu'il passe son temps à prendre soin de lui et à être toujours vêtu "à la mode". Mais je teste, on va également en boîte, on passe une bonne soirée, mais ça n'ira jamais plus loin. Ca napas fonctionné non plus, et je commence à douter de ne jamais retrouver quelqu'un.
Je laisse passer quelques temps, histoire de me remettre d'aplomb. Puis je vois un homme, de deux ans plus vieux que moi, dont la photo de profil est en noir et blanc et où l'on apperçoit la personne en question avec une guitare. Je me rappelle alors que j'avais vaguement déjà parlé à cette personne il y a longtemps, au mois de février peut-être, alors que nous sommes fin juin. Mais j'oublie ce détail et je lui envoie un message, proposant de papoter si ça l'intéresse. Il accepte et on parle rapidement musique (je suis une très grande fan de musique) et lui explique que sa photo noir et blanc et la guitare ont attiré mon attention. Même si sur la photo, on ne le voit pas très bien.
Bref, on papote, on s'ajoute sur le fameux site que tout le monde connaît, et je le vois. Plutôt pas mal physiquement, il est aussi très gentil et agréable, sur le net en tout cas. Au bout d'un certain temps, il me parle de se rencontrer. Il propose une apres-midi plage-guitare, ce que je refuse pour X raison que je ne saurais me rappeler. Une semaine plus tard, il me reparle d'une après-midi dans le même type, que je refuse également, cette fois au dernier moment.
En attendant, il n'arrêtait pas de me dire que je lui plaisais même si je n'avais de cesse de lui dire que ce n'étaient que des photos et qu'on ne peut pas juger l'apparence sur une simple photo.
Vient un lundi où il m'explique qu'il a une répétition avec son groupe de musique. Un peu envahissante, je me propose de venir pour les prendre en photos. Ce qu'il accepte. Il m'explique où est leur studio et me dit de le retrouver le soir.
Comme j'avais quelque chose à faire avant d'y aller, je me suis retrouvée perdue dans les hauteurs de nice, à la recherche de leur studio de répétition, une heure après que celle-ci ait commencé.
Mais je finis par trouver et je lui envoie un message pour le lui annoncer. C'est alors que je l'ai vu pour la première fois.
Dehors, pas trop grand, brun, son iphone à l'oreille, vêtu d'un jean troué et d'un t-shirt noir décoré aux influences du rock, il me cherchait des yeux. De ses yeux bruns-verts que j'adore aujourd'hui. Je me gare, la boule au ventre, et le rejoins.

On se fait une bise gênée et il me conduit à leur studio.
La répétition dure une heure, pendant laquelle je n'ai de cesse de l'observer du coin de l'oeil. J'ai lu sur son profil qu'il cherche une relation sérieuse, c'est ce qui m'importe le plus. Sauf qu'à ce moment-là, la question restait en suspend en moi : quel type de relation voulais-je ?
La répétition est enfin terminée et il me propose d'aller boire un verre. J'hésite, toujours aussi stressée à l'idée de me retrouver seule avec lui. Finalement, poussée par la chanteuse de son groupe, on se retrouve à monter tous les deux dans ma voiture et à se diriger vers le port de ma petite ville de saint laurent du var, à boire un jus de pomme (je ne bois jamais d'alcool et il n'a probablement pas voulu passer pour un alcoolique) et à rire sur des événements de notre passé. Je finis par le ramener chez lui vers une heure du matin.
Passent 3 jours pendant lesquels il ne me donne pas de nouvelle et pendant lesquels je décide de faire de même. Puis, l'ayant bien apprécié, je décide de le prévenir, une heure avant certes, que j'allais faire une petite soirée en pub à prendre des photos d'un groupe de rock qu'il allait probablement apprécier. Un peu hésitant car le lendemain il se levait tôt, il finit par accepter.
Je passe donc le prendre le jeudi soir, on se dirige vers le pub. Il me propose de m'offrir à boire, ce que je refuse, ne voulant pas qu'il dépense d'argent pour moi.
Et passe ainsi la fin de la semaine. Tous les soirs nous nous voyions, sans que rien ne se passe jamais. A part le lundi qui suivit, où pendant qu'on faisait du roller, il m'a attrappé la "main" (deux doigts seraient une formule plus juste). Il ne cessait de m'envoyer des message en me disant que je lui plaisais beaucoup et je ne cessais de lui répondre que je ne savais pas ce que je voulais et qu'il ne fallait pas qu'il s'accroche à moi, jusqu'à ce qu'il me réponde que c'était trop tard, qu'il s'était déjà attaché à moi depuis ce fameux soir où nous avions bu un jus de pomme.
Un peu gênée, je n'osais lui dire qu'en fait je ne savais pas si je me sentais prête à vraiment aller de l'avant. Il me plaisait, ça c'était sûr, il était adorable, physiquement plutôt mignon... Il avait tout pour lui. Mais le problème venait de moi.
Finalement, le mardi, huit jours après notre rencontre, je me décide et choisis de lui laisser sa chance. Je lui propose alors, sans rien lui dire d'autre que le fait que j'ai choisi ce que je voulais faire de nous et que c'était positif pour lui, de se faire une petite sortie roller, ce qu'il accepte malgré son manque de motivation. Une fois arrivée en bas de chez lui, il me dit qu'il descend. Afin de voir ce qu'il va faire, je fais semblant de nettoyer ma voiture (en fait je la nettoyais vraiment mais j'aurais très bien pu choisir un autre moment). Il arrive, juste un simple bonjour, assez réservé, mais ne me fait ni la bise ni autre. On part faire notre roller et, au bout d'une bonne demie heure, il me regarde, il me sourit. Et là, je craque. Alors que je m'approche de lui pour l'embrasser, je perds légèrement l'équilibre, l'embrasse mais à peine parce qu'il doit me retenir pour ne pas que je tombe. Légèrement stressée et tremblante, je m'exprime :
- je crois qu'on va arrêter là pour l'instant hein !
Il rigole, il semble heureux.
Vient alors la fin de notre parcours de roller, on arrive au port. Comme il savait déjà que je ne sais pas m'arrêter, il prend les devants, s'arrête devant moi et, comme de par hasard, je m'arrête en plein dans ses bras. Et là, premier vrai baiser.
Nos lèvres se frôlent, se cherchent, s'apprivoisent... Mais jamais je n'aurais imaginé que c'était pour une vie entière.

Aujourd'hui, nous somme mariés depuis cinq ans, nous avons deux enfants et nous sommes heureux. Nous avons notre propre appartement et nous menons une vie merveilleuse. Ca n'a pas été rose tous les jours, mais le plus important, au fond, c'est de s'aimer, non ?

Alors voilà comment, une simple femme qui ne croyait pas en les rencontres sur internet et qui ne pensait qu'à passer le temps a rencontré l'homme de sa vie sur un site de rencontres.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
eh bien
Posté par mittschi le 12/08/2011 00:16:13
j`aime bien ce discours
Re: L'homme de ma vie
Posté par natacha153 le 19/11/2010 15:34:07
merci beaucoup pa-za-pa:!!!! j'espère en effet que ça continuera!!
Re: L'homme de ma vie
Posté par natacha153 le 21/10/2010 15:16:39
ce n'est pas parce que j'écris cette histoire à la première personne que c'est automatiquement la mienne. Beaucoups de romans sont à la première personne et ce ne sont pas tous des autobiographies (encore heureux d'ailleurs au vu de certains livres!)
et vois les choses en face : ce qui t'as plu, dans cette histoire, c'est la totalité. Si je m'étais arrêtée juste à "nos lèvres se frôlent, se cherchent, s'apprivoisent..." ça n'aurait pas été une bonne fin.
Alors pour simplifier les choses disons juste que c'est une histoire inspirée de moi mais inventée =)
Re: L'homme de ma vie
Posté par angie22 le 21/10/2010 02:12:51
belle histoire, mais je trouve ça idiot de dire que tu es mariée et mère si c'est pas vrai. surtout en plus si tu précises que c faux, ça aura servi à quoi!?

je le trouve bien d'avoir été patient comme ça, c pas tous les hommes qui auraient attendu, les hommes en général sont plutôt "on passe à un autre appel", tu es chanceuse.
Re: L'homme de ma vie
Posté par natacha153 le 17/10/2010 20:57:24
merci c'est gentil. C'est une demi autobiographie en fait ^^ on n'est pas marié, on n'a pas d'enfants. C'est la seule chose qui n'est pas vraie.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
L'auteur : Natacha V..
26 ans, Nice (France).
Publié le 15 octobre 2010
Modifié le 10 octobre 2010
Lu 3 292 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲