Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La descente dans le monde d'en bas

Puis je suis tombée malade, malade damour, pour Tobias, l'ogueil.


Je taimais tant mon ange, j'ai voulu avoir ce sentiment de puissance sur ce corps si inutile pour moi, un moyen en vue d'une fin, ce qui me relait aux plaisirs et à la soiuffrance, je voulais le détruire pour quil ne reste le plus pur en moi, linnocence d'un corps amorphe, la pureté d'un corps sans forme, presque assexué, être un ange voilà ce que je voulais, ce que je ne voulais c'est qu'on m'aime comme une femme. Je détestais mon corps de femme, un amas de chair à satifaire, le sexe faible.


Anti naturel

Jexercais sur moi d'ultimes sévisses pour me punir de la saleté de mon ame, minterdisais aucune pensée. Je ne voulais pas penser aux hommes, ils me faisaient peur. Je m'étais rendu compte que je ne voulais pas grandir mais les années ont passé et je continuais à ma détruire, jour après jour. Maniaque sur les aliments, je triais tout minutieusement maccordant aucun écart, jaimais me faire souffrir, ne trouvant pas normal la normalité je me sentais bien, je nai jamais pu me faire soigner aucun docteur.
Je suis devenue une rebelle, toisant mes camarades, restant solitaire, je maventurais dans des expréiences dangereuses et l'adrénaline me faisait tenir. Je détestais mon père, je faisais un peu ça contre lui, je l'avais souvent considéré comme un matcho de base, caractère hérité de l'éducation faimiale;
J'ai commencé à ne plus vouloir entendre parler des hommes, je me refusais de penser au sexe et pourtant je savais que j'éprouvais du désir.
J'ai été hospitalisée à 32Kg, j'ai fait des bouffées délirantes, à 15 ans chambre capitonée, électro choc, je ne mangeais toujours pas, j'avais décidé de me détruire. Me prouver que jétais en étant aillible voilà tout ce dont j'ai réussi.


La délivrance

Toute seule dans le froid, enfermée, l'anorexique, mélancolique, décharnée, attendre que la lucarne de la porte souvre et que les infirmiers me parlent. J'avais besoin de mes parents, ma mère, j'avais besoin delle. Non, j'étais seule, froide, droguée. J'avais décidée de me faire mourir, je n'avais pas le droit, j'ai été déclarée malade, pas majeur, en souffrance, a l'article de la mot, seule, entourée de gens formé à sauver des vies et aussi travailler dans des cliniques privées à but lucratif.

Tout cela dura des années, seule, en souffrance, mes parents mont en parti trahi. Je suis devenue une écorchée vive, un peu décue par les humains mais j'aime. J'aime la vie parcquelle est dure, j'aime Anthony et je crois aux anges.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Re: La descente dans le monde d'en bas
Posté par ballerine91 le 22/11/2006 20:52:43
missizfreez est ce que au jour d'aujourd'hui tu vas mieu? si l'annorexie et tout sa te poses un problème parles en moi n'hésite pa ;) bizz(k)
Réponse
Posté par missizfreez le 15/06/2006 07:56:07
ok ben bon courage, c pas facile pour tout le monde de toute façon
Re: La descente dans le monde d'en bas
Posté par psylock le 15/06/2006 00:56:27
excuse moi j'é un pote qui s'est suicidé, alors tu s'est les histoire badante chez les personnes encore en vie sa me soule la ... désolé pr la psycho , et dsl pr l'anorexie perso je ne l'ai jamais vécu par contre j'é vécu ds la rue et la sé chelou mais s'est le contraire qui se passe tu meur tellement de faim par moment que tu est pret a faire quasiment tout meme le pire et j'avoue que certaine semaine j'avais une demi baguette par jours (les bons jours), etrange non?
souffre douleur comme sé drole moi ossi pendant années de collèges on m'a craché dessus et on m'a jeté des pierres cé donc ce qui m'a rendue fort mentalement je considere sa comme une chance!!
Réponse
Posté par missizfreez le 14/06/2006 21:08:56
Il faut penser à soi, c' est tout et savoir se défendre dans la vie, avoir des objectifs et s' y tenir. Il n' y a pas de honte à dire merde de temps en temps et choisir sa façon de vivre en préservant sa santé et celle des autres.
Re: La descente dans le monde d'en bas
Posté par ballerine91 le 14/06/2006 21:03:03
pr psylock g pa compri cke ta di mai c pa rav..Missizfreez si ta besoin dparlé jsui la kom sa on poura pt se doné d conseil pr sen sortir un peu mieu packe ji retombe réguliérement ds lnaorexie moi
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (17)
Publié le 16 mai 2006
Modifié le 31 mars 2006
Lu 1 764 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲