FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La planète des Anges

Une histoire que j'aimerais développer, je pense la pousser plus loin que mes précédents projets... Soyez critiques s'il vous plait, je suis ouverte à toutes critiques ou conseils pour autant qu'ils soient justifiés !! Merci


Les couloirs ne cessaient de défiler sous son regard perplexe et il avait l'impression que l'infirmière qui lui tenait la main l'entrainait inexorablement vers un avant incertain. Ses pas peinaient à suivre le rythme effréné que lui imposait la femme en blouse blanche. Après un temps qui pour un enfant parait être une éternité, ils finirent par obliquer à droite et débouchèrent dans une salle aussi blanche que le couloir qu'ils venaient de quitter. Ici et là se tenaient de machines dont le bourdonnement emplissait l'atmosphère. Tout comme l'infirmière qui l'avait guidé jusqu'ici les personnages étaient vêtus d'une blouse blanche et ils rappelaient au gamin le spectacle qu'offre une ruche en plein travail. Alors que l'étrange duo pénétra dans la salle, un homme vient à leur rencontre et, s'agenouillant face au petit garçon, lui prit la main que tenait l'infirmière et, tout en se levant le guida vers un siège médical à proximité ou il le souleva pour lui demander de s'allonger et de se détendre.
"Écoute moi petit bonhomme, tu sais pourquoi tu es là ? "
Devant le mutisme de son jeune interlocuteur, il continua :
"Ne t'inquiète pas, je vais juste te faire une petite piqure pour regarder ton sang. Ton père ne va pas tarder à nous rejoindre et d'ici là, tout sera fini, d'accord bonhomme ? "
Une légère inclinaison de la tête répondit enfin au scientifique qui afficha sa satisfaction par un large sourire découvrant ses dents blanches. Attirant un siège pour s'y asseoir, il attrapa une compresse pour désinfecter le lieu de prélèvement au creux du coude et récupéra un lien de tissus large d'une tablette a proximité pour poser un garrot sur la partie supérieure du bras du bambin, puis il prit l'aiguille montée sur une seringue qui gisait elle aussi sur la tablette et en déchira proprement l'emballage. S'emparant délicatement de la seringue, il assura sa prise dessus et prenant le bras de l'enfant lui planta délicatement l'aiguille pour extraire du sang vermeil dans le réservoir. Le jeune propriétaire du sang contempla l'opération du début jusqu'à la fin, rassemblant son courage pour ne pas défaillir à la vue de l'aiguille plantée dans la peau de son bras. Le prélèvement terminé, l'homme retira délicatement l'aiguille et se redressa :
"Infirmière, retirez lui le garrot s'il vous plait"
Il tourna le dos alors que l'infirmière délivrait l'enfant du lien qui lui enserrait le bras. L'homme se dirigea vers l'une des nombreuses machines qui composait la salle et versa le contenu du réservoir dans un réceptacle qui sortait de la machine. Celle ci se mit en branle alors que le sang dégoulinait le long de la paroi en verre. Après un temps qui paru extrêmement long, un signal se fit entendre et, résonnant à travers la pièce, annonça la fin de l'analyse. L'activité parut se figer dans la pièce et les gens de la salle, à l'exception du petit garçon, se massèrent autour de l'homme qui se penchait pour lire les résultats que la machine venait de formuler sous forme d'un long ruban de papier. A la fin de sa lecture, il releva la tête et annonça avec une voix empreinte de fierté :
"Taux de 2, nous avons là un futur chasseur de rang A"
Puis tout s'estompa.


10 ans plus tard

Une voix grave et légèrement rauque s'éleva pour entamer d'un ton monotone:
"La planète Centaura, plus connue sous le nom de la planète des anges, est l'un des plus grands point d'afflux des chasseurs de tous genre. Ceux ci y naissent, y sont éduqués, commercent et la plupart vivent. Sa création remonte à des années déjà, lorsque les différents systèmes gouvernementaux ont observé une recrudescence du banditisme et du non respect de la loi sous toutes ses formes; chaque année qui passait amenait son quota de viols, meurtres et vols allant du simple cagot de fruit au diamant le plus précieux. Cette recrudescence s'accentua d'autant plus lorsque survint la grande crise, qui mit les économies à genoux pendant un temps considérable, trop pour les populations qui, manquant de ressources premières, se tournèrent vers le marché noir. De cause à effet, tout le monde ne souffrit pas de la même manière de la crise, certains s'enrichirent par l'intermédiaire du marché noir et s'en prirent ouvertement aux états alors que d'autres dépérirent: le quinzième jour de Juin 2997 fut le plus sanglant de tout l'humanité... Face à cette menace, les gouvernements prirent des mesures drastiques et créèrent l'année suivante, une communauté: Les chasseurs. Celle ci fut tout d'abord basée sur la planète Centaura, ancienne colonie minière, avant de se développer sur les autres planètes alentours. Les centres d'entrainement se faisant plus nombreux, de nombreux jeunes gens furent entrainés dans le but de devenir chasseur, tout sexes confondus et venant de tout les horizons, liés par une seule chose: les aptitudes qu'ils présentaient en matière de combat, de réflexion et de..."
"Père! je sais déjà tout cela" la coupa une autre voix, plus jeune que la précédente. Celle ci provenait de la bouche d'un adolescent aux cheveux noirs et aux yeux clairs qui, assis derrière un bureau regardait son géniteur droit dans les yeux, Dante, la quinzaine passée, fils du capitaine Nolan tenait de lui un caractère un brin trop impatient ainsi que des aptitudes exceptionnelles faisant de lui le major de sa session d'apprenti chasseur. Scolarisé depuis l'âge de cinq ans, Dante venait de passer avec brio ses épreuves pratiques d'examen, ne lui laissant plus que la partie écrite avant la remise de son diplôme. Malheureusement pour lui, la matière "fonctionnement des états et politiques planétaire" était loin d'être sa préférée et, il languissait le simulateur de vol alors qu'enfermé dans la salle d'étude, il tentait inlassablement de faire rentrer dans son esprit, la suite des gouvernements qu'ont connu les planètes voisines de Centaura depuis une 50aine d'année.
"Écoute moi Dante, tu as beau avoir réussi avec une facilité déconcertante tes épreuves de pratique, ce n'est que seulement si tu décroche la moyenne dans cette matière que ton apprentissage sera clos." expliqua d'un ton ferme le professeur improvisé à son jeune élève.
"Mais.."
"Il suffit! Si tu passais autant de temps a travailler au lieu de te plaindre ca ferait des années que tes leçons seraient sues." Le ton se radoucit alors que le visage de son fils unique s'enferma dans des traits boudeurs;
"Allez mon garcon, tu sais bien que ce n'est pas contre toi, mais ton examen se déroule demain et je pense que comme moi, tu trouve stupide la possibilité d'échouer à ton examen pour des questions politiques. Enfin bon, j'imagine que cela ira pour le moment, va faire un tour dans le simulateur de vol et revient d'ici 10min le temps que je range le désordre. A ton retour, on reprendra le cours sur la politique de Gershan." A peine eut il finit sa phrase que son fils avait deja détalé dans le couloir avec une vitesse propre à la jeunesse. Amusé par tant d'hardiesse, son père le suivit du regard jusqu'à ce qu'il obliqua en direction de la salle des simulateurs. Dès qu'il fut hors de vue, le capitaine Nolan inspecta rapidement la salle dans laquelle peu de temps avant, le cours se déroulait entre les bâillements de son fils et les projections de disquettes holographiques, les bureaux se trouvant alignés face à lui étant impeccablement propre, il reporta son regard sur les murs gris desquels provenait une faible lumière, éclairant la salle d'une teinte d'aube nouvelle. Ne voyant aucune saleté nulle part, l'attention du capitaine se dirigea rapidement vers la mallette ouverte qui, posée devant lui, recelée une 100aine de disquette holographiques toutes numérotées et étiquetées selon un ordre précis et triées par rangée. Il farfouilla dedans et extirpa d'une des rangées du milieu une disquette qui différée des autres par la couleur argentée qu'elle arborait sur sa protection. Les mots "Secret Défense" sur le plastique brillèrent alors qu'il decacheta le cachet plastifié qui lui promettait la primeur de la lecture. Prenant délicatement le mince disque, il l'introduisit dans le lecteur que les officiers, chasseurs et même apprentis portaient au baudrier qui leur ceignaient la taille. Il mit en marche le lecteur d'un simple tâtonnement et enfila le casque visuel qui, se trouvant accroché à proximité du lecteur y était rattaché par un câble en acier. Une image jaillit devant ses yeux, devenant de plus en plus nette alors que le lecteur chargeait les données contenues dans la disquette. L'image devenue stable et d'une parfaite netteté permit à Nolan de distinguer un homme dont les cheveux blancs autant que les rides qui sillonnaient son visage témoignaient d'un âge avancé, homme en qui il reconnut le gouverneur actuel de Centaura; Seymaris Del Valer. Pour l'avoir déjà rencontré, Nolan savait que son apparente faiblesse liée à une vieillesse qui s'affirmait de jour en jour n'était que faux semblants et que sous ce vieillard d'apparence fragile se terrait un homme que le temps avait usé de sorte a le rendre plus dangereux: Comme l'on taille un silex pour en extraire la forme tranchante qu'il convient à son utilité, Seymaris était l'un de ses hommes a qui le temps offre sagesse et expérience alors que s'écoulent les années de leurs vies. Les mains jointes devant lui, le gouverneur de Centaura commença a parler:
"Bonjour à vous Capitaine Nolan, ici Seymaris Del Valer, Ier gouverneur de Centaura, ceci est un ordre de mission à l'attention d'un de vos élèves, Dante ..., major de sa session depuis son acceptation à l'école des chasseurs", le gouverneur prit sa respiration et fouilla dans les papiers disposés devant lui:
"En raison de certaines données rapportées par mes informateurs et la présence mystérieuses de pics d'énergie dans le secteur 7 de la planète Gamma, nous souhaitons que Dante ... parte dès que possible en mission d'éclaireur afin de juger par lui même si une intervention est nécessaire. Nous vous serions reconnaissants, le gouverneur de la planète Gamma et moi même d'envoyer dès que possible le chasseur concerné au bureau des missions afin qu'il puisse prendre connaissance de la mission qui lui est confiée et prendre le coupon concernant l'armurerie. Compte tenu des circonstances, son examen final est clos et il accède des aujourd'hui au rang de chasseur. Que Centaura le protège et lui permette de mener à bien sa mission."
Le décompte signalant la prochaine destruction du message s'inscrivit sur l'écran, le capitaine Nolan enleva son casque avec précaution et le raccrocha à son baudrier au moment ou le lecteur produisit le bruit familier de l'effacement des données. Tâtonnant sur le boitier de celui ci, il récupéra la disquette et la serra si fort dans sa paume qu'elle se brisa, constellant le sol de ce qu'il restait du message.
"Encore si jeune et déjà envoyé en mission, comment le gouverneur peut il accepter une telle prise de risque?" Partagé entre tristesse et colère, Nolan s'assit derrière le bureau et, la tête dans les mains, en vint a regretter l'existence des capacités exceptionnelles qui avaient fait de son fils la cible de cette première mission. A peine eut il le temps de se ressaisir que les pas rapides de celui ci se firent entendre, longeant le couloir qui donnait dans la salle d'étude ou son père se trouvait. Ne se doutant de rien, il pénétra dans la pièce et trouva son père à la même place que lorsqu'il été parti, qui le regardait,
Sentant que l'atmosphère de la pièce avait changé en son absence, il loucha sur le voyant allumé du lecteur de son père et, concluant qu'un ordre de mission avait du être transmis, ne tarda pas à ranger ses affaires sous le regard de son père qui ne pipait mot. Il prit ses différents cahiers et les empila de côté pour ranger le papier qui jonchaient la table de travail, jetant les feuilles gribouillées par ses soins dans la poubelle à proximité, mettant de côté celles restées vierges sur ses cahiers. Son père toujours immobile, il s'apprêtait à partir, les cahiers sous un bras, lorsque la main de celui-ci empoignant son bras stoppa net son geste. Il avait contourné les deux bureaux et le tenait fermement, lui faisant presque mal. Les yeux dans les yeux patriarcal, Dante appris la nouvelle de son départ:
"Je viens de recevoir un ordre de mission te concernant, tu dois te rendre directement au bureau des missions pour récupérer ton ordre de mission et ce qui va avec, je n'ai pas besoin de te l'expliquer, tu connais la procédure aussi bien que moi. Ce n'est pas une mission de routine, au contraire, alors sois prudent. Allez, que Centaura te protège et veille à la réussite de ta mission."
Suivit un court moment de malaise afin que Dante prenne conscience de ce qu'impliquait la nouvelle; "me voila chasseur" se dit il, par une quelconque ironie du sort, il n'avait même pas eu a passer son examen final qu'il était déjà envoyé en mission, et pas n'importe laquelle à en juger par le soucis qu'il pouvait lire sur les traits de son géniteur. Se reprenant, il claqua des talons à la façons militaire et malgré la boule qui lui enserrait douloureusement la gorge articula un merci à peu près audible puis se retourna, prit ses affaires de cours dont il n'aurait probablement plus besoin et traversa l'espace qui séparait le bureau de la porte, il franchit celle ci sous les yeux de l'homme qu'il appelait père et s'engagea dans le couloir de droite pour rejoindre les quartiers d'habitation en passant par le hall des missions. Dans la salle qu'il venait de quitter, l'homme qui vit partir son seul et unique enfant eut un haut le cœur et ne put s'empêcher de déglutir pour rejeter la bile qui lui remontait insidieusement dans la gorge, rajoutant à son chagrin l'amertume qu'il connaissait déjà comme étant celle que procure le départ d'un être aimé.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: La planète des Anges
Posté par nefertari le 12/12/2009 14:53:59
Je trouve que ton roman part sur une bonne base. J'ai hâte de pouvoir lire la suite pour voir comment l'histoire va se développer.
Re: La planète des Anges
Posté par queen le 25/11/2009 17:36:45
J'attends de voir si des gens veulent avoir la suite pour faire dérouler l'histoire qui est déjà écrite.
Re: La planète des Anges
Posté par mecxi le 25/11/2009 08:58:23
Il n'ya pas tellement de rapport avec le titre; on dirait bien un extrai tire d'un roman. Explique un peu ce que ca avoir avec la planete des anges, si du moins elle existe
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 24 novembre 2009
Modifié le 06 décembre 2009
Lu 681 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143