Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

la destinée

voilà, j'ai écrit une histoire imaginaire sur une fille comme les autres, et j'ai voulu partager cette histoire avec vous... Mais helas elle n'est pas terminée.... Donnez votre avis dans les commentaires.


Je m'appelle Iwazaki Young, je suis au terminal de lycée de Gaya. Gaya est juste une ville quelque part dans ce monde, peut-être qu'elle ressemble à votre monde, peut-être qu'elle n'y ressemble en rien, mais si vous regardez de plus près vous verrez quelqu'un qui vous ressemble, quelqu'un qui essaie de trouver sa voie, de trouver sa place, de se trouver...
Voilà Zoé: c' est ma meilleure amie, c'est une amie d'enfance, je l'ai connue à l'âge de 7 ans, maintenant on a 17 ans. Son père est mort dans un accident de voiture lors d'un voyage d'affaires, l'année dernière. Zoé adore le premier jour de la rentrée scolaire, moi au contraire je le déteste, je n'aime pas voir mes vieux amis, ou bien mes vieux ennemis. Zoé est parmi les premières de la classe, les professeurs l'admirent, elle est naturelle, elle prend les choses du bon côté.
- Salut Iwazaki, me dit-elle avec un ton joyeux.
- Salut je suis heureuse de te voir si heureuse, alors qu'est-ce qui te rend si satisfaite ?
- Ben, je crois que tu le sais, le jour de la rentrée!
- Ah ! Oui c'est vrai.
- Alors, qu'est ce que t'as prévu pour ce soir ? Me questionna-t-elle.
- j'ai rien prévu, je crois que je vais rester à la maison.
- mais bon sang, il faut que tu sors un peu, que tu t'amuses, et arrête de penser à ton "Ex".
-Je ne peux pas, je pense à lui tout le temps, je crois qu'il a pris mes pensées.
- j'ai une idée, me proposa-t-elle
- laquelle ?
- ce soir je vais louer un film, et tu vas coucher chez moi, et enfin tu vas regarder le film avec moi, et t'amuser un peu. Tu es d'accord avec moi ?
- Ouais, t'as raison, ainsi je pourrai enfin sortir de mon trou noir.
Mon "ex" s'appellait Lucas, un mec que toutes les filles adoraient avoir comme petit copain. Il était beau, avec une taille en V, sans oublier charmant et romantique et les épaules humides pour les filles. Je l'ai connu au bibliothèque où moi j'allais pisser. Tout le monde admirait notre couple, on passait tout le temps ensemble, on rigolait, s'amusait. Mais un jour, je ne sais ce qui s'est passé, il est passé devant nous sans dire un mot, il m'a envoyé un regard comme si j'étais inconnu pour lui, comme s'il n'y avait eu jamais aucune relation entre nous. Alors là j'ai su que notre relation est finie pour jamais. Moi je n'ai pas cessé de penser à lui, mais lui je crois qu'il a passé à autre chose.
Le jour de la rentrée j'avais deux cours le matin et 3 cours le soir, la derniere matiére que j'ai étudiée était les maths. J'aimais cette matiére: avec les mathématique on peut prévoir le temps qu'il fera, savoir l'heure, gêrer l'argent, et résoudre des crimes. Après être rentrée à la maison, Zoé est passée chez moi pour me prendre et passer la nuit chez elle.
- alors chère amie, à quoi penses-tu encore une fois ? me dit-elle.
- Je ne pense à rien, je me suis dit : pourquoi ce vendredi ne sommes-nous pas sorties avec des mecs ? Lui dis-je.
- Tu me poses à moi la question, à ce que je sache c'est toi qui m'a dit de refuser l'invitation de mon mec, pour rester avec toi, c'est pourquoi je t'ai invitée chez moi.
-alors dis-moi pourquoi je n'ai pas trouvé quelqu'un qui peut m'aimer, m'adorer et m'admirer, quelqu'un qui me respecte, et me soutient ?
- ben, me voilà, je te respecte, je te soutiens dans tout...
-Je veux dire pourquoi je n'ai pas trouvé un mec ? Je la questionnais en lui coupant la parole.
- je ne sais pas, mais tout ce que je peux te dire c'est que c'est toi qui ne veux pas avoir de petit copain, la premiere personne que t'a aimé c'était lucas, et je crois que tu l'aimes encore, c'est pourquoi tu ne veux pas le remplacer.
- Et qu'est ce que tu me conseilles,
- je te conseille de l'oublier de passer à autre chose. Et de tourner la page, car le passé restera dans le passé, et maintenant tu vis dans le présent.
- je vais essayer de l'oublier, et je ne crois pas que je vais y arriver.
- allez on va se coucher, il est plus de minuit, me proposa-t-elle.
- moi je prends le lit du haut et toi celui du bas
- ok, ok, et en plus moi je n'aime pas le lit de haut.
Je suis allée changer mes habits, j'ai porté ce soir là : un short et un t-shirt blanc, mais Zoé a mis un pyjama rose: elle ne l'aimait pas, mais le portait seulement pour faire plaisir à sa mère, car c'est elle qui l'a cousu. Apres m'avoir mise au lit, Zoé a eteint la lumiere, je pensais à Lucas, je voulais savoir à quoi il pensait, s'il pensait à moi ou pas, s'il m'aimait. Mais ça ne marchait pas, mais à ce que je sache ça marchait avec ma soeur jumelle Zoyka, elle et moi on pouvait se parler "par la tête", comme se connectées par le cerveau, et je ne sais pas pourquoi ça arrivait.
Depuis 8 mois, elle est dans le coma, elle a eu un accident de voiture, et elle avait un bras cassé et une cicatrice au visage, il m'a fallu 2 mois pour me remettre de cette perte. Deux fois par semaines : Zoé et moi on lui rendait visite à l'hôpital en lui racontant un roman qu'elle adorait. Tout le monde lui rendait visite, jusqu'au 4éme mois, personne ne croyait qu'un jour son était s'ameliorerait, mais moi j'ai voulu croire qu'un jour elle se réveillerait, et je n'allais pas la laisser tomber, en fait elle est ma soeur jumelle...


Un jour pas comme les autres :

Je me suis réveillée avant que le soleil se lève, et je me léve chaque jour à ce moment-là; j'allai faire ma toilette, puis je pris mon MP4 pour écouter de la musique dans le lit du haut, en pensant à cette vie qu'on adorait, et quelques fois qu'on détestait, cette vie qui nous trahit chaque fois qu'on est malheureux, je pensais à ce cher Lucas, je pensais à celui qui possédait mon coeur, celui qui ensoleillait mes jours et mes nuits, celui qui me faisait mille services, et ne m'en demandait point, mais maintenant ce cher Lucas je crois qu'il a changé totalement, que ce Lucas n'est pas celui que je croyais être. Il est seulement comme les autres mecs, il ne se préoccupait pas des autres, mais seulement de lui-même, de sa personnalité égoiste, et de son physique.
Soudain un bruit retentit dans la chambre, c'était le reveil, je me suis levée, et je suis allée vers Zoé pour la reveiller, car quand elle dort, elle n'entend rien comme si elle était sourde, alors j'étais obligée de la réveiller ce matin là.
- Zoé ! Zoé, reveille-toi, il est 7h du matin, lui dis-je en la poussant un peu.
-OK ! OK !... C'est pas la peine de me pousser, mais arrête.
-Ouais. Ha ha ha. En rigolant.
Zoé se leva, et alla en direction vers les toillettes pour laver son visage, mais moi je restai dans la chambre pour m'habiller.
- Eh ! En fait, comment t'a dormi. ? Lui dis-je.
- Oui, j'ai bien dormi avant que tu me reveilles comme si j'étais un animal sauvage.
- Désolée, tu n'entendais même pas le reveil. Alors comment veux-tu que je te réveille ?
- Oui, je sais, me dit-elle en rentrant dans la chambre. AU fait : BONNE ANNIVERSAIRE chère amie. Cria-t-elle.
- Quoi ? ! Ah, oui, j'ai oublié. MERCI.
elle s'assit sur le lit du bas, et se mit à brosser ses cheveux: c'est la premiere chose qu'elle fait quand elle se reveille. Elle dit toujours que la beauté de la femme se refléte dans les cheveux, c'est pourquoi elle veut que les siens soient parfaits. Quand elle eu fini de les brosser, elle alla choisir ses vetements qu'elle mettrait ce matin là. Elle hésitait entre une jupe et un Jeans, alors elle me demanda :
- qu'est ce que tu préferes ? Me demanda-t-elle.
- hmmm...
- t'as le droit d'être franche
- ni l'une ni l'autre.
- alors qu'est ce que tu me conseilles de porter ?
- ben je ne sais pas, ta mini-jupe, et ce debardeur, lui dis-je en mentrant avec le doit un débardeur blanc avec une fleur au centre.
- Ouais t'as raison. Comme d'habitude on va aller visiter Zayka aujourd'hui ? me questionna-t-elle.
- oui, oui, bien sûr.
J'étais impatiente d'aller rendre visite à Zayka, on lui rendait visite deux fois par semaine : le mardi et le vendredi. Ce jour là c'était le Vendredi 13 Mai, le jour où j'allais sur mes 18 ans, et aussi Zayka. C'est pourquoi j'avais prévu d'aller acheter des fleurs violettes (elle les aimait).
Habillée et prête, Zoé descenda les escaliers pour prendre le petit déjeuner.
- Bonjour maman, ça va aujourd'hui ?
- Salut, très bien. C'est aujourd'hui l'anniversaire de Iwazaki ! Tu le sais ?
- Oui bien sûr Maman, et j'ai une surprise pour elle, dit-elle.
- Tu sais bien que je n'aime pas les surprises, lui dis-je.
- mais cette surprise, elle est faite par moi, et non par quelqu'un d'autre.
- OK ! J'accepte, lui dis-je avec un hochement de la tête.
Zoé et moi, nous prîmes les sacs, et nous dérigeames vers le lycée: je ne voulais pas partir, mais les études passaient en premier, ce qui veux dire que je devais partir à tout prix. Il y avait beaucoup d'éléves, beaucoup de couples qui s'embrassaient, et dans un coin, je vis le groupe des sportifs, j'eu beau chercher Lucas mais je ne le trouvai pas, il n'était pas avec eux. Comme c'était étrange, peut être était-il avec sa nouvelle petite amie -la nouvelle- qui est arrivée hier, et qui a renversé tous les coeurs des gars. Maintenant elle sors avec Lucas, en fait je ne suis pas jalouse, mais je suis un peu déçue.
Je voulais tant que cette journée se termine, car je ne n'aimais pas passer devant mes vieux ennemis (es), ni voir leurs regards posés sur moi, ni qu'ils me jugent avant qu'ils me connaissent mieux, et qu'ils sachent ce que j'ai dans le crâne, mais helas personne ne veut savoir qui je suis vraiment.
Entrée au cour de Bio, je vis les regards des autres sur moi, et j'ai voulu sortir et ne pas revenir, mais je suis entrée à la fin, et je me suis dit, deux heures c'est rien, tout se passera bien si tu ne regarde pas derriere toi Iwazaki, si tu ne vois pas ce qui est derniere toi, ceux qui te regardent, fait comme si tu ne voyais rien, et comme si t'étais la plus acceptée. Mais à la fin j'ai craqué et j'ai regardé, j'ai vu le regard de Lucas, le regard de celui qui ne m'a pas adressé la parole depuis 4 mois; quand nos regards se sont croisés, mes yeux n'ont pas voulu se baisser, je suis restée bouche bée devant lui, devant son regard, et lui en train de me regarder avec ses yeux craquants et si charmants. Jusqu'à ce que le professeur coupe ce beau moment :
- Iwazaki, alors qu'est ce qu'il faut faire pour que le mélange devienne rouge ?
- hhmmmmm... Lui dis-je, et je suis devenue rouge .
- il faut peut être ajouter son odeur, et il devient rouge, supposa un mec au fond de la classe et tout le monde rigola, sauf moi bien sur et Zoé.
- arrêtez avec ça, c'est pas drôle. Ordona Zoé.
J'ai voulu disparaitre pour jamais, et ne pas revenir. Quelques minutes passérent je retournai pour voir Lucas, s'il rigolait, mais non, il disait à sa copine que c'est pas drôle, et que c'est pas très gentil de rire sur une camarade. Et là j'ai su qu' il y'avait quelqu'un dans la classe qui se préoccupait de moi, et qu'il ne rigolait pas sur moi. Je me sentie comme si j'étais au paradis.
Il était à ce moment-là, 3 heures de l'après midi, on rendait visite à Zayka à l'hopital. Comme c'était merveilleux de voir son visage, ses formes, elle était belle, elle est tout à fait comme moi physiquement.
- Salut Zayka, je ne sais pas si tu m'entends, mais je suis ravie de te rendre visite aujourd'hui, lui dis-je en souriant, même si j'étais un peu deçue parce qu'elle n'etait pas encore réveillée.
- Bonjour, moi aussi je suis ravie de te revoir, et je souhaite que tu te reveilleras un jour, et en bon état, lui dit Zoé en posant son bras sur mon épaule comme si elle me soutenait.
Une larme coulait sur ma joue, et je passai ma main le plus vite possible pour que Zoé ne me voit pas en train de pleurer. J'avais honte. En sortant de l'hopital, Zoé me dit :
- alors t'es prête pour aller voir ma surprise?
- Franchement je ne suis pas prête, je voudrais aller à la maison, pour me changer, et prendre une douche.
- Oui, bien sur, je vais passer chez toi a 7h du soir, et je vais te prendre pour aller à la fête... Oupps, NON, je ne peux jamais retenir un secret, jamais.
- alors t'as prevu une fête pour mon anniversaire , c'est gentil, en fait dis-moi, t'as pas invité Lucas ?
- oui, pourquoi ? Tu ne voulais pas, je suis vraiment Désolé. Je ne le savais pas, me dit-elle en baissant les yeux.
Après s'être passé chez moi pour changer mes vêtements, j'ai voulu mettre quelque chose de Sexy, mais je ne trouvais pas, j'avais pas ces vêtements là, je n'étais pas une fille du genre de draguer les mecs. Alors j'ai choisis de mettre une jupe, et un T-shirt rouge.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (21)
Re: la destinée
Posté par kmi888 le 21/04/2007 11:37:54
je ne dis pas qu'il ne faut pas le mettre, mais quand tu cite quelqueschose qui n'est pas de toi, précise le!
Re: la destinée
Posté par iwazaki le 19/04/2007 15:38:23
oui je sais qu'il est tiré d'un episode de freres scott, je l'ai bien aimé, et il est logique, alors pourquoi ne pas le mettre
Re: la destinée
Posté par kmi888 le 18/04/2007 22:35:21
"Je m’appelle Lucas Scott. Je suis en terminale au lycée de Tree Hill. (...)
Tree Hill est juste une ville quelque part dans le monde. Peut-être qu’il ressemble beaucoup à votre monde. Peut-être qu’il n’y ressemble en rien.
Mais si vous y regardez de plus près, vous y verrez peut-être quelqu’un qui vous ressemble.
Quelqu’un qui essaie de trouver sa voie…
Quelqu’un qui essaie de trouver sa place…
Quelqu’un qui essaie de se trouver.
Parfois il est facile d’avoir l’impression qu’on est le seul au monde à lutter, à être frustré, ou insatisfait, ou qui s’en sort à peine.
Mais ce sentiment est un mensonge."

nan mais ho c'est tiré d'un épisode des frères scott ça !!!!!!!!
Re: la destinée
Posté par ushiwa.sasuke le 12/04/2007 10:28:54
les 3 premiers commentaires sont plutot sympas :P
Re: la destinée
Posté par iwazaki le 11/04/2007 00:01:08
oui je sais qu'est ce que c'est le langage de SMS, mais dans les commentaires, vous parlez de ce langage, et vous dites qu'il en a dans ce texte (la déstiné)
c'est pourquoi je voudrais savoir où se trouve ce langage. car j'ai cherché et je n'ai pas trouvé
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (21)
Publié le 07 avril 2007
Modifié le 02 avril 2007
Lu 654 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲