Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La Malédiction des trente deniers

Une nouvelle aventure de Blake et Mortimer sous le sceau du mystère divin...


"La course est lancée : d'un côté, l'ignoble ex-nazi Von Stahl, secondé par le sinistre Olrik ; de l'autre, le Dr. Markopoulos, conservateur en chef du Musée archéologique d'Athènes et sa nièce, Eleni, aidés par Blake et Mortimer... Aux dernières nouvelles, avantage aux méchants : Olrik vient d'abandonner Mortimer en pleine mer, et la nuit tombe...
Des attaques en mer comme dans les grands films d'aventures, une promenade dans la Grèce des petites gens, un naufrage, que quête sous terre qui rappelle celle de Blake et Mortimer dans L'Enigme de l'Atlantide, il y a tout cela dans le second tome de La Malédiction des trente deniers.
Pourtant le plus époustouflant est dans doute l'exploit réalisé par Antoine Aubin, un dessinateur sans grande expérience qui s'est glissé dans la peau du maître Jacobs comme dans une seconde peau. Le temps lui a malheureusement manqué pour relever seul ce défi. C'est Etienne Schréder, "Monsieur S. O. S. Bédé" - il avait déjà épaulé Chantal De Spiegeleer pour la finition de l'album précédent -, qui a assuré une partie de l'ancrage." (Présentation Dargaud)


Après bien des péripéties (dont une tragique, puisque le premier dessinateur de La Malédiction des trente deniers René Sterne est décédé avant de finir le premier tome), le diptyque de ces nouvelles aventures de Blake et Mortimer est achevé en cette fin d'année. Chantal De Spiegeleer avait repris le flambeau de son mari en achevant le dessin du premier tome. Mais pour le deuxième, la relève a été assurée par un nouveau venu dans le monde du neuvième art, Antoine Aubin. Celui-ci, aidé d'Etienne Schéder, a réussi à se couler dans le style "jacobsien" dans la pure tradition de la "ligne claire". Le travail sur la mise en page est soigné et utilise le vieux procédé du suspense dans la dernière case d'une planche. De quoi nous tenir en haleine jusqu'à la fin...

Au scénario, Jean Van Hamme nous propose une nouvelle fois de replonger dans le monde imaginatif de Jacobs. La Malédiction des trente deniers renoue en effet avec la tradition en utilisant les différents motifs de la série : l'aventure, le complot, l'amitié, le mystère... En abordant le thème de l'archéologie, les auteurs nous emmènent sur les traces d'un monde perdu, qui suscite bien des convoitises qu'elles soient scientifiques ou lucratives. Van Hamme a concocté un scénario plutôt trépidant tout en maniant avec brio l'art du rebondissement final...

Série : Les Aventures de Blake et Mortimer
Titre : La Malédiction des trente deniers, tome 2
Auteurs : Jean Van Hamme, Antoine Aubin, Etienne Schéder
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 13 décembre 2010
Modifié le 13 décembre 2010
Lu 1 494 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲