Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La Danse du Soleil des Indiens Mandans

Fan de piercing, j'aimerais ici raconter la danse rituelle de ces Indiens Mandans que notre culture a reprise pour rendre notre monde encore plus fou...


Les Indiens Mandans faisaient partis de ce que l'on appelait les Indiens des Plaines, en Amérique du Nord. Ils étaient connus comme étant les scalpeurs de Cheyennes. Il n'en existe plus un aujourd'hui, car une épidémie de variole les décima au début du 20e siècle.

Cette tribu avait pour particularité de pratiquer la Danse du Soleil, rituel sacré des Indiens des Plaines. En terme simple, la signification de ce rituel, plus ou moins barbare, est la renaissance, le passage de l'enfant à l'adulte. Cette danse servait essentiellement à déterminer le rang social du jeune qui devait la pratiquer, et peut-être à déterminer le futur chef de la tribu. Elle aidait aussi, selon les croyances, à ce que les Indiens aient l'abondance des troupeaux de bisons lorsque le temps de la chasse était là.


Les préparations

Cette Danse était dictée par le Chaman de la tribu, qui surveillait les moindres faits et gestes de ses participants. C'est lui qui s'occupait entièrement de la cérémonie.

Il donnait ses instructions pour la construction de la loge de la danse. Il ordonnait aux hommes les plus importants de la tribu de se mettre en quête d'un arbre dont la cime se terminait en forme de fourche. Cet arbre servait de mât central. Des guerriers devaient ensuite l'attaquer avec leurs fusils et leurs arcs et une fois qu'il était "mort", il était coupé.
Puis on plaçait dans la fourche un paquet qui contenait des broussailles, de la peau de bison, du tabac. On plaçait également les éffigies du bison et de l'homme, de larges bandes d'étoffes aux couleurs symbolisant les directions géographiques. Ensuite, l'arbre était transporté sur les lieux de la cérémonie.

On sacrifiait alors un bison. Sa tête avec la peau du corps était attachées tout en haut du mât. La tête de bison était tournée vers l'est, vers le soleil levant. Le mât représentait le centre du monde, reliant le ciel à la terre. La stucture entourant l'arbre était construite par le danseur principal et les hommes de son clan. A environ 25 mètres du mât, ils plantaient en rond 28 piliers correspondants aux 28 côtes du bison. Des perches étaient fixées à leurs cîmes puis reliées au mât central.

La fourche du mât représente le nid d'un aigle, un des animaux sacrés chez les indiens; parce qu'il peut voler très haut, c'est l'oiseau qui se rapproche le plus du soleil. C'est pour cela qu'il est le lien entre l'Homme et le Ciel, messager qui porte les prières des hommes jusqu'à Dieu (Wakatanka). L'aigle facilite la communication avec les Esprits pendant la Danse du Soleil. Les plumes de l'aigle sont aussi curatives, ainsi le chaman allait toucher l'arbre-mât avec une plume d'aigle qu'il va ensuite appliquer sur le corps d'un malade, transférant ainsi l'énergie du mât au malade.

(propos recueillis sur http://www.artisanatindien.com)


La cérémonie

Aux yeux des Indiens, le plus grand sacrifice que l'on pouvait faire était le don de son corps.

La cérémonie commençait par une danse, faites par tous les participants. Cette danse rituelle pouvait durer jusqu'à 4 jours et 4 nuits. Elle s'arrêtait lorsque chacun était rentrer dans un état de transe totale.

La pratique "barbare" pouvait alors commencer. Les jeunes étaient alors entaillés avec des couteaux mal aiguisés, sur tout le corps.

Les entailles faites sur le haut du corps servaient à passer des cordes et celles du bas, à pouvoir faire tenir des crânes de bisons, animal sacré des Indiens. Il allait aider à l'abondance des troupeaux des futures chasses des Indiens.

Les jeunes étaient alors suspendus par leurs cordes et on les faisaient tournoyer sur eux-mêmes jusqu'à l'évanouissement, la Mort de l'enfant, donc le don de son corps à leurs Dieux.

Plus les participants tenaient longtemps avant de s'évanouir, plus ils étaient élevés dans le rang social. Cette pratique terminée, ils recevaient un nouveau nom et entraient dans le monde des guerriers Indiens.


Maintenant...

Si je vous parle de cette Danse du Soleil, c'est qu'elle a été recréée par notre culture, ou plutôt celle des Primitives Moderns, créateurs du piercing occidental.

En effet, nombre d'entre vous ont vu ces fous se faire pendre par des crochets lors de conventions sur le piercing... Et bien cette pratique est bien tirée de cette Danse vieille de plusieurs milliers d'années...

Les Indiens d'Amérique du Nord ont d'ailleur demandé à ce que le nom de "Danse du Soleil" ne soit plus utiliser par la culture occidentale. Car ellen est dégradée selon leurs dires. Ce que je confirme et comprend totalement.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: La Danse du Soleil des Indiens Mandans
Posté par luly le 09/07/2006 14:01:24
très interresant!!ce qui est génial, c'est qu'on en apprand tous les jours! et moi qui avais entendu dire que pour devenir des hommes, les jeunes garçons devaient tuer un bisons seul...
c'est quand même un peu barbare leur truc!
Re: La Danse du Soleil des Indiens Mandans
Posté par ludwing.von le 08/07/2006 10:58:18
article très intéréssant (:
c'est vrai que c'est un peu barbare^^ je plains les petites natures, et danser 4 jours et 4 nuits c'est fort aussi, il faut avoir beaucoup de force.
Mais les temps ont bien changés+
Re: La Danse du Soleil des Indiens Mandans
Posté par comte rostov le 06/07/2006 20:13:47
on la voit dans la BD "Celui qui est né deux fois" non?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Camille ...
29 ans, . (Suisse).
Publié le 06 juillet 2006
Modifié le 29 mai 2006
Lu 1 728 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲