Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La fin de règne

A 53 ans, Jeannie Longo a perdu son titre de championne de France du contre-la-montre et la route vers les Jeux Olympiques s'eloignent.


Le visage de Jeannie Longo en disait long sur ce que ressentait la cycliste française. La déception n'était pas cachée, aucune esquive ni dissimulation. Un moment de sincèrité symbole d'une passation de pouvoir annoncée depuis le début des années 2000. Plus que la défaite, c'est le fait de voir la ville de Londres partir à énormement de miles d'elle. Le titre, elle l'a perdue mais elle n'a pas reussi a trouver les forces et les ressources necessaires pour accrocher un podium salvateur qui aurait pu lui donner un billet aller vers les Jeux. Comme dit le dicton : le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les autres, ce sont les jeunes pousses qui arrivent sur le devant de la scene et à qui, une grande carrière est promise. Cette relève, on la voit dans deux jeunes filles bercées par les performances incroyables de la grande Jeannie. La première d'entre elles, Audrey Cordon, vice championne de France de la specialité qui ne boudait pas son plaisir sur la ligne d'arrivée "j'y étais pas si loin mais elle merite de gagner. Sur la fin, j'ai perdu pas mal de temps". Sa seconde position lui donne de grandes chances pour aller aux Jeux Olympiques, en juillet prochain, même s'il faudra attendre la course en ligne pour connaitre les forces en présence.

Quant à la grande gagnante, cycliste de l'équipe hollandaise Rabobank, Pauline Ferrand-Prevot, déjà championne de France espoir sur contre-la-montre, on lui prédestine un avenir tres grand "c'est super. Je suis tellement heureuse, je ne réalise même pas. Ce n'était pas facile. Le chrono était un peu trop court pour que je fasse vraiment la difference mais les 26 kilometres ont suffit" disait la jeune cycliste. Elle a aussi ajouté "battre une athlète comme Jeannie Longo, c'est énorme et surtout une tres grande fierté et j'adorerais être cinquième d'un championnat de France quand j'aurais 53 ans". Tout le monde ne s'accorde pas sur ce point. La medaillée de bronze, Edwige Pitel, 43 ans, ne cachait pas son sourire en voyant la place de Longo "Enfin, elle va se barrer". Ce message renferme que de la rancoeur car Longo l'a toujours eclipsée et si Longo etait encore la meilleure l'année derniere, ce n'est pas un hasard. Avant, Pauline Ferrand-Prevot, aucune n'avait pu remettre en cause sa suprématie. La faute à une generation sans talent. Lingo peut encore esperer un ticket vers les JO, pour cela, il faudra qu'elle soit sur la boîte lors de la course en ligne.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 28 juin 2012
Modifié le 26 juin 2012
Lu 593 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲