Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La noirceur du réel

La vie est cruelle, parfois, certaines personnes subissent de graves actes de moquerie, de méchanceté ou de violence, ce qui entraine des catastrophes bien connues malheureusement. Ceci est l'histoire de François...


Je m'appelle Francois, j'ai 16 ans et je n'ai pas un magnifique physique, tout le monde m'appelle l'intello ou face de lune au lycée pourtant je n'ai pas de bonnes notes, c'est peut-etre les lunettes qui me donne un air de bosseur, ça veut dire que ceux qui n'ont pas de lunettes sont des cons ? Ce que j'adore par dessus tout c'est chatter sur msn ou jouer à un jeu en ligne sur lequel j'ai créer un personnage merveilleux : un chevalier aux longs cheveux blonds, très grand, très musclé et puissant je suis level 120, le plus haut level, tout le monde me respecte car j'ai accompli la quete du st-Graal en moins de 2 heures !

Aujourd'hui je vais au lycée, une fille me traite de "sale con" dans le bus car je lui ai demandé de se pousser pour que je puisse passer. Mais quand Matthieu, le bogosse du lycée rentre dans le bus, elle s'écarte tout de suite en souriant bêtement. J'aurais appris qu'etre beau permet de passer dans le bus sans se faire insulter. Au lycée, je ne sait pas pourquoi mais tout le monde m'évite. Quand je parle à quelqun, il est toujours pressé, il à toujours quelque chose a faire, il ne veut pas qu'on le voit avec moi. Dans ma classe je suis toujours assis seul. Quelques fois Julie vient s'assoire à coté de moi, elle m'aime bien, elle s'en fou de ce que les autres pense de moi, elle dit que je suis sympa. Elle à du coeur. Par contre toutes les autres filles de la classe me traite de péquenau, je ne comprends pas pourquoi, je suis toujours gentil avec tout le monde, je prete tout, je respecte tout le monde, le respect se défini en fonction de la beauté ?

De retours chez moi, je me connecte et me retrouve à Itirlum la capitale du jeu, a l'entrée de la ville, une jeune elfe se fait attaquer par Troll de level 430, si personne ne l'aide elle n'a aucune chance, ce genre de bestiole sont très très coriace, il m'est arrivé de me retrouver à Elmoen, la ville hopitale à cause d'eux.
Je saute par dessus les remparts et cours défendre l'elfe. Au bout d'un combat acharné, je mets fin a la vie du troll grace a un sort d'implosion qui acheve la moitié de mon karma. La jeune elfe me remercie, elle est magnifique, une armure qui couvre a peine sa poitrine et s'arrete à peine plus bas que la courbe de ses fesses. Elle écrit en anglais, elle habite en Australie, elle a 19 ans. Elle est impressionée par la masse de mon armure, l'armure la plus chere du jeu. Un icone en forme de coeur se forme au dessus de l'elfe, puis elle me dit : "Cia my Love ^^" et tout d'un coup, elle disparait... Deconnextion... Un peu triste je me vais me coucher a l'auberge. Le lendemain, je retourne au lycée. Les gens m'insultent, me regarde comme un moins que rien. Pourtant je sais desormais que je vaut mieux que, j'ai sauver une elfe hier soir. A la cantine, je me prends une assiete dans la figure, tout le monde me dit que je suis mieux comme ca. La rage s'empare de moi, mais je ne fais rien ; je marmone juste un "connard".

Se soir, c'est le weekend et je vais pouvoir jouer les 2 jours entiers car mes parents partent chez des amis. Je vais voir mes amis, ma guilde. J'en suis le chef. GermanFull me dit qu'une attaque de la guilde des HidenKillers se prépare pour prendre d'assaut notre Palais. Tout ce précipite dans ma tete, d'après les rumeurs les hidenKillers ont les meilleurs mages de toute la ville mais jamais nous n'avions été confronté a eux. J'envois 3 de mes hommes au centre ville acheter le maximum de potion qu'ils peuvent prendre. Les heures passe, mais l'attaque tarde. Il est Minuit, un de nos équipiers doit retourner a la vie réelle. Enfin, juste après son départ, la guilde ennemie approche. Les archers envoient en l'air toute leurs fleches empoisonnées ou enflammées. Les assaillants ne sont pas très nombreux mais un de leur mage envoit un halo bleu fluorescent au-dessus d'eux, toutes les flechent se désintegrent sur le halo. Nous ouvront les portes du palais et courrons sur ces sales mages. Pour montrer ma puissance, je n'utilise même pas de magie, seulement mon épée immense. Pour montrer à ses enfoirés que s'attaquer à nous c'etait aller au suicide, je tranche d'un seul coups le premier des mage. Je rigole méchament en voyant qu'il est level 90. Et mes coéquipiers tuent tous les autres, non, les démontent, les ridiculisent, leur volent leurs armures et leurs biens sur leur corps. Puis, car j'enrage de n'avoir été affronté que par de prétencieux minables, je décide d'aller saccacher leur palais. Une fois la destruction de leur base, mes preux amis doivent me quitter, il est 3 heures du matin.

Je me calme, j'essuie mon épée pleine de sang sur ma Tunique, je suis seul au millieu des ruines fumantes. Tout est si silencieux, la lune éclaire doucement les reste du palai et les immenses plaines de plantes plus exotiques les unes que les autres. Je descends les dernieres marches dans le silence. Je cueille une fleur. Je pense à l'elfe, elle aurait aimé me voir ici, dans se paysage si merveilleux. Je revient en ville et parcours la ville a sa rehcerche, il n'y a plus grand monde.
Je vais me coucher à l'auberge. La paille de mon lit me gratte mais je fini par m'endormir.

Le lendemain, je raccroche mon épée a son fourrau. Je prends de bonne heure le transport, une sorte de vaisseau a hélices. Arrivé sur place, je ne sais plus ou je suis. Une sonnerie résonne. Un marchand me fait un croche pied. A moi. Le plus respectable des chevaliers. Je lui donne juste une légère tape qui lui supprime la moitié de ses points de vie. Le marchand cour chercher un membre d'une guilde inconnue, un assassin on dirait, rien qu'a sa tête je peux voir qu'il s'agit d'un salopard. Il me tape violament, un prof arrive pour nous séparer. Mais il continu a me taper et a me taper, je crois qu'une de mes cotes s'est cassées, je me mets a pleurer. Tout le monde rigole autours de moi. " Face de lune se révolte" "Wah putin le rebelle" "il est fou lui, il a cru qu'il avait des muscles". Je me releve, une seule chose revient dans ma tête : "VENGES TOI", le plus grand chevalier de tout les temps, se faire autant humilier, ça m'était unsuportable. Je cour vers cet enfoiré dassassin quand je recoit une pierre dans la tête venant de derriere. Un groupe de jeunes Elfes qui ricannent.

Cette fois, s'en est trop, je n'avais pas envie de montrer ma puissance réelle, ça fait toujours un effet de surprise, mais je suis hors de moi. Je sorts mon épée, et tranche l'elfe qui m'a lancée la pierre en 2, son sang gicle et elle s'écroule. Tout le monde me regarde ; plus de bruit, ils sont complétements effrayés. Je crie : "Vous avez voulu me pousser a bout, vous m'avez cherché, je suis la maintenant bande d'enculer". Les elfes pleurent et une d'elles dit au autres que leur copine est morte. Je suis content c'est rare de tuer quelqu'un en un coup. Je me dirige vers l'assassin, qui recule au fur et a mesure que j'approche, il lache son sac et court en hurlant, je l'attrape et l'égorge. Tout d'un coup, je recois un coup puissant derriere la tete, je m'effondre, la lumiere quite ma vue, j'ai froid, très froid, une cote a du rentrer dans mes poumons lors de ma chute. Ma derniere vision est celle d'un groupe d'élèves et de professeurs hurlant et me montrant du doigt.

... Je m'en fiche... Car bientôt...

... Je me réveillerais à Elmoen...
L'auteur : Shynne on you D(o_o)p
28 ans, Toulouse (France).
Publié le 09 mars 2007
Modifié le 10 février 2007
Lu 674 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲