Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La légalisation du suicide assisté...

J'ai 16 ans et c'est un texte que j'ai écrit pour une composition en français... C'est sur la douloureuse (sans mauvais jeu de mot) et controversée question de la légalisation du suicide assisté.


Imaginez rester cloîtrer sur un lit, entre quatre murs, sans possibilité de remuer, sans assistance pendant une journée complète. Imaginez-vous être comme ça une année entière à regarder les saisons défiler sans jamais vraiment les sentir ? Quelle triste situation, frustrante ou peut-être tout simplement invivable... Pourtant, un homme, Ramòn Sampedro, a subi cette malheureuse condition pendant vingt-neuf longues années avant qu'on lui accorde la délivrance souhaitée. Vous, n'auriez-vous pas voulu, espérer vous-même, en finir avec cette douleur ? C'est un exemple parmi tant d'autres. D'autres infortunés sont dans une situation, quelque fois différente, mais tout aussi insupportable. Alors, êtes-vous pour ou contre la légalisation du suicide assisté ? Moi, je suis pour cette alternative, Je crois que cette option peut apporter, aux gens atteints de maladies incurables, un minimum de dignité et pourrait améliorer les service offert par la médecine.


D'abord, pensez un peu au bien-être de ces personnes, qui n'aspirent qu'à une seule chose : leur délivrance ! Comment une personne en pleine possession de ses moyens se sent-elle lorsqu'elle dépend de ses proches ? N'a-t-elle pas l'impression d'être un fardeau ? Je trouve, personnellement, qu'il est malsain de se considérer comme tel. Certains, cependant, malgré tous les mots d'encouragements de ceux qui l'aiment, ne peuvent changer leur vision. Ils veulent une qualité de vie meilleur à celle qu'ils ont. Ces infortunés n'ont plus d'intimité. C'est à peine si leur vie leur appartient. C'est exactement pour ces raisons que l'Oregon a créé la loi : "Death With Dignity Act". Elles permet aux "condamnés" qui désirent mourir en disant adieu à cette vie cruelle mais qu'ils aimaient malgré tout, de rester dignes jusqu'à la fin... Cet aspect doit être pris en considération car il est important pour le bien-être de ces personnes. Peter Godwin, qui a participé à la lutte pour la légalisation, témoigne qu'il a vu mourir des patients dans une profonde détresse psychologique. Sans même parler de la douleur physique constante qui assaille ces malades. C'est pourquoi, je crois qu'il est d'une importance pressante de légaliser le suicide assisté afin d'offrir à ces gens, déjà atterrés par la vie, un maximum de bien-être !


Ensuite, la légalisation du suicide assisté aiderait non seulement les patients mais aussi le système de santé, En effet, dans l'Oregon, la légalisation du suicide assisté a amené la révision des services offerts dans les hôpitaux et les a améliorés. Ainsi, 70% des médecins ont perfectionné leurs compétences en diagnostic psychologique. Les soins à domicile ont augmentés de 30 %. Ainsi, moins de 25% des habitants meurent dans les hôpitaux. Certains affirment que la légalisation du suicide entraînerait une augmentation du taux de mortalité. Cependant, 80% de ceux, qui ont réussi la série de tests et répondent à toutes les conditions imposées pour obtenir le droit de se suicider avec assistance, ne passent finalement pas à l'acte. Soulignons qu'obtenir l'accord de la loi ne les oblige en rien, évidemment, à passer à l'action. Par contre, le fait d'avoir ce droit leur rend plus tolérable leur vie, rassurés qu'ils sont d'avoir toujours cette porte de secours ouverte. Au final, cela leur redonne confiance en eux et aussi, en la médecine. En améliorant les services médicaux sur le plan psychologique, on sauve des vies !


Finalement, je crois qu'il est primordial de légaliser le suicide assisté. Il est nécessaire d'offrir le droit de mourir dignement. Il est indispensable d'offrir une délivrance possible ! Tout simplement, pour le bien-être de ces gens qui ont assez souffert. De son côté, la médecine doit plus s'interroger sur l'importance de l'état psychologique du patient et leur donner un support supplémentaire, ce que permet, paradoxalement, cette loi. C'est radicalement différent du jeune de dix-huit ans qui se suicide par désespoir devant cette longue vie... On parle ici du droit de ne pas souffrir une douloureuse agonie. Pensez à tous ça, songez quelle serait votre position, si un membre de votre entourage était pris dans cette affligeante situation ? Pensez-y donc, le suicide avec assistance n'est pas simplement la mort, c'est aussi un peu de vie, comme a dit Ramòn Sampedro : "Comme la plupart des gens qui aiment la vie et la liberté, je pense que vivre est un droit, pas une obligation..."

p. S : mon titre fait référence au slogan des gens défenseur du suicide assisté
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (14)
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par delfsan le 24/08/2008 22:39:30
digne dans le sens moins pire qu'un vie inhumaine à vivre ...
tout ne se trouve pas dans les dictionnaires ...
ça se saurait
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par heirava le 22/08/2008 09:16:05
Après ton article, j'ai lus les derniers commentaires posté et j'ai vu qu'on parlait d'une "mort digne" avec la légalisation du suicide assisté. Je me suis donc demandé "mais qu'est-ce qu'une mort digne? du moins quelle est la signification du mot "digne". J'ai donc filé dans ma bibliothèque et j'ai pris mon gros dictionniaire et voici les definitions que l'on me donne:

1) digne: qui mérite quelque chose par ses qualités ou ses défauts
2) digne: Qui est en conformité avec... quelque chose ou quelqu'un
3) digne: qui montre une gravité, une retenue qui inspire le respect

Donc après avoir lus ses définitions, je cherchais l'une qui allait avec notre expression, j'ai très vite compris qu'aucune de ses définitions n'allaient avec le mot "mort". Et cela parce qu'il n'y a aucune dignité dans la mort, la façon dont tant choisis de mourir n'apporte aucun respect mais simplement du soulagement pour le malade qui a pris cette décision, en cela je suis pour la législation du suicide assisté mais arrêtant d'utilisé des expressions comme "mourrir avec dignité ou avec dignement" parce que si on suit cette logique sa veut dire qu'une personne décédée dans un accident de voiture n'a pas perdu la vie aussi dignement qu'une personne qui l'a décidé au bout de X années de calvères dans sa maladie... Mais attention je tiens à précisé que je suis pour la légalistion du suicide assisté, c'est simplement que voir une personne mourrir suite à une longue maladie n'a rien de digne, on peut vivre dignement mais pas mourrir! On meurt et puis c'est tout peu importe comment la mort viens si au bout de longue année de souffrance ou au bout de 3 jours d'existence.
Tous ceux que j'espère en la mort c'est qu'elle soit un soulagement pour ceux qui ont choisis de son allé (je parle içi de personnes atteintent de longues maladies ou d'accidenté avec des sequelles graves) et que les familles ainsi que l'entourage comprennent ce choix au combien difficile
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par delfsan le 04/08/2008 00:04:30
la france interdit l'euthanasie, le suicide assisté, dites le comme vous voulez, mais autorise l'arrêt de l'acharnement thérapeutique. c'est à dire qu'une personne qui "survit" grâce à tout un arsenal de techniques médicales peut se retrouver privée de ces techniques (pas d'acharnement hein) sans relai... et va donc, avec la bénédiction du pouvoir en place qui préfère ne pas se mouiller, crever de faim, de soif, dans une agonie de quelques jours ...
liam91 : la médecine ne permet pas de partir librement (du moins en france) parce que "les médecins sont formés pour soigner et non pour tuer" (c'est pas de moi, c'est d'un cardiologue avec qui je travaillais), et qu'ils ont énormément de difficultés à admettre qu'ils n'ont plus les ressources nécessaires pour s'occuper de leur patient (attention, j'excuse pas, j'explique).
la médecine pourra permettre de partir librement le jour où les médecins deviendront humains, ainsi que les législateurs qui refusent de prendre leurs responsabilité sur ce sujet.
cimbelli : le principe du suicide assisté (on est encore très loin de l'euthanasie) est que les décisions sont prises en groupe (patient médecin psychologue et j'en passe) et seul le patient peut prendre LA décision finale
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par adjaime le 13/02/2008 11:47:56
J'aprouve tous les commentaires! je suis aussi d'accord pour une mort digne, vivre est un droit mais pas une obligation, le suicide n'est pas une lachété, mais un choix une solution un acte responsable. la lachété est un argument tenu par les religieux qui malgré tous leurs humanistes, refusent d'accepter la vérité et se range du coté d'un Dieu qui ne veut la mort de personne, et pourtant il faudra bien mourir pour aller au ciel.
j'ai connu un oncle paralysé à qui il fallait à chaque fois changer les couches! cela a duré 4 ans avt qu'il ne meurt!
je pense que par notre sensibilité, par nos religions nous constituons nous même des barrages pour empêcher tout homme de quitter librement la terre. quand est-ce que nous allons finir par accepter la mort?
dans tout systeme il y a des abus! les policiers abusent toujours de leur pouvoir, est-ce pour cela qu'il ne faut pas leur permettre de porter des armes? avec le risque qu'ils rançonnent par influence, qu'ils tuent par erreur ou par folie? alors LEGALISONS le DROIT AU SUICIDE ASSISTE, avec toutes les dispositions legales possibles et tous les risques encourus!
Re: la légalisation du suicide assisté...
Posté par liam 91 le 20/11/2007 17:27:51
La notion de Dieu est subjective. Tout comme celle de "personne qui a du bon sens".

La douleur, elle, est objective.

On a fait piquer notre berger allemand qui ne pouvait plus se mouvoir sans hurler de douleur. Mais ma grand-mère, on lui a planté une perfusion de morfine dans le bras. Et on l'a laissé crever à petit feu.

Alors venir me parler d'éthique ( surtout en plaçant "mariage homosexuel" au milieu....), ça me fait bien rire. On est bien contents de trouver la médecine pour se soigner, atténuer la douleur, prolonger l'espérance de vie. Pourquoi ne pourrait-elle pas permettre de partir dignement???
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (14)
L'auteur : Marie Piaud
25 ans, Canada.
Publié le 16 novembre 2007
Modifié le 16 novembre 2007
Lu 2 087 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲