Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La Grande-Bretagne : l'Euro-scepticisme continue

Pourquoi la Manche s'elargit-elle, alors que la machine a laver de Bruxelles cherche à tout prix à la faire rétrecir...


Du temps de Margaret Tatcher, le Royaume-Uni etait synonyme de pays d'inegalites, d'injustice, de conflits sociaux permanents, en panne d'aisance. En fait, un processus de restructuration commence des le debut de son mandat. John Major continue dans le même sens et reconstruit sur les ruines. En l'espace d'une vingtaine d'annees, la Grande-Bretagne est la 1ere puissance financiere mondiale, 3eme puissance commerciale mondiale, le taux de chomage aujourd'hui le plus bas d'Europe : 972000 chomeurs pour 63 millions d'habitants. ; taux le plus bas enregistre depuis 28 ans. En clair, la situation economique n'a jamais constitue une excuse pour les mauvaises performances d'un gouvernement, contrairement a chez ses voisins europeens. Alors pourquoi rejoindre la classe Euro, alors que ses ardents promoteurs en sont les plus mauvais eleves ?
En fait, sous la dynamique economique se cache une situation economique totalement differente avec les exigences europeennes. Paradoxalement, ce pays reponds le mieux au criteres de Mastricht qui rappelons-le sont deficit moins de 3% du PIB, inflation a moins de 3%, taux d'endettement public a moins de 60%. Aujourd'hui, le Royaume-Uni les remplit avec 1, 2% d'inflation, 2, 8% de deficit budgetaire et 45% d'endettement public. Alors pourquoi bouter l"anglois hors d'Europe, alors qu'il est le seul a repondre aux criteres. Le modele europeen ne peut en aucun cas s'appliquer au modele anglais. Le modele anglais est aujourd'hui a un stade auquel l'Europe aspire. Adherer a son modele aujourd'hui signifierait pour le Royaume-Uni la regression dans tous les domaines y compris, et surtout, social.

En fait, le modele economique anglais n'est pas unique, il est en fait un mixage de modeles micro-economiques. Ils ont reussi a appliquer ces modeles a une echelle macro-economique. Ce qui est incroyable. Essayons de mettre d'accord Smith et Keynes qui sont anglais tous les deux.

Adherer a l'Euro casserait ce mecanisme. L'Europe a besoin du Royaume-Uni pour se fortifier, mais que gagnerait-il avec son adhesion a l'Euro : des economies sur le taux de change Euro contre livre-sterling, et faire renforcer leur position sur les marches financiers ? Au Royaume-Uni, les seuls decus de la non-adhesion a l'Euro sont les banques, les traders, mais ils ne sont pas si decus car malgre tout ils restent les plus performants du monde.
L'economie anglaise repose sur l'investissement de tous les individus dont le slogan est : si tu gagnes, je gagne, ou vice-versa. Ce qui est desuet dans les autres economies europeennes ou la philosophie serait plutot negationniste : si tu ne perds pas, je ne perds pas, et vice-versa. Le tout securitaire contre le risque bien calcule. Adherer a l'Euro serait un risque non calcule pour les anglais.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: La Grande-Bretagne : l'Euro-scepticisme continue
Posté par dalila732 le 20/08/2004 07:54:25
Et alors, tu peux etre chomeur et avoir un confort intellectuel. Permets-moi juste de te rectifier .
1. Les farines animales ont ete le moyen pour le Royaume-Uni et pour les autres pays europeens de developper une agriculture intensive.
2.Tu parles de services publiques, je parlais des hopitaux publiques. Alors ne confonds pas tout...
3.La France est condamnee a suivre le modele de mondialisation. Tu ne peux pas changer cette situation.Le Pen sera les plus grandes erreurs economique et politique que connaitra la France .
4.C'est faux. N'oublions pas les tragedies dans les annees 80 en Ethiopie et en Somalie.

La France TV Poubelle, je ne la regarde pas. Ecatombe culturelle, je suis tout a fait en accord avec toi. L'Individualisme fait partie de la culture nationale. Permets-moi de rajouter les mots arrogance et nombrilisme.

Je suis petite-fille d'un grand-pere mort au combat pour liberer la France, comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Paix a leurs ames.

Les preuves, il n'y en a pas. Mais la question n'est pas la. Essaye plutot de demontrer comment ,avec 50 ans d'etroites relations avec l'Arabie Saoudite, les americains veulent a tout prix controler la region. L'Irak est juste un pion...

Le Pen, je suis contre. Mais, je pense qu'il vous aidera a reflechir un peu plus loin que le bout de votre nez
Re: La Grande-Bretagne : l'Euro-scepticisme continue
Posté par dalila732 le 20/08/2004 07:54:25
Je ne devrais pas repondre a ce genre de commentaire, car il est hors-sujet. Mais alors la, mon Florent tu confonds tout ! Avant de traiter de sujets tel que la maladie de la vache folle , tu aurais du avant tout nous expliquer l'utilisation des farinaes animales dans l'industrie des aliments composes. En 1994, la France a produit plus de 708 millions de tonnes de ces farines. Alors n'allons pas dire que la Grande-Bretagne avec ses 355 millions de tonnes en 1994 est la seule responsable de cette epidemie. L'Europe est responsable. Quand Londres a interdit la fabrication de ces farines en 1996, l'Europe , elle, a continue en elaborant de nouvelles regles en 1997.
Quant aux services publiques, et notamment les hopitaux, la France va aussi dans le meme sens en enlevant des lits ou en fermant des hopitaux entiers. Quoique le NHS en Angleterre n'est pas si mal apres-tout, Il donne la priorite aux urgences. Tu n'attends pas des heures pour etre pris en charge. Peut-etre attend-t'on 6 mois pour se faire operer du peids comme j'ai attendu 1 ans en France pour subir cette operation, mais on n'attend certainement pas plus d'1 semaine si ton etat l'exige.Il est faux de dire que les anglais n'ont pas le choix de leurs medecins ou de leurs hopitaux, ils sont libres de choisir entre 200 a 300 medecins dans leur quartier gratuitement ou n'importe ou ailleurs en payant 20 Euros.
En Angleterre, les SDF peuvent prendre les bus gratuitement, ils ont le DSS, et tu ne trouveras aucun SDF dormir dans la rue la nuit. Les personnes sont plus impliques socialement.
Quant a ta theorie sur la globalisation, va donc plutot la precher dans le tiers-monde. La , ou les gens arrivent a s'en sortir grace a elle au lieu de crever de faim, n'en deplaise a ton confort intellectuel.
Re: La Grande-Bretagne : l'Euro-scepticisme continue
Posté par dalila732 le 20/08/2004 07:54:25
Le Royaume-Uni refuse d'adherer a l'Euro non pas pour des raisons financieres, bien au contraire, la City veut absolument le raliement a l'Euro. L'economie du Royaume-Uni repose sur l'endettement privee alors que les autres economies europeennes sont basees plutot sur l'endettement public. Donc 2 politiques economiques opposees. Sachez que l'Europe tend et veut pour ainsi dire voir disparaitre la dette publique des etats-membres, source de dereglement du pacte de stabilite. La France, l'Allemagne, et l'Italie sont aujourd'hui hors-jeu avec le poids ecrasant de leur dette publique. The Rock Fan a fait l'eloge de cette politique en considerant qu'elle servait avant tout a reduire les inegalites sociales. Aujourd'hui 5 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvrete en France ( source CNRS ) ...
Re: La Grande-Bretagne : l'Euro-scepticisme continue
Posté par anne-soso le 20/08/2004 07:54:25
Merci pour ces informations...
Mais pourquoi l'adhésion de l'Europe au modèle anglais ferait-elle régresser le Royaume-Uni?
Smith et Keynes... oui bien sûr mais euh... rappelle moi ce qu'ils ont fait.
"Adherer a l'Euro casserait ce mecanisme" pourquoi?
(je m'excuse pr mon manque de connaissances et ttes mes questions ms ça m'intéresse!)
tchô!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Publié le 24 septembre 2003
Modifié le 24 septembre 2003
Lu 2 783 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲