Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La crise d'adolescence, vérité ou supercherie ?

L'ultime crise d'ado crée bien des conflits entre ados et parents. Avoir 15 ans n'est pas si simple... Certes à première vue 15 ans veut dire liberté, indépendance mais le terme est pour ainsi dire, mal choisi... A 15 ans on est pas libre, on cherche tout simplement à l'être ! De là naissent les incontournables reproches, l'incompréhension forcée des parents... Ceux-ci sont perdus, ils ne savent plus qui est réellement leur enfant et que faire pour le garder encore quelques temps sous les bras, sous leurs ailes. Sachez qu'ils n'y a rien à faire contre "la crise d'adolescence"... Elle n'est agréable ni pour les adultes ni pour les ados eux même !


A 15 ans on rêve d'une autre vie... On est jamais satisfait de soi et des autres...
1. Nos hormones (elles sont fautives de tous nos malheurs) sont en ébullition et entrainent ainsi un sur-plein d'émotion ! Effectivement un rien nous fait pleuré (surtout nous les filles), les larmes nous montent sans qu'on sache très exactement pourquoi ! Une remarque de la part d'un ami ou d'un parent nous attriste horriblement ! Nos sens sont multiplié par 2 ce qui provoque l'accumulation de sentiments...
2. Sans parlez des hormones qui nous titillent jour après jour il y a le quotidien difficile et très compliqué d'un ado. De 15 ans...
Cela parait marrand raconté de cette manière mais sachez que cette période n'est pas (du moins pas sur le moment) une partie de rigolade !!!
Il est vrai qu'à 15 ans, garçons et filles commencent à être réellement attirés les uns vers les autres... Ainsi naissent les premières idylles ! Et c'est là, que les "prenages de tête" font leur entrée ! Premières disputes, séparations, déceptions, premiers chagrins d'amour...
Avec ça, les hormones refont leur apparitions... les petits bisous entrainent ensuite d'autres actes plus sérieux... et certains finissent mal.
L'histoire des deux sexes fait encore parlé d'elle que cela soit d'un niveau simplement amical ou amoureux.
3. S'ajoute à ces deux problèmes, l'école (ici le passage collège/lycée) qui est une véritable transition pour une personne, l'enfant devient ado. et l'ado. Devient adulte.
L'établissement scolaire contribue en grande partie à l'évolution de ces personnes... les valeurs apprises en ce lieu si spécial, si unique dans la vie de quelqu'un nous suivrons toute notre vie.
Revenons au sujet... l'école participe au stress permanent supporté par l'adolescent au quotidien... c'est vrai, les notes qui doivent être parfaites sous peine de décevoir les parents, les cours qui n'en finissent plus, les devoirs qui doivent tous être réussi sans exception, les professeurs mettant la pression (surtout au lycée) aux élèves, en plus de ce milieu de travail il y a toujours les autres élèves qui vous enquiquine jour après jour, et le soir, le seul moment ou on croit qu'après une longue journée de cours on va enfin être tranquille, les parents font leur apparition et s'acharnent à vous rabâcher qu'il faut travailler si on veut arriver à quelque chose... et blablabla...
Alors après toutes ces preuves, me direz vous que la vie à 15 ans est belle ?...
Moi oui... Je vous dis ça et pourtant il m'arrive très souvent de dire le contraire...
C'est vrai que tout est très compliqué dans ce bas monde... mais est-ce qu'après la vie sera plus simple ? Je n'en suis pas si sûre !
A mon humble avis il faut laisser faire le temps, les choses...
Ne rien forcer ! Se laisser grandir tout simplement...
J'ai 15 ans... mon quotidien n'est pas joyeux, je multiplie les galères sur un point sentimental et niveau travail ça va et vient et pourtant je pense que la vie vaut la peine d'être vécu...
Alors foncez et ne capitulez pas si vite il vous reste beaucoup trop de chose à découvrir...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Re: La crise d'adolescence, vérité ou supercherie ?
Posté par jacquesv le 29/10/2009 00:03:21
tepsik ,

En effet, l'ado se révolte contre ses parents s'il a été éduqué de façon autoritaire.

Si les parents l'ont éduqué librement cet adolescent n'aura pas de raison de se révolter.

A l'école ce même ado se révoltera contre les profs autoritaires. Pas contre les profs souriants et compréhensifs faisant preuve de bonhomie.
Propagande
Posté par tepsik le 28/10/2009 18:43:53
La crise d'adolescence est un simple moyen de stigmatisation de la jeunesse, du pur agisme, voir même du racisme antijeune... (voir http://www.lien-social.com/spip.php?article1468&id_groupe=4)

I l faut etre lucide... notre société est malade
Durant notre enfance on nous enferme dans un monde rose à outrance ou on nous convint que nos parents sont des gentils gens tout gentils tout plein qu'on toujours raison, que les gens vont tous bien, que la société c'est un paradis ou les loups dansent avec les lapins et ou les éléphant te prennent sur leur dos parce que t'es un "gentil nenfant" qui va recevoir des cadeau de la part d'un bien veillant pere noel. Tout ca finalement pour mieu te soumettre

Arrivé à un certain age, on est moins "sous controle" et on accède à plus d'informations, on est libre de plus d'experimentations... et là fini la naïveté... tu vois qu'on t'as menti toute ta vie, que le monde c'est pas ca et qu'en fait tes vieux sont loins d'etre les figures téléteubizienne naive qu'on t'as mis dans le crane, que les gens crachent sur les sdf parce qu'ils ne travaillent pas et sur les homosexuels parce qu'ils ont des rapports sexuels "non reproductif" et j'en passe...

Et là forcément... tu te met à critiquer... tu te révolte... contre la société, puis contre tes vieux qui dans 90% des cas la suive
C'est là qu'entre en jeu cette dite "crise" qui n'est en fait qu'un moyen facile des parents et de la société de décridibiliser et stigmatiser le jeune en l'enfermant dans un cliché de jeune con hystérique car on le sait... ce qui est dangereux pour un système social bien établi, c'est surtout la jeunesse qu'il faut alors vite s'empresser de faire taire et de corrompre pour éviter qu'ils mettent le doigt sur certaines choses et tentent de les changer la ou les vieux eux sont pour la majorité habitués et conformés...
Re: la crise d'adolescence, vérité ou supercherie ?
Posté par flonorn le 19/02/2008 20:07:18
C'est un système de croyance sociale traditionnel apparenté au déterminisme social qui tout de suite cible l'adolescent comme étant celui qui à tord, qui subis un état de crise et va de toute façon rejoindre la cause nationale, le rang. On ne peut pas vraiment contredire ses arguments ou expliquer sa rébellion et en plus elle est dangereuse pour l'ordre social, donc on lui trouve une jolie case, un joli mythe cohérent décrivant ce qu'il est et ce qu'il va devenir qui va tout de suite le décrédibiliser et expliquer son comportement et son état sans pour autant remettre en cause l'ordre établi et les constructions sociales traditionnelles et ancestrales qui rassurent le monde. En bref... l'adolescent est un con qui va tout de suite comprendre que la société a raison et lui obéir comme ci cela était sa propre volonté.

Le déterminisme social nous à enseigné à nous considérer comme les pions de notre société et des autres, à nous déposséder de notre propre volonté individuelle, de notre propre esprit, de notre propre appartenance à nous même pour nous adapter parfaitement et nous reconditionner selon les normes établis. La plupart des ménagères de base voyant l'homosexualité vous diront que c'est un manque d'éducation et qu'ils sont en crise d'adolescence. Des catholiques peuvent parfois aussi dire que Nietzsche critiquait le christianisme parce qu'il était en crise d'adolescence
Je pense qu'il n'y a pas de crise d'adolescence, mais plutôt une société qui demande le don absolu de soi, l'intégration parfaite de l'individu à sa cause par nécessité et un bourrage de crane intellectuel. La loi du plus fort, le darwinisme en somme.

Ce qu'on nomme crise d'adolescence n'est pas une crise. Le problème ne vient pas de l'adolescent mais de la société et des parents qui la représentent qui est organisé sur de mauvaises bases, de mauvais fondements, sur des bases primitives. Sur le conformisme rigide, rigoriste, rassurant mais surtout, vieux comme l'antiquité



Donc dirons nous que le mécanisme décrit par ce déterminisme social est observable, mais que la crise elle n'existe pas. Il ne s'agit pas d'une crise, mais d'un état pleinement naturel, sans conditionnements, sans formatage. Que de l'authentique, que de la simplicité d'être.


Il n'y a pas de crise d'adolescence... ce qu'il y a c'est un état de non dogmatisme. De non conditionnement. Point barre. Et si certains haïssent leurs parents à ce moment là. C'est simplement parce qu'ils sont lucides

Modifié le 14/03/2008 06:41:58
Re: La crise d'adolescence, vérité ou supercherie ?
Posté par vavie le 25/02/2005 11:01:34
y a du vrai dans cet article... mais j'aimerais ajouter un chtit détail.

l'été dernier, j'ai lu un article tiré de "courrier international" (je sais pas quand il a été publié, il devait trainer depuis un bon bout de temps sur la table basse de mes hôtes...), qui disait que c'était un peu la faute aux hormones... mais pas entièrement. quand nous naissons, nous naissons avec un "capital neurone", un nombre défini de neurone quoi. et quand on grandit, on en perd... sauf que, à l'adolescence, on en a pas perdu assez. je ne me souviens plus des détails, ça fait quand même 6 mois que je l'ai lu l'article, mais en gros, un trop grand nombre de neurones, ça fait un peu une "hyperactivité cérébrale". et tant qu'on a pas perdu assez de neurones, on sera moins aptes à évaluer les risques, ou même à analyser les sentiments des autres... ça vous est jamais arrivé de penser que quelqu'un vous détestait alors que c'était pas le cas?

bref, article très interessant... je vous encourage à le lire =).
autre truc, d'après l'article, la fin de l'adolescence se situerai vers... 25 ans. ah ben on a pas fini d'en chier les amis :P!
Re: La crise d'adolescence, vérité ou supercherie ?
Posté par mey le 25/10/2004 14:48:00
et bien moi je trouve la crise d'adolescence n'existe pas, c'est juste que pour la plupart on murit, on ouvre les yeux.. on comprend mieux les autres et on comprend aussi que les parents mentent et le fait de s'en rendre compte ça enerve et apres les parents deviennent exasperant à nos yeux, alors commence une véritable bataille vieux / jeunes et la seule explication que trouve les parents c'est la crise d'adolescence! mais oui c surtout qu'on grandit et que nos parents nous prennent encore pour des petits et retardent notre indépendance pour certain ce qui se répercute sur la popularité, les rumeurs aux lycée.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (10)
Publié le 08 septembre 2004
Modifié le 08 septembre 2004
Lu 3 130 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲