Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

la fille d'à coté, c'est...

Entre l'amour et le quotidien de ses amies dans lequel elle peine à trouver pied, elle a mal ! Mais pour autant se débat. Elle partage avec vous ses délires, ses fantasmes, ses envies, son monde qui laisse un peu perplexe.


Elle est comme vous et moi : Sensible, à fleur de peau, et une force de surmonter les choses comme les échecs de la vie surtout du coté sentimental !
Une femme active, trés independante qui se bat au quotidien et qui le soir venu, retrouve son vieux lit de bois !


Entre amour et vie professionnelle, elle a mal !
Une vie sentimentale assez tourmentée ! Oui !!
Des rencontres "amicales " qui parfois prennent une autre tournure, en passant par des relations dont elle a du mal à s'accommoder;des aventures sans lendemain, elle se laissera abandonnée à toutes ces choses qui lui étaient inconcevables parfois tellement conservatrice elle était !
Elle partage avec vous ses délires, ses fantasmes, ses envies, son monde qui laisse un peu perplexe.
Elle sera aussi de celles qui vous transmettront cette force et ce courage dapprendre à oublier toutes ces misères. Ce nest donc pas seulement un assemblage de mots harmonieux et admirables, mais une manière dapprendre à extraire ses peines de cœurs parfois, du quotidien et continuer à avancer dans la vie !


Entre nous...

De la terasse, je percevais ce beaumonde. La soirée battait son plein. Aniie me rejoignait, toute rayonnante dans sa robe noire pailletée.
Aprés quelques mots échangés, on prenait la route, il était 23h du matin.
Les filles nous attendaient au "Délices du coin".
Elles frédonnaient un air de Claude François, cette chanson que j'aimais bien écouter mais pas à cette heure ci. Lol.
Aprés les bises, c'est Chayla, qui comme d'habitude disséque joyeusement sa serie d'echecs sentimentale. De Denis à Paolo, une vraie bamboula. Pas si desperée puisqu'il lui reste la force de tourner en ridicule la petite famille et la boite familiale qu'elle projette de quitter sous peu. Y en a marre !!
Marie, elle se plait plutot sur son petit nuage. Ses preparatifs de mariage lui prennent du temps, plus assez de temps pour ses copines que nous sommes mais des sacrifices de temps à autres ne feraient pas de mal. Elle est toute excitée et sa se sent d'ici. De petites cernes se faisaient voir. Ma cherie, t'es bien épuisée didonc ! Stopp !
Sa mére, une vraie mére poule toujours derriere, amie envahissante qui se veut présente à toutes les épisodes de la vie de sa fille. Et c'est ainsi depuis le lycée. La moindre remarque est mal perçue, elle ne serait pas reconnaissante alors obligée de suivre sans broncher. Eh oui, c'est cela même les parents, qu'importe votre age, vous resterez à leurs yeux cet enfant qu'ils avaient dans leurs bras à la naissance, peur que vous ne vous bruliez les ailes.
Quant à Suzie, oulalalalaaaah !! La voir ici à cette heure ci est un miracle.
Entre son mari et ses 3 bouts de chou, elle a mal mais bon... Aprés une journée harassante de boulot, elle devait faire face à Max, le tout dernier venu qui crie à tout va. Quelques calins et le calme revient. Les autres étaient indépendants. C'est peut etre un destin de femme... Dur mais agréable. Pour monsieur, c'est une autre paire de manche. Les pieds sur la table basse, affalé sur la canapé, zappant de chaine en chaine, il n'avait point l'air de s'ennuyer. Il attend impatiemment le service de Mme. Aprés la bise, c'était des questions interminables sur ses heures de descente. L'horreur !! Pour nous bien sur et pour moi particuliérement. Elle s'en plaignait mais trouvait mignon que son mari fasse attention à elle.
Aniie évoquait plutot son probléme avec ce patron collant, me rapellant mon Francis. Pas une journée sans que monsieur ne vienne fourrer son nez dans ses activités et ce n'etait point interessant. Si cela s'arretait là oui mais les textos qui tombent nuitemment, pas la peine. Elle pensait à quitter ce job et travailler en freelance. La mienne ? Ben moi, c'est le désert et pourquoi pas à la sortie, faire du repérage ? Sa me tente pourtant mais là, aprés toutes ces histoires à petites touches d'humour noir, sa ne m'encourageait point. Je pense que je dormirai toute seule ce soir.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Tedysha Mael
30 ans, Lyon (France).
Publié le 04 août 2010
Modifié le 18 juillet 2010
Lu 853 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲