Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'homme est-il à l'apogée de sa bêtise ?

Telle est ma vision de l'être humain...


Il me semble que oui, prenons le problème de l'évolution, et du progrès comme s'il s'agissait d'un poil : Au début nous (les êtres humains) avions juste besoin d'une pince à épiler, mais on a préféré utiliser une débroussailleuse, pour aller plus vite, pour faire mieux que les copains, pour faire en plus grand, en plus gros, en plus grande quantité... Et petite référence aux Marcel et son orchestre : "le chiffre, le chiffre voilà l'objectif !" Ce dont on ne s était pas rendu compte c'est qu'en fait, on venait de démarrer non pas cette fameuse débroussailleuse, mais un gigantesque rouleau compresseur "hystérique" dont la direction serais H. S.
Au début on étais content "ça" avançait vite. Ah ! Le progrès c'était merveilleux ! Puis tout à coup notre engin s'emballe et se promène allègrement de droite à gauche, de haut en bas ; sans que nous ne puissions plus rien maîtriser ni même revenir en arrière. Et voilà notre machine réduisant tout en miettes sur son passage, laissant derrière elle l'immonde sillon de déchets de nos vies martyrisées par la crise due à cet immense progrès... AH ! On l'aime beaucoup moins notre "rouleau compresseur du progrès", car plus il écrase, plus il ratatine, plus il s'emballe et rien ni personne ne pourras le stopper... Voilà où nous en sommes dans l'évolution de nos vies d'êtres humains qui ont simplement voulu progresser. De plus, il y a une chose que l'être humain a oublié et que résume très bien ce proverbe indien : "La Terre n'est pas un don de nos parents, c'est nos enfants qui nous la prêtent." (Spéciale dédicace au groupe N&Ska.) Alors maintenant, que faisons-nous ? Comment faisons-nous ? Personnellement, je suis très inquiète pour l'avenir de l'Homme et n'entrevoie aucune solution. Un jour on m'a parlé de "l'ère du verseau", une ère où les gens seront plus attachés aux valeurs spirituelles que matérielles ; j'aimerais bien que cela vienne mais je crois que c'est pas pour demain car l'Homme ne semble être qu'au début de l'apogée de sa connerie humaine ! Combien de temps cela durera-t-il avant son déclin ?... Dieu seul le sait.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: L'homme est-il à l'apogée de sa bêtise ?
Posté par cdizen le 07/11/2009 19:22:15
Votre vision est forcément axée sur des présupposés. Mais les identifies-vous ?

Vous utilisez le terme « homme », pourquoi ?

Il est vrai que la Civilisation judéo-chrétienne s’est construite sur la parabole « L’homme a été créé à l’image de Dieu » !

Depuis 2001, une évaluation comparative scientifique a remis les pendules à l’heure !
Notre génome diffère de celui du chimpanzé d’environ 2 % !
Peut-on demander à des sortes de bonobos boostés ce qu’on serait en droit d’exiger d’hommes vrais ? !

L’expression « Dignité humaine » a un sens dans la mesure où elle exprime qu’un humain vit dans la « dignité » !

Peut-on vivre longtemps sur cette planète dans la dignité sans être mis(e) en prison, voire torturé(e) puis exécuté(e) par la police, tout au moins celle des pays corrompus ? !
Un seul exemple, celui des prisons françaises indignes (surpeuplées, vétustes, etc.), servira ici. Quels sont les gens qui ne pouvant pas supporter de vivre dans l’indignité, se sont engagés pacifiquement pour l’abolition de ces prisons, donc en entamant une grève de la faim ? Combien sont-ils déjà décédés ? !
Nelson Mandela était digne … Aung San Suu Kyi, la journaliste russe Anna Politkovskaïa, Natalia Estemirova représentante de l'ONG russe Memorial en Tchétchénie, Lin Xiling l'indomptable, Zola, etc., aussi.
Le héros de la saga chrétienne s’est conduit en « homme vrai ». Bien sûr, il n’a pas fait long feu. Mais cela lui a permis d’accéder plus rapidement à la phase suivante. (Peu importe ici s’il était d’essence divine ou pas)

Les homo sapiens (h. s.) vivent en dimension 3 (celles du monde matériel) !
Ils n’ont même pas saisi réellement la dimension 4 (celle du temps) !
La preuve n’est-elle pas évidente ?
N’importe qui, même un(e) gosse, peut constater que tout est « cyclique » (jours, nuits, Lune, Soleil, saisons, etc. !)
La marche de l’Univers est quasiment cyclique (à l’exception, épisodiquement, des moments de rupture, de complexification)

Alors que la vie ne peut être que cyclique, que la mort est une nécessité absolue qui permet l’évolution, la complexification (Par ex. le moyen optimal de perfectionner une automobile serait-il de l’entretenir coûte que coûte en changeant « toujours plus » (t. p.) les pièces usagées ou bien de l’écarter et d’inventer une nouvelle mouture plus …? !), les h. s. ont refusé la notion de « cycle », se sont réfugiés dans le « jeunisme », n’ont pas aménagé au mieux les deux dernières parties : la « vieillesse » et la « mort » !
Alors qu’elles devraient être t. p. vécues sereinement, dans la « dignité », les dites maisons de retraite ne sont pas à la hauteur, faute de crédits en 2009 ; le seront toujours moins (t. p. de seniors et toujours moins de ressources dans un budget global t. p. en déficit !
Les médecins du 21ième siècle (tout au moins la majorité, celle qui se cache lâchement derrière un serment d’Hippocrate conçu et valable vers – 400 av. J.-C. !) ont refusé de se prononcer pour l’euthanasie et sont devenus les bourreaux légaux du 21ième siècle !

En bref, notre Civilisation s’est construite sur « la peur de la mort ». D’où, successivement, l’esclavage, la peur de l’enfer éternel au Moyen-Âge, l’institution industrielle de l’exploitation de l’h. s. par l’h. s.

Tout ceci est totalement logique de la part d’individus dépendant de « l’instinct de survie » !
Donc d’animaux !

Freud a ensuite précisé que nous avions tendance à suivre le « principe de plaisir » géré par le « cerveau des émotions » (propre aux mammifères) aux dépens du
« principe de réalité » dont s’occupe le « néocortex » !

On peut donc affirmer que tout fonctionne comme prévu !

Darwin a observé que lorsqu’une espèce était en danger d’extinction, parfois une « régulation naturelle » permettait, après un élagage intensif, aux survivant(e)s de repartir d’un bon pied !
Par ex., lors de l’épidémie de la myxomatose qui décima lièvres et lapins (il y a quelques décennies), 10 % survécurent immunisés !

« Les arbres de l’évolution », un détail curieux de type scientifique …
Une récente enquête on ne peut plus mathématique, statistique, sur l’évolution de quelques animaux et végétaux à travers l’Histoire de la Terre, montée par des chercheurs de renom (Laurent Nottale, Jean Chaline, Pierre Grou) a révélé la configuration de schémas communs à ces espèces.
Ils se sont contentés d’émettre une hypothèse : si jamais nous empruntions les mêmes chemins que les organismes ou animaux étudiés, nous devrions rencontrer un crise majeure, une remise en cause générale de nos modes de vie avant 2080 (la plus importante depuis le Néolithique). Cette théorie originale a été publiée avec succès en l’an 2000 dans l’ouvrage « Les arbres de l’évolution » édité chez Hachette Sciences-Littératures.
L. Nottale est un spécialiste des fractales et directeur de recherches au CNRS,
J. Chaline est directeur de recherches en Biogéosciences de l’Université de bourgogne,
P. Grou enseigne les sciences économiques à l’Université de Versailles-Saint-Quentin.
Ce diagnostic date de l’an 2000 ! L’absence de réactions « positives » devant les résultats de 2001 (Les 2 % !) prouve effectivement que nous nous incapables de nous conduire comme des « hommes » ! D’où la déduction qui s’impose !

Comme dirait Fernand Raynaud, « Tout est étudié pour » !
-L’Univers est cyclique et parsemé de points de rupture (changement d’ères ...)
-Freud a montré qu’on passait de l’adolescence à la phase adulte en se heurtant au mur des réalités, en tuant symboliquement « le Père » …. Un intervenant a signalé la chose !
-Dans le recueil de contes et légendes (récupéré par une religion sous le nom de Bible) tout se termine par la parabole de l’Apocalypse et du Jugement dernier.
-Darwin a repris l’idée mais de manière plus réaliste.
-Les maths confortent ce processus de maturation !

Personnellement, pour que tout ne soit pas absurde, incohérent, il me semble qu’un autre cycle suit celui du séjour terrestre. Mais nos petits cerveaux (aussi prétentieux que présomptueux) ne permettent aucune appréhension sérieuse.
A noter que nous avons la chance de ne pas être condamné(e)s comme Sisyphe à la peine de vie éternelle dans l’enfer du Jeu de la vie !
Re: L'homme est-il à l'apogée de sa bêtise ?
Posté par jdam le 07/11/2009 17:02:00
je te trouve très sévère dans ton article! je te répondrai par une autre image; tout simplement l'image d'un homme: les premiers hommes arrivent et ne sont alors que des bébés: ils découvrent alors leur environnement et apprennent à s'en servir ( bâtons...). Des centaines de milliers d'années passent et l'Homme (note bien Homme avec un grand H!) grandit et devient enfant; c'est la période de l'insouciance, où on fait du mal mais sans le savoir, on ne fait que se battre, les guerres se multiplient. C'était des périodes de grands malheurs (multiplication de guerres et de maladies), on va situer ça au moyen âge (bien sûr, je ne parle que de "notre" monde occidental). Petit à petit, l'Homme grandit et atteint l'âge de l'adolescence et fait sa crise ( d'ados!) au 20ème siècle avec les deux guerres mondiales dont l'apogée est le lancement des missiles nucléaires au Japon. l 'après-guerres est une prise de conscience des conneries que nos ancêtres ont pu faire; on est donc au niveau des jeunes adultes; on ne sait pas trop ce que l'on va faire et on cherche des solutions... Toi, tu nous parles d'écologie (utile la même image que je viens de te donner rien que pour le problème de l'écologie), bien sûr, la situation est très critique (j'avais un peu la même vision que toi avant: très pessimiste) mais beaucoup de personnes se battent pour la préservation de ce monde et les futures générations à qui on transmet toutes ces informations, que l'on sensibilise, en prendront grand soin car l'Homme va grandir et apporter de sa sagesse. Bien sûr, c'est d'abord à nous d'agir! et vite que le temps est tout de même compté.
Après, pour l'ère du verseau... on peut toujours rêvé!

PS: je te conseille de regarder de regarder des reportages. Pas sur les problèmes écologiques mais sur les solutions que, hommes et femmes, apportent. ( Et pas de reportages politique!)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Emilie Giraud
34 ans, Saintes 17100 (France).
Publié le 06 novembre 2009
Modifié le 25 octobre 2009
Lu 934 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲