Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La Compagnie des glaces : Terre de feu, terre de sang

Le Studio Jotim poursuit l'adaptation BD du troisième cycle de la Compagnie des glaces, la grande saga SF de G. J. Arnaud...


« Lady Diana, la présidente de la Panaméricaine, a-t-elle détourné la production d’une centrale d’énergie, provoquant ainsi la mort de milliers de personnes, à seule fin de construire un tunnel entre les deux pôles ? Persuadé de son innocence, Lien Rag, le héros de La Compagnie des glaces, mène l’enquête et découve l’ampleur du drame humain dû aux manœuvres criminelles de celle qu’il croyait pourtant innocente. Aidé par Léouan, une demi-Rousse devenue son amie, il n’a plus qu’un seul objectif : mettre un terme aux agissements de Lady Diana qui, elle, a mis sa tête à prix…» (Présentation Dargaud)


Et de quatorze ! Au fil des albums, le studio Jotim a trouvé ses marques et a pris son rythme de croisière pour mener à bien son gigantesque projet : adapter l'une de plus grande saga SF des années 80 créée par G. J. Arnaud : La Compagnie des glaces. Cette adaptation est un véritable pari, puisque la série d'Arnaud (authentique héritier des grands feuilletonistes) comporte 62 romans dans la toute première édition chez Fleuve Noir, collection Anticipation. Ce défi a évidemment besoin d'une organisation particulière. Le studio Jotim a été spécialement créé pour cette adaptation BD par Philippe Bonifay. Il faut noter que ce studio est virtuel, puisque les partenaires du projet ne se rencontrent pas mais s'envoient leurs travaux via Internet.


Petit retour sur le scénario pour ceux qui auraient loupé les premiers épisodes : La Terre n'est plus qu'une boule de glace sur laquelle la civilisation survit dans d'immenses trains circulant entre des cités sous coupole (ce thème avait déjà été exploité en BD dans les années 70 et par la suite, avec la série Transperceneige, inventée au départ par Lob et Alexis). La La Compagnie des glaces présente une société dominée par la dictature des compagnies ferroviaires (notamment "La Panaméricaine" et "La Transeuropéenne").


Le fil conducteur entre les différents albums de cette saga est le glaciologue Lien Rag. L'idée forte du découpage est de suivre cet homme "à la piste et avec lui entrer dans ce monde de glace et de train". Pour autant, la série fourmille de personnages secondaires. Ces derniers complexifient le scénario en multipliant les récits. D'ailleurs, la séparation des principaux protagonistes oblige les auteurs à éclater l'album en plusieurs séquences, tout en maintenant l'unité de l'histoire globale. Ce nouvel album demeure aussi sombre que les précédents et explore toujours les turpitudes de l'humanité. Lien Rag perd enfin toutes ses illusions sur les atrocités de Miss Diana, la Présidente de la "Panaméricaine. S’opposant désormais de manière directe à Diana, il devient désormais l’ennemi public numéro un. Ses péripéties ne sont pas prêtes de se terminer.


Le changement de l'équipe graphique a bien sûr engendré quelques modifications au niveau du dessin. S'il peut paraître parfois un peu imprécis, l'ensemble affiche une belle cohérence et reste dans la même tonalité que les derniers albums du second cycle. En revanche, la mise en page n'a toujours pas retrouvé l'originalité affichée par les tout premiers albums qui étaient concoctés par Christian Rossi. Mais il n'est évidemment pas si facile de suivre un tel maître.


Série : La Compagnie des glaces
Cycle : La Compagnie de la banquise
Titre : tome 2 Terre de feu, terre de sang
Auteur : Jotim
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 23 mai 2009
Modifié le 26 mai 2009
Lu 1 145 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲