FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La lettre

Déjà une peine de se sentir en désarroi, pleurer en silence et ne pas avouer le sentiment de l'amour cacher au fond du cœur.


Cher amour !
J'espère que tu vas bien, que tu t'entends plus mieux dans l'autre monde de la haute culture et que tout ça marche bien dans le nouveau pays. Tu me manque ! Avec une certaine inquiétude et un certain doute de mes innocents sentiments je te dis tu me manque beaucoup, je veux que tu reviens vite, je veux t'embrasser avec toute ma force pour s'exprimer de ma joie de t'avoir dans mes mains, je veux me réchauffer dans tes bras. Ces jours là chéri je vis des problèmes dans ma vie, je suis malade, je veux te raconter mais tu es ou ??
La vie sans toi un enfer douloureux, je t'attends, oui je garde le regard rose envers notre future, mais crois moi je ne supporte plus cette solitude, mon sourire s'efface avec le temps et mes ennemis profite l'occasion de ma faiblesse pour me blesser.

S'il te plait ! Je meurs en silence le cœur brisé, mes larmes s'écoulent d'une manière que je ne comprends pas.
Ils me disent que tu m'as oublié, moi je réponds NON, je lui fais confiance, c'est mon bébé et je le connais plus que vous, il m'aime et je suis fidèle à son amour, ça ne m'intéresse pas votre commentaire, c'est avec lui que j'ai rêvé et j'essaye de réaliser tout nos rêves fou.

Mon petit doudou je ne pense jamais qu'un jour tu vas me trompé, sinon je vais beaucoup regretter. Écoute, bientôt je vais fêter mon anniversaire le 21mars et j'aurai bien aimé si tu es là avec moi et me souhaiter une bonne anniversaire comme chaque année. Chéri d'après ces lignes je veux que tu comprends que je t'oublie à chaque instant. Je profite de ma vie et je donne la chance à mes autres amours qui veulent ma tendresse et mon esprit jeune et riche. Je ne veux pas sacrifier même dans ton absence. Je dois vivre mais ... !! J'attends que tu reviennes ! Viens ! Viens ! Ne me laisse pas seule, tu sais je viens de connaitre un jeune parmi beaucoup mais ce mec veut jouer avec ma folie et avec ma gentillesse, à chaque instant j'entends un mot douce de sa bouche je me rappelle de nos jours, voilà je vais accuser le destin à propos de ce qui nous arrive, l'expérience avec toi était un rêve incroyable, tu as pu me rendre heureuse et pour une longue durée de temps. Je m'inspire par écrire c'est plus mieux de souffrir en cachette, quand tu étais là j'étais la plus belle des filles.
Pourquoi ? Pourquoi : tu es parti, tu as voyagé mais derrière toi tu as laissé un cœur qui porte toujours les traces et les cicatrices d'un beau passé, je vais raconter notre histoire à tous le monde, je n'en aurai pas peur de rien !
Aujourd'hui peut être j'ouvrerai la nouvelle page, je vais te supprimer difficilement de mon carnet de vie.
Je me souviens de tes mots romantiques qui avait une efficacité sur ma sensibilité, je me rappelle de ta voix douce que j'admirais énormément, je t'adorais beaucoup.
Après ton absence j'ai vécu l'amertume et j'allais mourir de souffrance, j'ai essayé de te sortir de mon âme, de mes pensées et de mon cœur, j'ai pleuré pendant toute cette durée de peine. Ils m'ont dit que tu vis ta jeunesse et tu profite de l'important, est ce que c'est vrai ? !

Oh mon dieu ! Je suis captive, mon esprit est en prison avec un souvenir, un joli, un merveilleux, un misérable souvenir ! Je n'ai plus que cette idée, qu'une conviction, une certitude : Condamnée d'amour. Quoi que je fasse, il est toujours là, ce souvenir infernal.

Autrefois, j'étais une adolescente, une jeune comme chaque fille, chaque jour, chaque heure, chaque minute avait son plan, mon esprit riche et jeune était plein de fantaisies, je voyais la vie avec un regard innocent, je m'amusais avec mon charme d'une jolie princesse qui attends l'arrivée de son prince charmant !
Me voilà aujourd'hui dans un état grave, tu ne mérite pas tout ce que je fais pour toi sauf que je suis débordée dans les souvenirs et les scènes que tu as pu coller dans ma mémoire qui est une cire fraiche, je ne te blâme pas mais ... !

Ta chérie ... !
L'auteur : Imane L3ribi
24 ans, Casablanca (Maroc).
Publié le 17 décembre 2010
Modifié le 12 décembre 2010
Lu 2 010 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143