Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La police, ce douloureux problème...

Récit d'une journée banale de lutte contre les lois pourries du gouvernement. Voila comment le gouvernement a essayé de lutter contre le nouveau fléau social qu'est la jeunesse !!! Aujourd'hui mon kiné me dit que ça fera des souvenirs. Des souvenirs qui ressurgissent la nuit de temps à autres...


On a contesté
On était pas d'accord
On est resté !
Ils étaient nombreux
Ils nous provoquaient
On s'est déplacé
On manifestait
Ils ont lancé des canettes sur les CRS
On a suivi
Ils nous ont chauffé
On a démaré
Ils ont chargé
Ils étaient armés
On avait rien
Ils étaient casqués et masqués
On avait pas honte
On était fier de cette France
Ils nous ont traqué
Ils nous ont coincé
je me suis retrouvé seul
Ils étaient nombreux
Il n'y avait pas de caméras
J'avais un T-shirt d'Act-Up
J'avais un triangle rose sur mon T-shirt
Ils m'ont roué de coups de pied
Ils m'ont roué de coup de matraque
Ils m'ont filmé
Ils m'ont photographié
Ils se sont moqué
Ils étaient racistes
Ils étaient d'extreme droite
On aurait jamais du l'apprendre
Ils m'ont serré la main avec leur menotes
Elle est devenu bleue
On nous enfermé
On m'a interrogé
On nous a enfermé
Ils sont venu me chercher
Ils m'ont mis la pression
Ils parlaient de tribunal
Ils parlaient de prison
Ils m'ont dit qu'ils pouvaient m'aider
Ils voulaient des renseignements
Ils voulaient qu'on se renvoie
Ils voulaient m'enbaucher
J'ai refusait
Après 24 heures
je suis ressorti libre
Avec une main cassé
Un mois de platre
Ma main n'est plus comme avant
Ils m'ont encore téléphoné
Je les ais recroisé près de chez moi


Merci Nicolas !

Merci pour cette sécurité toujours plus présente ! Qui peut se sentir en sécurité aujourd'hui quand nous sommes perpétuellement harcelé par la police aux métodes étranges. Comment un organe de l'état peut-il être raciste aux yeux de tous ? Combien de temps allons nous encore supporter ce harcélement. Je porte un bob donc je dois me faire controler dès que j'en croise ? Il a l'air arabe, c'est un méchant, controlons le ! Et les bavures ! Qui peut encore croire aux bavures ? Chaque accident de la police est une humiliation de plus pour notre pays ! Honte sur notre état, qui utilise cette arme comme un jouet ! C'est sûr le chômage baisse, comme il a de plus deplus de police, il faudra aussi de plus en plus de médecins et de psy ! LOL

Bref, méfiez vous d'eux !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (31)
Re: La police, ce douloureux problème...
Posté par weird science le 02/08/2006 10:42:46
La France terre d'asile... de fous...
Re: La police, ce douloureux problème...
Posté par festisat le 29/07/2006 17:44:56
Pauvres fous
Re: La police, ce douloureux problème...
Posté par norbert vincent le 29/07/2006 02:31:24
" problème aux employés", non !... Aux pôvres et malheureux boss, si !... Il fut même une époque où la journée de 12 heures de travail pour les enfants de 12 ans était légale .... eh bien , ces braves gens de patrons s'indignaient que l'Etat envisage de réduire cette durée : "ce sera la ruine de nos entreprises !..." C'est vrai que ce n'était pas au XXI° siècle , mais en 1830. Victor Hugo a donné un nom à l'un de ces enfants : Gavroche.

Nous avons changé tout celà et créé une législation, si dérangeante pour les esclavagistes ; les patrons, eux, n'ont pas changé : ils sont ruinés tous les quatre matins !...
Re: La police, ce douloureux problème...
Posté par ticactus le 28/07/2006 20:38:24
Ha c est sa.
Mais sa pose pas problème aux employés ? si les heures suplémentaires sont plus cher, les patrons vont les éviter non ? et donc les employés vont pas pouvoir travailler + que 35h pour gagner +.
Re: La police, ce douloureux problème...
Posté par norbert vincent le 27/07/2006 23:07:29
Les 35 heures, çà signifie qu'au-delà de cette durée , le patron est OBLIGE de raquer en heures supplémentaires, et c'est pas le même tarif !... Point final !...

Ah non, pas tout à fait final : pour arriver à ce résultat, il a fallu des décennies de lutte, du sang et des cadavres ( on dit aussi : "des larmes" ) et on ne va pas le sacrifier !... Les discours genre " feignasses d' ouvriers" , " sales Rouges" , "sales traîtres" , on sait les reconnaître, on sait aussi rendre la monnaie de la pièce.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (31)
Publié le 22 juillet 2006
Modifié le 29 mai 2006
Lu 647 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲