Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

L'utopie de vouloir changer le monde

J'ai découvert une nouvelle sorte de maladie mentale. Elle se caractérise par le rapprochement de la schizophrénie (monde parrallèle) et d'un détachement de son être pour faire un tout avec l'environnement. Elle n'a pas encore de nom exact, mais appelons-la, l'utopie de vouloir changer le monde... Encore mieux : découragement.


Nous sommes rentrés dans l'ère du fatidique voir tragique. Maintenant que nous avons ridiculisés les scientifiques qui nous avaient mis en garde, nous voilà désormais entrain de les écouter nous parler de la fin des temps. Nous sommes attentifs aux situations extérieures mais beaucoup trop tard.

J'ai commencée à avoir une conscience environnemental bien avant que l'on s'emporte avec le réchauffement climatique, recyclage, compostage et simplicité volotaire.
Elle n'était pas aussi forte que maintenant, mais j'avais l'amour de tout ce qui m'entourait.
Ma conscience a été ébranlée dernièrement, lors d'une journée de Janvier au Québec alors qu'il fesait un doux 10 degré celsius. (Pas très normal effectivement)

Au commencement, il y a 5 ans, je suis devenu végétarienne. Je ne jurais que par Greenpeace. Je m'occupais de la récupération, je fesait des choix verts, dernièrement j'ai commencée le compostage et bonne nouvelle, vu que nous n'avons plus d'hiver, il commence déja à faire son processus (c'est pas magique tout ça ? !)

Bref, je suis l'écolo de salon qui s'insurge devant les gens qui laissent rouler leur moteur en attendant leur femmes qui font l'épicerie. Ceux qui jetent leur déchet via leur fenêtre, qui jettent à la poubelle leur contenant de plastique... Bref, la celle qui croit encore aux genre humain même si nous sommes reponsables de cette tournure d'évenements. Mais disons le, c'est dans notre nature d'attendre le signal d'alarme avant d'agir. Nous sommes ridicules à ce point, effectivement.

Ceci dit, l'illumination m'est apparu durant cette journée de Janvier que je parlais. J'étais assise sur mon balcon entrain de déchiqueter mes résidus pour faciliter mon compostage et, je me suis arrêtée. J'ai regardé autour de moi et une phrase de Paulo Coelho m'est venu : "Plus je regarde autour de moi, plus je me sens misérable. "
Si je fait attention à l'environnement, c'est que à quelque part, je crois encore, malgré tout, à l'esprit humain. Oui c'est surement utopique selon certains et ça l'est naturellement. Pourquoi sauver le monde ? Pour quelles causes ? Est ce que c'est pour se sentir moins coupable. Que lors du dernier jugement (façon de parler) nous aurons au moins la bonne conscience de dire; Ah mais moi, je fesait attention, je prenais soin de l'environnement. Pour avoir notre salut ? Alors, oui le découragement utopique environemental est une maladie de l'esprit qui porte à croire que nous sommes intelligents et que l'on peut encore sauver le monde.
J'en suis atteint.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: L'utopie de vouloir changer le monde
Posté par mirr le 15/02/2007 15:05:54
Renseignes-toi. Il y a plein de choses que tu ignores probablement, sur ce qu'on nous cache, sur la Françafrique, sur certaines entreprises, sur beaucoup de choses.
Il y a des conférences, des rassemblements vidéo-débat, beaucoup de choses pour montrer certaines choses ... Aujourd'hui, en démocratie, tu peux savoir beaucoup de choses, mais il faut vouloir le savoir.
Va dans une asso qui corresponde à ce que tu veux faire. Il y a plein d'assos, pas forcément connues. Il y a forcément des maisons associatives (par ex. Maison de la Consommation et de l'Environnement) ou des choses dans le genre dans ta ville, si t'es pas dans un coin paumé. ;) Avec des assos tu peux vraiment agir sur certaines choses.
Tant que t'es mineur c'est difficile d'aller plus loin ... Mais si t'es intéressé par des choses éventuellement un peu plus radicales tu peux toujours me contacter par message privé ^^. Mais déjà si tu t'intéresses au monde associatif le reste devra se faire petit à petit tout seul si tu cherches à te renseigner ...
Re: L'utopie de vouloir changer le monde
Posté par iron man le 15/02/2007 07:14:46
Mirr, agir ? Ouais "mais que faire" ?
Re: l'utopie de vouloir changer le monde
Posté par mirr le 15/02/2007 00:26:11
Pas mal, zeromantik. XD

Iron_man, si on ne fait rien, on fera avancer les choses ? ôô Non ? Alors agis. Poses pas de questions. XD

Plus sérieusement, tu ne sais pas les conjonctures de l'avenir. Le monde peut changer très vite ... Le monde ne restera pas immobile tel qu'on le connait aujourd'hui éternellement. Le jour où le capitalisme libéral sera en crise (et mon petit doigt me dit que c'est pour pas si longtemps que ça), alors là les choses pourront changer ... En bien ou en mal. A nous de nous prendre en mains.
Et en attendant ? Faisons ce qu'on peut pour éviter que ça devienne la merde le jour où la crise viendra ... C'est en tout cas la manière dont je vois les choses.

Modifié le 15/02/2007 00:28:09
Re: L'utopie de vouloir changer le monde
Posté par zeromantik le 14/02/2007 14:31:13
Casper en costume de baleine derrière un cargot de Greenpeace
Re: L'utopie de vouloir changer le monde
Posté par iron man le 14/02/2007 14:02:44
Moi j'veux bien "tenter de limiter les dégats", mais que faire ? Et à quoi bon si on reste une infime minorité à le faire ? Ce serait comme cracher dans l'océan... (notez le défaitisme post-punk)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Publié le 13 février 2007
Modifié le 23 janvier 2007
Lu 847 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲