FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La fin d'un rêve...

Un sentiment qui lui ouvert la voie du bonheur. Mais cette nuit la sera le commencement de la tristesse et de l'horreur de la réalité. Elle a cru en son Etoile, mais celle ci s'est eteinte en quelques instants...


Depuis que je suis enfant, je n'ai jamais dit les choses en face. Ma mère m'a toujours répété de me méfier des personnes, ce qui m'a amené à me réfugier derrière un masque, une enveloppe de glace que rien n'arriverait à percer. Bien des personnes ont essayés, aucune n'y est arrivée. Peut être cela est-il lié à la mort de quelqu'un qui n'aurait jamais du disparaître de ma vie. Quoi qu'il en soit, je me suis toujours montrée froide et distante avec les gens, ne laissant rien paraître des mes sentiments, des sentiments souvent ravalés. La peine, la souffrance, l'Amour. Tout cela, je ne l'ai jamais montré. Mais j'étais toujours haineuse envers tout ce qui m'entourait. Que ce soit ce ciel si bleu ou cette personne la, tout m'irritait. Je n'ai jamais laissé supposer que puisse aimer, car les autres pensaient que cela m'était impossible. Mais ils se trompaient.





J'ai connu quelqu'un, il y a plusieurs années de cela. Une personne très bien. Il aimait la vie, les choses simples. Il s'appelait Marc. Pour lui, tout n'était que le fruit du hasard, et rien n'était prémédité. Pour la première fois de ma vie, j'ai été heureuse. Tout me réussissait... Mais alors, c'est arrivé. Ce stupide accident. Il rentrait d'une fête entre copains. Peut être étais ce l'effet e l'alcool ou de la fatigue, je ne sais pas. En tout cas, le fait est qu'il n'a pas pu éviter ce camion qui a pilé devant lui. Je l'ai vu. J'ai tout vu. J'étais juste a coté. Le destin a voulu que je sois témoin de cela. Je me souviens encore de ce bruit de tôle froissée, de ce terrible cri de douleur et de peur qu il a poussé, avant que l'avant de sa voiture n'aille percuter l'arrière du camion. J'ai vu le véhicule se soulever, j'ai eu le temps d'apercevoir à la lumière des phares et des lampadaires son visage dont les traits étaient tirés par la terreur, un visage qui se tournait vers Moi. Puis, plus rien... La voiture s'est envolé, et a atterrit plusieurs mètres plus loin. Les autres passagers n'ont presque rien eu. Lui est mort sur le coup. Etais ce le fruit du hasard ? Sans doute... Mais une partie de moi refuse de croire cela... Une partie de moi ne peut accepter sa disparition. Quelques heures auparavant, nous nous étions disputés. Sans nous réconcilier... Et pour cela, je m'en veux, et je ne pourrais jamais plus vivre tranquillement, sans penser que si je n'avais pas été invité à cette fête, c'était sûrement pour de bonnes raisons. Mais ma vanité l'a emporté devant tout autre chose.


Après cette scène dont j'ai été témoin, tout s'est écroulé autour de moi. Jamais je n'aurais pensé que pleurer puisse être si dur. J'ai essayé de ravaler ma peine, comme j'avais toujours fait jusqu'à présent. J'ai fait comme si rien ne s'était passé, comme si tout était redevenu comme avant, avant que je ne te connaisse toi. Je ne veux pas seulement parler de Marc, Mais d'un sentiment simple et pourtant si dur à avouer : l'Amour... J'ai fini, au bout de plusieurs mois de peine et de douleur à me remettre de sa mort. Mais son image restera a jamais gravé dans ma mémoire et sa mort laissera une cicatrice ouverte, qui ne se refermera jamais complètement. Sa disparition m'a cependant appris une chose. Même si quelqu'un vous a blessé, sans le vouloir ou avec la ferme intention de vous faire du mal, ne laissez pas votre colère vous aveugler. J'ai refusé de lui parler, croyant qu'il était en tord. Alors que la vérité est tout autre. C'est moi qui, la première, ai manqué de confiance. Il y avait sans doute une raison à ce qu'il veuille toujours me mettre hors de ses problèmes. Mais je ne l'ai pas cru... C'est ce que je me reproche maintenant. Cependant, j'ai eu de nombreuses occasions de lui avouer mes sentiments, de lui prouver mon amour. Je ne l'ai pas fait, et aujourd'hui je le regrette. Quand l'être aimé disparaît pour on ne sait quelle raison, et cela sans laissé de traces, sans que vous ayez pu lui avouer vos sentiments pour lui, vous le regrettez, et cela vous poursuis toute votre vie Alors, croyez moi, avant que tout ne s'effondre et ne soit plus que peine et tristesse, pensez à dire de temps en temps deux petits mots tout simples, mais pourtant si dure à prononcer : "Je t'aime ..."
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: La fin d'un rêve...
Posté par potdechoco5 le 08/12/2004 21:52:08
pt1 c vrmt trop bien ecrit et ton texte est super et frchmt jte souhaite bon courage koi!! moi si ça m'etais arriver jsrais dja plus ds smonde koi!! fin bon bon courage bye...
Re: La fin d'un rêve...
Posté par hima24 le 05/12/2004 22:49:28
c'est pas drole pour tout le monde je vois. Tu n'as pas pensé une seconde que ce qui c passé et qui est si dure pour toi ne resulte que des ondes negatives que tu fabriques depuis le debut de tes frustrtrations?
enfin, bon courage.
Re: La fin d'un rêve...
Posté par isuki le 05/12/2004 10:48:24
C'est bien écrit. Et ce que tu dis dedans est très juste.
Bye et courage =)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 05 décembre 2004
Modifié le 27 septembre 2004
Lu 1 119 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143