FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







L'innocence violée

Ou le calvaire d'une jeune fille fragile, en quête éperdue, peut-être, de liberté...


Si j'écris ces quelques lignes, c'est pour vous faire part de mon dégoût et de ma REVOLTE quant à une information qui est passée aux journaux ce Jeudi 10 Septembre 2009 : la prétendue fugue de Julie, cette jeune adolescente de quatorze ans, qui a en fait été l'objet d'un enlèvement, de séquestration et de viols répétés, tout ce que cette gamine elle-même fragile a dû endurer cet été dans ma ville, Toulouse, la ville de mon poête de jazz préféré Claude Nougaro, pendant cinq longs jours durant sa descente aux enfers...
Pauvre gosse ! Je sais ce qu'elle a dû endurer, car moi-même me suis fait violer à l'âge de vingt ans, en 1993...
Mais comment plusieurs adultes, qui pourraient être des pères ou des mères de familles, peuvent-ils en arriver à des actes si monstrueux et ignobles, ils ne méritent pas de compassion ni même de pitié; ce ne sont pas des êtres humains mais des animaux, des monstres sans aucune âme ni aucun coeur, ils n'ont aucun sentiment humain.
Le viol est un acte abominable, et c'est encore plus abominable de violenter un (e) mineur (e) ou de le (la) toucher alors qu'il (elle) ne vous a rien fait !!!!!
De toute façon, malheur à celui qui blesse un enfant, comme le dit la chanson...


C'est en effet abominable de maltraiter, de torturer ou de violer un (e) enfant, paumé (e), éperdu (e), terrorisé (e) à lidée de se retrouver loin de ses proches ou en fuite (je l'ai vécu en 1991, bien que venant d'avoir mes dix-huit printemps à l'époque, lorsque j'eus fugué de Bayonne où j'avais passé mes épreuves écrites du bachot, en me retrouvant perdu à Lourdes), ce n'est pas adulte, ce n'est pas humain, c'est se comporter comme de la MERDE, ou même moins qu'une merde (car la merde a une consistance) !
Bref, c'est impardonnable, il faut que la Justice fasse son p... de boulot et que la sanction soit la plus sévère et la plus exemplaire possible !


Quant à moi, si j'avais croisé le chemin de cette petite, je lui eusse proposé de venir chez moi se reposer et manger, je lui aurais acheté des fringues décentes, et j'aurais, en découvrant son âge, passé un coup de fil au 17 (les condés, ou si vous préférez les keufs ou la flicaille, ou alors pour rester poli, la police), où j'ai des amis suite à mes tentatives avortées de suicide, que je considère comme faisant partie du passé, enfin quoi, je me fusse comporté en véritable père de famille (si ! Si ! J'en ai l'âge, bien que je ne le sois pas encore !) et conduit en adulte responsable, c'est-à-dire en être humain !!!


Car je vous l'ai déjà dit et je vous le répète, je me suis fais moi-aussi violer à l'âge de vingt ans, un peu dans les mêmes conditions d'ailleurs, c'est-à-dire en suivant un inconnu qui disait vouloir m'aider dans mes difficultés et mes problèmes quotidiens, et j'aurais été heureux que l'on me tende la perche ou la main à cette époque. Et suis-je devenu moi-même un violeur pour autant ? NON ! J'ai en effet hébergé courant Juillet 2006 une amie qui m'est devenue petite soeur, et je n'ai JAMAIS CHERCHE à abuser sexuellement d'elle, même si nous dormons ensemble dans le même lit (elle manquait à cette époque de tendresse, elle me l'avait signifié, et c'était pour lui répondre à ce manque) ; primo, parce qu'à l'époque je croyais être amoureux d'elle et je m'étais trompé, mais même je ne pouvais concevoir de lui faire l'Amour en la faisant souffrir (ce que d'ailleurs je ne conçois pour aucune femme que je puisse croiser ! ). Et enfin, secondo, parce que je ne conçois pas de rapport sexuel sans amour, sans un minimum de tendresse et de communication.


DE TOUTE FACON JE NE PUIS CONCEVOIR QU'IL Y AIT DES TARES SUR CE CAILLOU MINABLE DE PLANETE TERRE, DES SALAUDS INTEGRALS ET FINIS, QUI AIMENT A FAIRE DU MAL A AUTRUI (QUI PLUS EST A DES ENFANTS OU DES ADOLESCENTS), EN LES MALTAITANT, EN LES BATTANT, EN LES TORTURANT OU EN LES BAISANT, BREF, EN LES DEMOLISSANT, QUOI !!!!!!!!! Car il s'agit bien de cela : dès que l'on commence à abuser sexuellement de quelqu'un, qui plus est fragile, on s'amuse à démolir toute une vie, on joue avec cette personne qu'on soumet à ses volontés et son propre plaisir sexuel à soi comme avec une vulgaire poupée Barbie que l'on écartèle, piétine, ou que l'on casse ! La personne qui se fait violer comme cela n'a plus le statut d'être une personne, elle ne devient qu'un objet sexuel, une esclave de son bourreau, elle est prisonnière des fantaisies de ce dernier, elle est, au-delà de la souffrance physique, NIée EN QU'ETRE HUMAIN, niée en tant que personne humaine !!!

Enfin, MAY THEY ALL FUCK OFF, et s'il le faut, tuez-les tous (kill'em all !), those dicksucking lickers ! Et courage à toi, Julie, tu le mérites vraiment, petite, je sais que c'est très dur pour toi d'avoir vécu cet enfer de cinq jours et nuits à Toulouse cet été, mais je suis de tout coeur avec toi et tout en priant pour toi, j'espère que tu vas remonter la pente.
Un futur (ex)-papa de 36 ans,
"X. " G.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: L'innocence violée
Posté par chaminou le 09/10/2009 01:23:16
Je ne pense pas qu'il y ait parmi eux tant de "malades mentaux" que ça. Le viol, c'est surtout un désir de domination et beaucoup de personnes intégrées / bien vues en ce monde ont de tels actes. C'est pour moi toute une éducation qu'il faut remettre en cause, surtout (mais c'est certes bien plus difficile à faire (et qui le voudrait réellement ?) qu'une simple - si j'ose dire - castration chimique m'est avis).
Re: L'innocence violée
Posté par spy le 08/10/2009 23:07:06
" s'il le faut, tuez-les tous " Non ! Le temps d'Hitler est fini. Ce ne sont pas tous des crimiinels vicieux mais une bonne partie sont des malades mentaux . La difficulté est de départager les uns des autres , de ne pas faire passer un criminel pour un malade ( ce que la defense fait parfois) et de savoir profiter du temps où ils sont privés de liberté pour les traiter puis les suivre à leur sortie de prison pour eviter les recidives ( quand on peut les soupconner ...... pas évident ! ) Ce coté du probleme est assurement mal conduit mais personne n' a trouvé encore de solution miracle . Certains pays ont quand meme adopter la castration chimique.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Xavier Gonzalez
43 ans, Toulouse (France).
Publié le 26 septembre 2009
Modifié le 05 juillet 2012
Lu 1 330 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143