Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La première leçon du sorcier, l'épée de Vérité

Un héros, un monde, un destin, une histoire... Ce livre est d'une grande beauté ! Un livre recommandé pour tous ! Venez donc lire cet article pour en apprendre plus sur La première leçon du sorcier !


Terry Goodkind grandit à Omaha, Nebraska, où il suit des cours de dessin à l'école des beaux arts de la ville. Suite à ses études, il exerce plusieurs métiers, peintre en faune et flore, luthier, restaurateur d'artéfacts rares et exotiques, acquérant ainsi un bagage culturel qui s'avère fort utile lorsqu'il se met à l'écriture.
En 1983, Goodkind s'installe dans les forêts du nord-est américain qu'il aime tant. Là, dans les bois, non loin de l'océan, il construit la maison dans laquelle il vit en compagnie de sa femme, Jeri, et des histoires qu'il finit par raconter pour la plus grande joie des lecteurs de tout âge.
La saga de L'Epée de vérité naît dans l'esprit de Goodkind au début des années 1990 alors qu'il bâtit sa maison. "Tout a commencé avec le personnage de Kahlan, C'est elle la première graine dont a germé la suite, " se remémore-t'il. "c'est rapidement devenu une obsession. Dès que j'ai commencé à jeter les première lignes de L'Epée de vérité sur du papier, j'ai su que je venais de trouver ma voie. J'avais enfin trouvé ce à quoi j'allais dédier ma vie. "


L'histoire

Orphelin de mère et de père, Richard Cypher a été très tôt confronté au mal dans le meurtre abject d'un parent voyageur et découvreur, ami et rêveur. Son père adoptif assassiné, Richard se réfugiera chez le vieux sorcier Zedd, auprès duquel il avait trouvé déjà très jeune une consolation aux absences de ce parent, Marco polo de ce monde de magie. Un monde de magie qui pourrait être considéré à juste titre comme une banlieue des terres du milieu de Tolkien (d'ailleurs le topos est utilisé par Goodkind comme une région à part entière), sauf que le mal et ses engeances semble y avoir pris racine depuis la nuit des temps. A l'absence du père, Richard a développé une remarquable connaissance de la nature et des plantes, art éveillé au contact de Zedd, ce vieil ermite qui fait furieusement songer au Gandalf de Tolkien ou au Ben Kenobi de Lucas, mais d'un mage beaucoup plus contrasté dans sa personnalité double, sage plein d'humour ou mage aux ramures plus sombres comme cette nature étrange du monde d'Hartland, dans laquelle semble se lover le mal comme un ver lové dans la pomme et avec lequel elle doit cependant faire corps. Or, un jour, Richard Cypher, vagabond au coeur meurtri hanté par le souvenir d'un père trop tôt disparu, errant parmi les bois à la recherche d'indices ou d'un chemin qui pourrait le mener aux assassins de son père, Richard croisera le chemin d'une jeune femme en péril pour à jamais attacher son destin à cette troublante et mystérieuse Kahlan.


Mes impressions

Un livre que je ne pourrais jamais oublié. Il fait plus de 1000 pages, donc vous aurez le temps avant de tout lire. C'est vraiment un livre fantastique comme je les aime ! ça a été vraiment une autre grande expèrience pour moi. Je dis donc merci à un ami à moi qui m'a fait découvrir ce livre. J'ai été, à chaque fois que je lisais ce livre, plongé dans l'histoire, comme-ci je faisais partit moi même des personnages principaux, que j'avais une grande place dedans. Le livre comporte tellement de différence au niveau des comportements. C'est un livre joyeux, triste, marrant, horrible, si beau... Il y a des moments ou on ne peut plus s'arrêter tellement on est prit par ce qu'on lit... Alors pour moi, on ne peut pas me parler et me sortir du livre. C'est une histoire qui résèrve tant de surprise étonnante et pourtant, cela n'en finit pas, il y a toujours une chose étonnante ou triste. C'est un livre que je recommande à tout le monde ! De plus, les personnages sont très attachants, et ne pas lire la suite me tueras pour sur ! C'est un livre qui, pour moi, n'est pas trop dur à comprendre, sauf à certain moment ou il faut faire travailler son imagination à fond ! Les descriptions sont superbe d'après moi et ce n'est pas un livre pour les enfants ou ame trop sensible... Enfin bref, je ne dévoilerais rien. J'espère juste avoir convaincu certaines personnes de lire ce livre si merveilleux !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (21)
Re: La première leçon du sorcier, l'épée de Vérité
Posté par camilla le 14/06/2007 12:28:16
J'ai lu tous ceux qui sont sortis, j'attends avec impatience le dernier!!
Re: la première leçon du sorcier, l'épée de vérité
Posté par mutos le 08/05/2006 17:41:49
Bonjour à tous,


Il y a 3 minutes, le "Rayon Fantastique" ne me disait rien. Maintenant je sais qu'il était composé de 119 livres, mais de 124 numéros et que le 111 n'existe pas. On y retrouve des titres marquants en pagaille et quelques-uns moins connus, du moins de moi ^-^ :lol:

Par contre, il faudra beaucoup de musardage pour en retrouver car ils semblent être très rares aujourd'hui, surtout en bon état...


@+

Benoît 'Mutos' ROBIN
http://hoshikaze.net

Modifié le 08/05/2006 17:42:56
Re: La première leçon du sorcier, l'épée de Vérité
Posté par norbert vincent le 08/05/2006 15:57:26
"çà ne te dit rien ..." Trois p'tits tours sur n'importe quel moteur de recherche et un peu de muzardage chez le bouquiniste de ton quartier et tu trouveras ton bonheur.
Re: La première leçon du sorcier, l'épée de Vérité
Posté par chronik_world le 08/05/2006 11:47:48
lool le cycle des épées je l'ai hélas déjà parcouru et bien sûr moi aussi ais-je apprécié son tranchant^^.
Mais le "Rayon fantastique" ça ne me dit rien. merci pour ces futures heures de bonheur.
Dans un tout autre genre : "Elloge de la fuite" d'Henri Laborit qui exprime de façon philosophique le besoin naturel et nécessaire des hommes à fuir dans l'imaginaire pour mieux comprendre leur nature et finalement, mieux accepter le réel. Une tentative de réponse au développement exponentiel des séries fantastiques, SF et même de la BD en tout genre depuis 2 siècles :p
Re: La première leçon du sorcier, l'épée de Vérité
Posté par norbert vincent le 08/05/2006 01:26:38
" d'aussi bonnes séries" ?... Disons Fritz Leiber ( contemporain de Tolkien , d'Efremov, de Lem ou de C.S. Lewis ) avec " le cycle des épées" , un sublime opéra d'heroïc fantasy des années 60, le lieutenant Kijé et tous les ( fantastiques !) auteurs du "Rayon Fantastique"....
Mais bon, si je tombe sur ce sorcier et son épée de vérité, nous croiserons le fer ( bien trempé )!....
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (21)
L'auteur : The hairy ones : Nom de mon groupe
26 ans, Angers (France).
Publié le 04 mai 2006
Modifié le 03 mai 2006
Lu 1 202 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲