Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La ballade

C'est une histoire romancée, qui merite d'être lue. Elle n'est en aucun cas réelle, et les personnages sont fictifs et si cela vous amuse, prenez donc leur place.


On se promène en pleine nature, se tenant tendrement la main. Tous deux se sentons bien, en harmonie et en confiance, mais nous nous sentons aussi irrésistiblement attirés l'un vers l'autre. Nous fantasmons chacun de notre coté à savoir comment pourrai bien se passer le reste de la balade.


Nous stoppons notre marche, sachant pertinement ce que nous voulons l'un et l'autre. On se regarde dans les yeux, avec ce regard plein d'amour mais aussi très coquin qui nous charme tout les deux. Je fais glisser mes doigts sur ta nuque tandis que tu me caresse le front tout doucement.


Puis je descend le long de ton dos, toujours lentement, je passe sous ton t-shirt avec ma main droite et je t'effleure le dos. Ma main gauche serre tes fesses doucement, en les caressant sur toute leur surface.
Tes mains, elles, me caressent le buste, on s'allonge au bord de l'eau pour etre plus à notre aise.


Nos bouches se frôlent, laissant à chacun de nous ressentir la chaleur du souffle de l'autre. Tout en continuant nos caresses, nos langues se melent, nos lèvres se retrouvent aspirées, mordillées... La chaleur monte de plus en plus. Mes mains maintenant enlèvent ton t-shirt et tu fais de même avec moi. Tu montes à cheval sur moi, puis tu te penches vers moi pour que ta bouche vienne me caresser le visage puis tu descend avec ta langue le long de mon cou. Tu me lèche les oreilles en laissant échapper quelques soupirs. Mes mains passent alors sous ton pantalon et viennent toucher ton petit string qui m'excite encore plus. Tu sens d'ailleurs parfaitement bien
que le fruit de cette excitation est entrain de se manifester sous mon pantalon.
Mais tu as décidé de me lécher le torse, surtout les parties les plus sensibles. Pendant ce temps, tu sens mes mains qui se font de plus en plus pressantes sur tes fesses, le long de ton string et aussi sous ton string. Mais ton pantalon me gène, alors d'un geste abile je fais sauter le bouton et le fais glisser le long de
tes jambes.


Malgré le soir qui tombe, il fais très chaud, et comme tu sais que je n'aime pas particulierement les pantalons, tu enlève le mien avec les dents, puis remonte le long de mes jambes avec tes mains et ta langue. Tu t'arretes là ou il faut pour lécher cette chose curieuse qui se gonfle de plaisir a chaque coup de langue. Puis tu remonte en enlevant ton soutien gorge qui devait très certainement te géner et tu me passe tes seins sur le visage. Je commence à faire bouger mon bassin pour te faire sentir que mon baton est bien dur et
pour caresser à travers les vetements ton petit puit de jouissance. Mais de nouveau mes mains reprennent du service pour te caresser cette zone et pour voir si la rosée commence à perler sur les pétales de ton orchidée.


En effet, tu es toute mouillée et mes caresses n'arrangent rien. Je te sens très chaude ce soir et très bien disposée à accepter mes petits doigts baladeurs. Tu te laisse aller en sentant ma main droite avancer avec
ardeur et assurance entre tes jambes si blanches et si douces.


Je te caresse l'intérieur des cuisses, en remontant de plus en plus et je sens déjà que tu en veux plus, car tu me prends l'autre main et la place directement sur ton petit bouton de bonheur. Ce faisant, tu empoigne avec fermeté mon mat et commence à lui faire subir des va et viens incessants. tu sens que ce n'est pas pour me déplaire et tu décide d'accélerer le mouvement en intensifiant encore la force avec laquelle tu le serre et avec laquelle tu lui tire dessus. Cela me met dans un état d'excitation qui renforce mes caresses.
Je sens que tout est mouillé voir même inondé de ton nectar si délicieux. Ton clitoris se gonfle, je le sens qui sort de sa cachette de chair. Tes lèvres sont maintenant bien mouillée et grandes ouverte et je me risque à y glisser un doigt tout en continuant à te caresser la totalité de ton petit minou.


Ton clitoris est maintenant très sensible et tu le sens bien. Tu prends alors l'objet de toutes tes attentions dans ta bouche, tu le suce avec beaucoup d'habilité, en te concentrant sur mon gland. Tu fais de petits tours avec ta langue puis tu l'avales plus profondement toujours en imprimant ce mouvement vertical.
Je sens mon gland se durcir encore grâce à tes soins, tes lèvres se collent sur celui-ci en aspirant un peu. Je suis au bord de l'orgasme et je te demande de passer à autre chose : tu frottes maintenat ton sexe contre le mien
avec de plus en plus de vigueur, puis, tu me fais penetrer dans ce passage etroit si délicieux au contact de mon penis. Je profite que tu es sur moi pour lécher tes seins et voir leurs pointes se durcir au contact de ma langue.

Tes mouvement du bassin ont fais penetrer entierement le corps de l'explorateur chanceux et tu dirige la manoeuvre de telle sorte que ton point j'ai et ton clitoris soient tous les deux intenséments stimulés.
Tu sens mes mains qui te serrent de plus en plus fort les fesses et ma bouche qui te leche les seins avec envie, puis qui remonte t'embrasser vigoureusement et te faire sentir ce souffle si chaud qui s'accélère peu à peu. Ton corps se réchauffe encore, il est envahi d'une sensation de bien etre qui progressivement s'intensifie. A mesure que tu sens le plaisir monter en toi et en moi, tu intensifie le mouvement et fais pénétrer en profondeur mon outil tes muscles se contractent et se relachent à la suite, monn excitation
est à son paroxysme et la tienne aussi.


Tu sens que le retour en arriere n'est plus possible ni pour toi ni pour moi et tu actives encore le mouvement lors que ta respiration est chaotique, animée de spasmes et de soupirs alanguis, voir de petits cris étouffés. Nous sentons cet orgasme qui nous enivre simultanément, tu ne sens plus ton corps, tu flottes au dessus de toi même et tu te repose contre moi en gardant ce profond contact fusionnel entre nous comme pour en
profiter encore.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: La ballade
Posté par ma@ le 20/08/2004 07:55:54
tres bien ecri bravo !!
Re: La ballade
Posté par ange.dechu le 20/08/2004 07:55:54
Euuuh... C'est le jour des articles porno aujourd'hui ???
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 10 mai 2004
Modifié le 10 mai 2004
Lu 2 787 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲