Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La plage

Un film exeptionnel avec des acteurs qui se mettent dans la peau de leur personnages avec brio...


Tout commence le jour où Richard décide de partir pour la thaïlande... A son hôtel, Daphie, un type qui dort dans la chambre à côté de la sienne lui propose de fumer un peu et lui raconte qu'il existe une plage avec un lagon que très peu de gens connaissent... Personne n'en parle car il y a des plantations d'herbe et que c'est un endroit paradisiaque. Voyant qu'il se drogue à longueur de journées il ne le croit pas. Plus tard, il retrouve Daphie qui s'est tailladé les veines... Et il voit une carte qui montre l'endroit dont il avait parlé. Il l'emporte en y croyant pas trop et deux types l'invite à prendre une bière. Au fur et à mesure qu'ils parlent, les deux gars lui apprennent qu'on raconte qu'il existe une île comme lui a décrit Daphie avant de mourir... Il réfléchit et propose à deux personnes qu'il a rencontré de partir à l'aventure avec lui. Ils trouveront La Plage mais découvriront qu'ils ne sont pas les seuls à l'avoir trouvée...


Les secrets du tournage

Angelo Badalamenti, compositeur :
Compositeur attitré de David Lynch depuis Blue Velvet (1986), Angelo Badalamenti a signé les scores de Sailor et Lula (1989), Twin Peaks, Lost Highway et Une Histoire Vraie.
Auparavant, Angelo Badalamenti avait composé la bande originale du feuilleton "Mystères à Twin Peaks".
Il a également écrit les partitions des Vrais Durs Ne Dansent Pas (Norman Mailer, 1987), de La Cité des Enfants Perdus (Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, 1997) et de Holy Smoke (Jane Campion, 1999).

Darius Khondji, directeur de la photographie
Les spectateurs ont pu remarquer la précision et la rigueur de son travail dans Delicatessen (Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, 1991), La Cité des Enfants Perdus (id., 1995), Seven (David Fincher, 1996) ou Alien-The Resurrection (Jean-Pierre Jeunet, 1997).
Il a également mis en lumière Beauté Volée (Bernardo Bertolucci, 1996), Evita (Alan Parker, 1996) et La Neuvième Porte (Roman Polanski, 1999).

Guillaume Canet (Etienne) :
Révélé par Barracuda de Philippe Haïm (1996), Guillaume Canet a joué dans Ceux qui m'aiment Prendront le Train (Patrice Chéreau, 1997) et Je règle mon pas sur le pas de mon père (Rémi Waterhouse, 1999).
La Plage permet à Guillaume Canet de retrouver Virginie Ledoyen. Tous les deux partageaient déjà l'affiche de En Plein C ? Ur de Pierre Jolivet (1998).


Virginie Ledoyen (Françoise) :
Avant de connaître la consécration dans le rôle dans Jeanne et le Garçon Formidable d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau (1998), Virginie Ledoyen était déjà apparue dans une dizaine de films, parmi lesquels Mima (Philomène Esposito, 1991), Le Voleur d'Enfants (Christian de Chalonge, id.), L'Eau Froide (Olivier Assayas, 1993), La Cérémonie (Claude Chabrol, 1995), La Fille Seule (Benoît Jacquot, id.), et En Plein C ? Ur (Pierre Jolivet, 1998).
En 1999, elle retrouve Olivier Assayas pour Fin Août, Début Septembre et joue sous la direction de James Ivory (La Fille d'un Soldat ne Pleure Jamais).

Leonardo DiCaprio (Richard) :
Il est apparu sur les écrans français dès 1993, l'année de Blessures Secrètes (Michael Caton-Jones) et de Gilbert Grape (Lasse Hallström).
Léonardo DiCaprio a ensuite enchaîné, entre 1994 et 1997, Basketball Diaries (Scott Kalvert), Mort ou Vif (Sam Raimi), Rimbaud et Verlaine (Agnieszka Holland), Roméo et Juliette (Baz Luhrmann) et Simplets Secrets (Jerry Zaks).
Titanic marque un tournant dans sa carrière. L'immense succès du film de James Cameron l'élève au rang de star.
En 1998, il interprète un double rôle dans L'Homme au Masque de Fer (Randall Wallace), et participe à Celebrity (Woody Allen).

Danny Boyle, réalisateur :
Consacré dès son premier film, Petits Meurtres Entre Amis (1994), Danny Boyle a réalisé son deuxième long métrage, Transpotting, en 1996.
Un an plus tard, en 1997, il met en scène Une Vie Moins Ordinaire (avec Holly Hunter, Ewan McGregor et Cameron Diaz).
La Plage est le quatrième film de Danny Boyle.

Andrew McDonald, le producteur, a trouvé le Paradis :
"Nous étions en quête d'un paradis insulaire possédant toutes les caractéristiques dont rêvent les amateurs d'exotisme, mais qui aurait échappé à la curiosité des touristes. Durant notre séjour, nous avons redécouvert Phi Phi Le, une petite île au large de Plunket. Sa plage de sable fin était protégée par les falaises, et son lagon d'une beauté spectaculaire. C'était le site idéal." Après quelques modifications du paysage (notamment l'adjonction d'une centaine de cocotiers), le décor a réellement été considéré comme idéal.

Danny Boyle évoque le livre d'Alex Garland :
"Ce livre est une parabole sur la vie moderne et le respect dû à la Nature. Il ne traite pas du primitivisme car ses héros évoluent dans un univers sophistiqué. La violence ne découle pas ici d'une pulsion primaire, mais de stimuli complexes et élaborés, qui nous conditionnent jusque dans les paradis tropicaux."

Adapté d'un roman
Paru en 1996 et vendu à plus de cinq millions d'exemplaires, La Plage est le premier livre de son auteur, Alex Garland. En 1999, il a publié son deuxième roman, " The Tesseract ".


Le casting

Réalisation
Réalisateur Danny Boyle

Acteurs
Richard Leonardo DiCaprio
Françoise Virginie Ledoyen
Etienne Guillaume Canet
Sal Tilda Swinton
Daffy Robert Carlyle
une jeune fille Hélène De Fougerolles

Scénario, production
Scénariste John Hodge
Producteur Callum McDougall
D'après l'oeuvre de Alex Garland
Production Figment Films, Grande-Bretagne

Equipe Technique
Compositeur Angelo Badalamenti
Directeur de la photographie Darius Khondji


L'avis des spectateurs

J'ai vu ce film des dizaines de fois et il me passionne toujours autant. Les critiques qu'il a reçu à sa sortie ne sont pas fondées. Certes, il ne s'agit pas d'un boyle en puissance, et aussi formaté qu'il soit, il rend tout de même bien le roman d'Alex Garland. Les décors sont somptueux, le jeu d'acteur également avec Dicaprio très dans son personnage. Bref, ce film sera accueilli à bras ouverts par les aventurieux ceux pour qui l'inconnue a quelque chose d'excitant, bref, ce qui espère vivre ce genre d'aventures un jour seront comblés. Les autres, n'y verront qu'une occasion de revoir Jack de Titanic : - ((((, ou ne comprendront pas la seconde partie du film, plus profonde et boylesque... Enfin, soulignons la belle perf de nos français, qui depuis ont bien montré leur valeur... Seul petit defaut, Etienne dans le livre prend plus la mesure sur Richard, alors que dans le film, Richard mène un peu notre couple de français... Pour mettre en avant DiCaprio ?? Il est vrai si fort dans sa performance, icône parfait d'un genre de personnes, idéaliste et décalé, en quête d'aventures... L'anti routine par excellence ! GENIAL et inoubliable...

La plage est MON film culte. Les acteurs, la musique, le paysage et l'histoire sont fantastiques. N'écoutez pas les critiques de la presse et regardez ce film qui va à la fois vous faire rêver et réfléchir...

Quand je regarde un film, je le regarde avec attention, je le détail et j'éssaie aussi d'avoir un point de vue d'ensemble sur l'histoire. Je suis une vrai cinéphile je n'y suis pour rien. Bref, en regardant "la plage" je n'ai pu qu'observer que du bon. Les décors, le paysage, tout est époustouflant. Efectivemant, comme le dit le film, cette île semble paradisiaque. Le scénario est incroyablement bien construit du début a la fin et le film ne manque pas de séduire toutes les catégories de téléspectateurs car il contient tous les ingrédients d'un film réussit : il y a de l'amour, de l'aventure, de la colère, de la tristesse, un peu de complexité, de la joie et de la noirceur. Et bien d'autres encore... Ce film est de toute évidence un chef d'oeuvre. Pourtant, en surfant sur d'autres site internet concernant "la plage", j'ai vu des critiques très défavorables. Une jeune téléspectatrice a dit que ce film était pour ainsi dire trash car je cite " il y avait du sang partout". Eh bien c'est faut. N'oublions pas que cette jeune téléspectarice avait 12 ans et qu'il y a UNE scène ou 2 hommes se font blesser par des requins, d'ou le sang qui, tout de même, ne coule pas en abondance ! Je suis tombée sur une critique qui disait que le film était un NAVET et que Danny Boyle devait en avoir HONTE ! J'insiste sur ces mots assez pesants pour ce film car la critique na évidemment pas été approfondie. On peut ne pas aimer ce film. On peut aussi le detester, après tout, tous les goûts sont dans la nature. Mais il ne peut pas tout simplement être traité de navet. Un navet est un film qui n'a ni queue ni sens, qui n'a pas de scénario réfléchit et qui a été tourner dans un lieu défavorable a l'histoire, dans un contexte défavorable et d'une façon défavorable. Et "La plage" n'a rien de tout ces défaut. Les évenements ses déroule dans un ordre précis, tout commence par l'espoir, puis l'aventure, la joie, la peur... Léonardo DiCaprio est d'une performance extraordinaire. Ce film mérite d'être vu.


Je suis absolument d'accord avec ces avis alors j'èspère que vous êtes convaincu et n'imaginez pas que j'ai seulement pris les meilleures critiques, elles sont toutes pareilles !


Biographie du réalisateur

Danny Boyle commence sa carrière au théâtre, à la "Join Stock Theatre Compagny" jusqu'en 1982. Après être devenu directeur adjoint du "Royal Court Theatre Compagny" en 1985, il met en scène parallèlement cinq pièces de théâtre pour la Royal Shakspeare Compagny, et se voit récompenser par de nombreux prix.

C'est en travaillant sur des séries pour la BBC qu'il fait la connaissance du scénariste John Hodge et du producteur Andrew MacDonald. De cette rencontre naît un trio, qui décide de se mettre à faire du cinéma. Le réalisateur britannique est issu d'une ville industriel où le taux de chômage est des plus élevés. Fort de cette expérience, il conçoit une trilogie ayant pour sujet principal le manque de l'argent, "Bag of money trilogy".

Le premier film de la trilogie est Petits Meurtres entre amis (1994), qui raconte l'histoire de trois locataires prêts à tout, après avoir retrouvé un sac bourré d'argent laissé par un locataire mort, pour se l'approprier. Le deuxième volet, Trainspotting (1996), qui remporte un énorme succès, est un film à la fois sur les méfaits de la drogue et sur l'argent. Ce film est présenté à Cannes et a rapporté près de 70 millions de dollars, c'est le deuxième plus grand succès du cinéma anglais après Quatre mariages et un enterrement. Le troisième film de la trilogie est Une vie moins ordinaire, une histoire d'enlèvement et de rançon teintée d'humour et parfois même loufoque, tournée aux Etats-Unis. Il est à noter que le point commun entre ces trois films, est la présence de l'acteur écossais Ewan McGregor en tant qu'acteur principal.

Après cette trilogie et quelques courts-métrages interprétés, chose inhabituelle, par des stars, Danny Boyle se retrouve à la tête d'une superproduction de 35 millions de dollars, La Plage, avec un casting impressionnant (Leonardo DiCaprio et les deux jeunes acteurs français Virginie Ledoyen et Guillaume Canet). Echec au box-office, le film ne remporte qu'un succès d'estime.

Danny Boyle n'en reste pas là : il revient en Angleterre, tourne en 2001 28 jours plus tard, film de science fiction horrifique écrit par Alex Garland, l'auteur du roman qui a inspiré La Plage. Il réunit des acteurs peu connus, hormis Christopher Eccleston qu'il avait déjà dirigé dans Petits meurtres entre amis. En 2004, il réalise, toujours en Angleterre, une comédie au ton grinçant traitant de son thème fétiche, l'avidité, et intitulée Millions
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: La plage
Posté par crazysk8 le 29/04/2006 00:11:46
et quoi que vous pensez di caprio est un excellent acteur! un des plus beau rôle qu'il est pu joué est celui ou il jouait le role d'un handicapé mental au pres de jonny depp.

Il faut oublier le Leo du titanic, Di caprio c'est beaucoup plus que ça, c'ets un acteur qu'i s'est s'adapter.
D'ailleurs dans catch me if you can il nous a encore montrer ses talents d'acteur.
Re: La plage
Posté par crazysk8 le 29/04/2006 00:09:35
Bon les gens le trucs c'est qu'il faut un peu se plonger dans l'univers de dany boyl, (trainspotting, petit meutre entre ami, 28jours plus tard,..) pour apprecier ce film, c'ets sûr que si nous voyons le film uniquement comme le bon ptit trip entre amis, ce film est ss aucun interet, dany boyl ne fait pas du cinema gratos.
Re: La plage
Posté par crazysk8 le 29/04/2006 00:07:08
La plage, un bon trip, des rêves un paradis perdus, de tres bon acteurs, une histoire à la dany boyl, je en peux qu'aimer.
Re: La plage
Posté par nathaniel le 31/03/2006 22:02:21
bv Claire, tu es jeune et tu as fait une critique longue et complète. Par contre le film : pas vu.
Re: La plage
Posté par poussinrj le 15/03/2006 16:06:55
Heu bah je l'ai vu y a longtamps, ca aurait pu être un film correct si c t pas si plat...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Publié le 22 février 2006
Modifié le 28 janvier 2006
Lu 4 006 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲