FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La maladie comme une bombe dans ma vie

J'ai 17ans et j'ai deja vécu les heures interminables en salle d'attente, les coups de fil ou on raccroche en larmes parce que le diagnostic est mauvais, la pionne qui vient vous chercher en plein cours parce que le proviseur veut savoir comment vous vivez ce qui se passe... Bref j'ai vécu des choses qui n'arrive apparement qu'aux autres et poutant...


Ce qui suit est quelque chose que j'ai écrit il y a quelque semaine :
Ecrire et entendre son pere vomir c'est ce que je vis en ce moment, c'est ce que j'entends.
J'éteints la lumiere et j'essais de dormir mais malgré tout j'entends.
Maintenant il prend un bain et moi je ne dis rien. Il tousse encore et encore, la douleur est là, présente en lui et moi je reste dans ma chambre, blotie dans mon lit.
Je ne veux pas écouter alors je prends mon baladeur je monte le volume mais rien n'y fait, je ne veux pas savoir mais c'est impossible, j'aimerais qu'il aille bien comme c'est le cas certain soir car là je vais m'endormir et lui continura de souffrir.


On ira plus haut que ça

On ira plus haut que ça, on franchira les murs et on se relevera car la nuit n'est pas un obstacle pour tous ceux qui savent se battre.
Je te regarde de loin et je te vois souffrir, je te regarde ne sachant comment agir.
Dans mon miroir je vois une fille pommée, en réalité je fais ma grande et j'essaye de tout affronter.
Dehors tout le monde me croit indifferente seulement parce que je suis distante, seuls mes amis savent que je n'ose pas poser de questions, que je ne veux pas m'engager dans ces conversations.
Chimio, traitements, douleur, ce sont des mots qui vous font peur, ils forment mon quotidien avec eux je vivrai encore demain.
Un jour il ma dit qu'a l'autel jamais il ne me conduira car un ange déja il sera. Depuis les mariages de princesse ne me font plus rever car mon roi ne sera pas a mes cotés.
La maladie vous la voyez de loin, moi je la cottoit je la connait bien, elle est une bombe qui surgit dans votre vie et qui jamais ne fuit. A tout ceux qui connaisent ce sentiment sachez que seul toujours on se sent mais qu'entouré on est certainement.


Ma vie sans artifices et sans rimes

Contrairement a pas mal de jeunes qui attendent d'etre chez eux pour pleurer après un sale journée, moi en semaine j'attends le lendemain matin pour craquer dans les bras de ma meilleure amie. Le weekend j'me défoule avec mes potes en boite, je ne respecte pas les horaires que mon pere me donne parce que je sais qu'au moment ou je franchirai la porte la maladie sera là, les pleurs de mon petit frere aussi.
Ca peut paraitre égoiste de ma part de rester dehors et je le suis certainement mais en me défoulant, en criant et en pleurant dans les bras de mes meilleurs amis qui me comprennent et me soutiennent je reprends des forces qui me permettent de tout affronter devant les gens. Je reprends des forces qui me permette d'etre parfaite devant mon frere et mon pere. Alors je me dis que si je suis égoiste en ne respectant pas les horaires ce n'est pas graves car chez moi j'atténue les pleures et je sourie, je reste droite et forte pour ma famille. Car eux ont besoin de moi, de ma joie et ma bonne humeur et certainnement pas de mes pleurs.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
La maladie comme une bombe dans ma vie
Posté par waougirl le 21/09/2005 18:12:09
je te comprends tout a fait :mon père a été malade pendant a peu près 6 mois (cancer de l' estomac du a la clope )et je l' ai perdu alors que je n' avais que 9ans !!je ne peux pas faire grand chose pour toi sauf te dire d'obliger ton pére a prendre ses médicaments carn mon père est aussi mort a cause de sa désobeissance .sinon je te soutienset surtout pense a dire regulierement aton pere que tu l' aimes
quand a ta réaction elle est tout a fait normale (surtout sors et sois heureuse car ton père en sera heureux)repond moi si tu peux et parle s'en avec tes copines car si tu est soutenue tu vivra mieux cette épreuve.
re: comme une bombe dans ma vie
Posté par gwen26 le 21/09/2005 14:57:57
je pensais vraiment pas qu'il y aurait autant de réactions en 1 seul jour par rapport a mon article. J'veux juste vous dire merci d'avoir pris le temps de le lire et que j'ai lu chacun de vos commentaire et que meme si je ne l'ai pas publier dans le but d'etre conseillé ça fait plaisir de voir que vous n'y etes pas insensible. J'voulais aussi dire a Lili92 16 que ce n'est pas parce que moi je réagis de cette façon fasse a la maladie que tes proches le font aussi. Ne vas surtout pas culpabiser. sinon j'veux aussi que vous sachiez que ma vie n'est pas non plus 1 cauchemard 24h/24 et qu'il m'arrive d'avoir des fous-rire, de délirer, de triper enfin de vivre comme tout le monde..lol! bisoux et merci
Re: La maladie comme une bombe dans ma vie
Posté par lili92_16 le 21/09/2005 13:16:34
ton article est géniale, je suis malade , pas du tt cette maladie mai je souffre ossi chake jour, et je ne sais pas komen mon entourage le vi. il doivent le cacher devan moi kome toi tu le fer. tu as enormemen de courage, et ton pere ne peut etre ke fiere dune fille kome toi ki aporte le sourire ds sa maison. reste forte!
Re: La maladie comme une bombe dans ma vie
Posté par serial-glandeur le 20/09/2005 23:48:16
Bravo! Pour ton courage et pour l'article. Tout ce que je peux te dire c'est que tu n'es pas seule!

CE QUI NE ME TUE PAS ME REND PLUS FORT(*) Baisse pas les bras miss:)
Re: La maladie comme une bombe dans ma vie
Posté par capoeiriste le 20/09/2005 20:27:11
Salut, d abord très touchant ton article,
ensuite je connais ta situation, j ai vu mon grand papa partir ainsi, petit a petit, mon oncle aussi.
Aujourd hui mon père lui aussi va mal, il est entre la cirrose, le cancer ... c est pas facile tous les jours.

ensuite n oublie pas que tu es humaine, si tu as besoin de pleurer, fait le, meme si c est auprès de ta famille, on se soutien souvent mutuellement.

Ensuite fait attention a tes relations avec tes amis.
moi j ai casi perdu ma meilleure amie, parce que quand j allais mal, c était auprès d elle que j avais tout le réconfort. aujourd hui je regrette un peu.

Dans tous les cas, courage et si tu as besoin de soutien n hésite pas a me parlé!
Dans la nuit la plus sombre, les étoiles brilent toujours
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : Gwen Seule
28 ans, Coray (France).
Publié le 20 septembre 2005
Modifié le 19 septembre 2005
Lu 1 101 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143