Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'oiseau

Elle vie, elle change... Rien de tout cela ne lui a été expliqué auparavant... Rien de tout cela n'était prévu. Non ce qui était prévu c'était le lycée, les devoirs, les repas, sa mère... Mais pas ça, non surement pas ça. Mais si au fond la vie... C'était ça ?


On lui avait déjà dit, des milliers de fois sûrement, elle le savait, mieux que tout le monde d'ailleurs.
Mais voila, ça n'avait pas suffit.
Elle avait faillit, elle ne savait plus comment le dire, elle s'en voulait tellement.
Tous ces regards, plongeant sur elle tels des éclairs de reproches.
Elle avait envi de le crier : " je suis faite comme ça, et vous n'y pouvez rien, je suis faites comme ça vous dis-je, tel était mon destin ", seulement non ! Pas question de dire ça, quelle horreur d'insinuer que tout était écrit à l'avance, que tout
avait été programmé.
"Petite chose fragile, voilà comment on l'avait appelée. Et voilà que tout devenait noir, sombre, impur, cruel.

Il était parti, bien entendu... Elle avait tourné la phrase dans sa tête des millions, peut être même des milliers de fois.
Il était parti.
Il n'était plus là.
Il ne reviendrait plus.
Il ne reviendrait pas.
Jamais.
Jamais.


L'oiseau

Elle s'avança lentement, cela n'était pas prévu, on ne lui avait pas expliqué avant que ce serait si dur.
Elle s'avança doucement, on lui avait juste dit que ça se passerait ainsi, que la vie suivrait son cours, qu'elle aurait du le savoir, qu'il fallait tout lui dire.
Elle s'avança en silence, rien n'aurait du se passer comme ça, rien, tout était perdu maintenant.
Elle s'arréta au bord du vide, le vent glacial balayant son visage, et là elle le vit.

Majestueux, puissant, "libre " se dit-elle.
L'oiseau déscendit vers elle, éffleura de ses ailes de géant les goutelettes de pluie qui perlaient sur les joues de la jeune fille et repartit vers le ciel, orage.
Elle regarda l'oiseau, au fond c'est si simple, si simple...
Il décrivit le cercle perdu des poêmes innocents et s'en alla se perdre vers la mer déchainée, tout en bas de la falaise.
Elle le suivit du regard, ce serait si simple... Si simple.

L'oiseau s'envola, se détachant des vagues et toisa la jeune fille, cruelle vérité qu'était la sienne.
Rien n'était prévu, rien du tout ne devait se passer comme ça.

Elle s'avança, et tendis que l'oiseau dépliait une nouvelle fois ses ailes pour plonger dans l'océan, elle écarta les bras et sauta.
La jeune fille et l'oiseau filèrent vers les vagues noires de l'océan qui criait le désespoir de l'enfant bientot mère.
Les deux silhouettes disparurent, lentements, doucements, en silence dans la mer.

Rien n'était prévu, c'était si simple comme ça
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Camille Dream
22 ans, Gréasque (France).
Publié le 19 septembre 2010
Modifié le 12 septembre 2010
Lu 1 657 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲