Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La dépression

J’étais heureux. J’avais la vie devant moi. Et ça m’est tombé dessus, je ne sais plus très bien comment, ni pourquoi. Au début, je me suis dit que ce n’était qu’une petite déprime passagère, comme la vie en compte tant. Je me trompais. Cela fait maintenant 4 ans que ça dure. Je suis devenu dépressif et ça empire de jour en jour


J’étais heureux. J’avais la vie devant moi. Et ça m’est tombé dessus, je ne sais plus très bien comment, ni pourquoi. Au début, je me suis dit que ce n’était qu’une petite déprime passagère, comme la vie en compte tant. Je me trompais. Cela fait maintenant 4 ans que ça dure. Je suis devenu dépressif et ça empire de jour en jour, pourtant à chaque fois je me dis que je ne peux pas tomber plus bas. Rien ne me permet de remonter à la surface. Je suffoque mon existence dans le couloir morne de cette vie qui ne me conduit qu’à une seule porte : exit. Je sais ce qui se trouve derrière, je m’en suis déjà approché de très près. J’étais très mal ce jour-là. Puis, une absence. Je ne pensais à plus rien, je ne guidais plus mon corps. Je n’ai repris mes esprits qu’au contact froid du 357 Magnum que je tenais, chargé, contre ma tempe. Une simple petite pression aurait suffit. J’ai posé le revolver à terre et je me suis relevé. Je regrette souvent de ne pas avoir été au bout de mes intentions ce jour-là. Je ne retrouve plus le courage, cette état d’absence qui m’avait presque permis de guérir de cette dépression. Lâche ! Alors, je ne fais plus que de souffrir. C’est un mal pervers qui ne te quitte jamais. Tu te demandes chaque jour si se lever est la bonne chose à faire, si tu ne ferais pas mieux de tout faire péter. Tu t’étouffes dans les bras de cette vie qui ne veut plus de toi. Même le ciel te refuse le réconfort du soleil. Tout se dessine en noir et mort. Tu essaies de fuir comme tu peux. Tu fumes, tu fumes jusqu’à t’en faire éclater les poumons, tu bois, recherche la morsure de l’alcool tant et plus. Tu te réveilles régulièrement à l’hôpital à cause d’un coma éthylique. Un con qui t’a vu sur la route, qui t’a ramené à l’hôpital. Alors que t’aurais simplement pu crever au bord de la route. Et tu fumes des pètes, tu fumes jusqu’à ne plus rien comprendre ni voir. La weed te monte à la tête et te montre un monde différent, meilleur, plus vert. Et tu aimes tous ces excès que tu fais, tu ne veux pas t’en séparer, c’est ta seule façon de supporter cette vie infernale. Et pour finir, tu ne dépètes plus de toute la journée. Il n’arrête pas de pleuvoir sur ton cœur, tout file, passe et te détruit. Même le sourire de tes amis te fait vomir, les voir heureux te répugne. Mais tu ne le leur montres pas, car tu sais que ce n’est pas de leur faute. Tu as beau hurler à la mort, crier ta douleur dans la nuit, rien n’aide ton esprit tourmenté par tant de tristesse abjecte et poisseuse. Et tu arrives encore à faire des crises de lucidité qui te font écrire un article stupide, sorte d’appel au secours au néant. Personne ne t’as jamais aidé, et personne de t’aidera. Tu le sais. Et tu n’attends pas de réponse. Aucune. C’est peut-être la dernière fois que je me connecte. Peut-être que demain, j’aurai reçu ce baiser si froid, si fatal que j’attend et implore. Peut-être que tout finira. Avoir 19 ans et s’en sentir 50. Tout le poids d’une vie détestée. Qui sait le chemin à prendre ? Qui sait quel chemin je vais prendre ? Il n’y en a qu’un… Un seul.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (36)
Re: La dépression
Posté par naruto le 22/06/2009 17:46:45
pourquoi les ens repugne ma mort si c'est le seul remede qui pourrait arreter ma souffrance
Re: La dépression
Posté par naruto le 22/06/2009 17:44:18
j'ai fait un coma ittilyque 2 overdose de somnifere et rien personne pour m'aider je suis seul pas d'amis a qui parler incompris de la famille je suis la je vie mes journee a penser a la mort a esperer que se sera la derniere journee ou je serait en vue alors que faire pour s'en sortir qui peut me le dire que faire quand on na absolument rien ni personne pour nnous aider etquand je me repugne moi meme je voudrais mourir une bonne fois pour toute je ne veut pas vivre et rien ni personne ne peut ou ne veut m'aider
Re: La dépression
Posté par david pisaneschi le 25/01/2009 01:03:12
Je sais ce que c'est j'ai fait une dépression et je m'en suis sortis de peu meme si j'en garde des traces et des séquelles ne baisse pas les bras tu t'en sortiras
Re: La dépression
Posté par melkor le 01/01/2006 12:36:16
Amusant, ce texte...
Vraiment noir, dépressif... C'était il y a longtemps...
Si l'on ne parvient pas à sortir de sa dépression, on arrive à l'accepter et à vivre avec.
Certes le goût à la vie en est fortement masqué, mais peu importe.
La mort n'est déjà plus une alternative.

Merci à ceux qui m'ont soutenu.

Melkor = Rapal
Re: La dépression
Posté par celebriniel le 06/12/2004 20:32:15
C'est vrai que ton article est très touchant, on ressent tout ton désespoir.... :(
Même si je n'ai jamais été dépressive, ma grand mère l'a été et j'ai une amie qui l'est, elle n'a pas fait de tentative de suicide mais j'ai assez peur pour elle... Elle se trouve nulle, elle commencer à penser que la vie ça ne mène à rien! J'espère sincèrement que tu trouveras le moyen de t'en sortir, sache qu'il y a toujours de l'espoir même si tu n'en as plus, .... Je ne crois pas que ce message va te remonter le moral mais même si je ne te connais pas, je suis de tout coeur avec toi... souviens toi qu'il y a toujours de belles choses dans ce monde et qu'il faut vivre pour ça! Même si tu n'en est pas convaincu du tout! Consultes un psy, la dépression est une maladie psychologique grave, elle peut être soignée.

Bon courage, Celeb'! ;)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (36)
Publié le 21 mars 2004
Modifié le 21 mars 2004
Lu 1 296 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲