Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La publicité, créatrice de besoins ?

Bien sûr que oui ! A vos marques ? Prêts ? Consommez !


Que dire sur la publicité ?
A part peut-être qu'elle est devenue omni-présente; Il est en effet impossible d'y échapper, puisqu'elle est partout, sans que cela n'étonne personne. Certes, elle permet de savoir quels produits sont susceptibles de nous plaire, mais ne doit on pas s'indigner de son omniprésence ? Télévision, radio, internet, panneaux publicitaires, elle n'épargne rien ni personne. Le téléphone portable non plus puisque il sonne parfois pour nous prévenir d'un SMS publicitaire. Et les clients, les consommateurs sont eux aussi des supports à la publicité, quand ils exhibent leurs sweats-shirts de marque. Mais ce n'est pas le plus terrifiant; le pire étant la docilité des consommateurs, qui ne prennent plus la peine d'adopter une vision critique de la publicité. Auraient ils oublié qu'il faut consommer pour vivre et non vivre pour consommer ? De plus cette publicité va de pair avec un individualisme grandissant et une économie capitaliste au possible dans nos sociétés. Sociétés où la consommation est primordiale, et permet à certains de s'enrichir à l'infini alors que les autres travaillent dur pour subsister. Savez vous que les 10% des ménages francais les plus aisés disposent de 46% du patrimoine alors que les 50% les plus pauvres de la population francaise ne disposent que de 9% du patrimoine ? Et en France nous ne sommes pas trop mal lotis ! Mais puisque l'inégalité fait partie du systéme...


Tout cela pour en venir au fait que par leur soif d'argent et de pouvoir et par le biais de la publicité, ils poussent à la consommation; produire plus, vendre plus donc gagner plus. Mais ils en oublient que les matiéres premiéres nécessaires à la fabriquation de leurs produits ne sont pas infinis, et (se) cachent les effets néfastes d'une course à la production sur l'environnement ou sur l'être humain lui même. Un exemple ? Celui du mobile (encore lui ?) qui s'est imposé dans tous les foyers, alors que personne n'est encore capable de déterminer les effets de ses ondes sur le cerveau humain ! Serions nous en train de nous lobotomiser à petit feu ? De plus la publicité est trompeuse car elle ne cherche pas à répondre à nos besoins; elle en crée. Ainsi tout enfant voudra un jouet "vu à la télé" et ne prétera pas attention à celui qui ne bénéficie pas d'un appui médiatique. De même pour les consommateurs plus âgés; pour un passionné de voitures, il faut en changer assez souvent, pour avoir un véhicule à la pointe de la technologie et de la performance.





Personne n'est exempt à la régle, tout le monde subit cette influence; mais cela pousse l'individu dans une éternelle insatisfaction puisqu'il lui manquera toujours quelque chose. De plus cela nous détache des plaisirs "gratuits"; les contacts sociaux, la culture, l'environnement...
Comment ça vous vous en foutez ? alors moi je parle sérieux, je vous balance mon TD d'informatique et cela ne vous intéresse pas ? A quoi bon, la cause est perdue d'avance...


Pour illustrer le problème des médias "Indigestion" de Watcha, paroles sur le site. Un chtit lien ?
http://www.antipub.net
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: La publicité, créatrice de besoins ?
Posté par ghost dog le 20/08/2004 07:55:53
Tout à fait d'accord avec ce que tu dis là, mais si fallait que je t'explique ça prendrait du temps, parce que t'as l'air à la masse, et en plus tu dis que c'est moi qui n'ai pas de réflexion. Perte de temps, quoi. Mais je vais tout de même t'infirmer un de tes arguments, celui qui me fait dire que tu parles sans savoir. Tu nous a écrit;
"La personne qui est bourré de fric, tu crois qu'elle l'a eu comment? La plupart du temps, c'est après des efforts...
LUI au moins à fait des efforts, et se voit recompensé, c'est le mérite, alors en quoi il faudrait le pourrir de jugement quant à sa façon de vivre??? "
Si tu avais fait un tant soit peu d'économie, si tu avais un tant soit peu de connaissances en sciences sociales, tu saurais que "l'argent appelle l'argent". J'ai suivi un cours de sociologie des inégalités, et le bilan est flagrant; il y a encore des classes sociales, les "privilégiés" et les "défavorisés". Si tu nais pauvre, il y a peu de chance que tu finisses en maserati. Si tu nais de parents "bourges", il y a fort à parier que tu colleras ton A de jeune conducteur sur une porsche 911.
_Inégalité de les études; tu en connais beaucoup des jeunes de cités à la fac? Et des fils de riches, y en a t'il tant que ça en train de ramasser les poubelles?
_Inégalité dans l'espérance de vie; entre une vie dans un bureau et une vie à fermer des caisses, à respirer de l'amiante et être exposé à des presses et autres machines dangereuses;
_Inégalité dans les loisirs; pour l'ouvrier ce sera métro boulot dodo et tranquille le week-end alors que le cadre supérieur pourra le week-end se baigner dans sa piscine dans sa maison en province.
_Inégalité de logement; propriétaire ou locataire?
_Inégalité de salaire, bien entendu; quoi de plus normal que 2 équipes de 11 imbéciles courant aprés un ballon disposent de quoi loger tout un bataillon de clochards dans une résidence correcte!
Ce n'est qu'un vague souvenir de mon cours et retranscrit à ma façon. Mais pour que tu arrêtes de me péter les couilles je pense que je vais mettre ce cours comme article sur France jeunes. Tu veux des chiffres? des tableaux j'ai que ça...
Le problême c'est pas tant que tu me contredises, ni que tu ne saches même pas de quoi tu parles, mais que tu oses dire que je n'ai pas de réflexion et pas d'arguments pour justifier mes propos. Elles sont bien jolies tes phrases "j'aime que les idées soient le fruit d'une réfléxion"
pourtant il me semble pas que tu es sérieusement réfléchi à notre problematique, ni même que tu es cherchée à voir le problême sous un autre angle que le tien. Car d'accord je m'appuye sur mon cours, mais ces informations se vérifient pour moi dans notre société, encore faut il ouvrir les yeux... Tu veux que les gens pensent par eux même et pas par une pensée collective? je suis d'accord; mais encore faut il que les gens sachent prendre du recul et voir les choses autrement que par le biais de leurs propres perceptions... tu vas me dire que je me contredis, car je rejette ton jugement sans m'y attarder; c'est parce que tu parles pour ne rien dire, ou plutôt pour me contredire, tu veux être la plus forte dans ce qui te semble être une joute verbale. Mais je n'en ai que faire que tu veuilles flater ton ego. Ce qui m'importe c'est de démonter la connerie humaine de façon mathématique. Mais rassure toi, car moi aussi je suis un imbécile, car il faut être idiot pour crier au loup alors que personne n'écoute. Tout le monde entend, personne n'écoute. si tu as une réflexion un peu moins facile que tes "N sois pas si sur de toi, c'est la vie qui t'apprendra, et non ton peu d'ouverture d'esprit..." réponds moi sinon ferme ta gueule à tout jamais. Tu ne me connais pas et tu me juge. accepte que j'en fasse de même à ton sujet. Tu me prends pour qui, j'ai 21 ok c'est jeune mais j'ai eu le temps d'en vivre des trucs, et beaucoup pourront témoigner de mon ouverture d'esprit. Il y a une seule chose que je ne tolére pas; la stupidité. voilà le pourquoi du comment!
Re: La publicité, créatrice de besoins ?
Posté par pow le 20/08/2004 07:55:53
pourquoi si tu penses que j'ai tort tu fais preuve d'agressivité et non d'arguments?
dans tous tes posts, je ne vois ni justifiction ni exemple, comment veux tu donner un avis sans que je me bute si tu l'imposes?
tu n'es pas un imbécile, et si tu penses avoir fait preuve de réfléxion alors prouve le moi....
les reproches c bien beau, mais faire face c bien mieux...
Re: La publicité, créatrice de besoins ?
Posté par ghost dog le 20/08/2004 07:55:53
ça y est tu recommences... tu dis que mes idées ne sont pas le fruit d'une réflexion. Tu ne me comprends pas, ou connais pas. C'est pourquoi j'arrête le débat, car tu es aussi butée que moi. Tu me prends vraiment pour un imbécile. Alors que je serais tenté de dire la même chose de toi... Tu n' y connais apparament pas grand chose à l'économie. Pense ce que tu veux, j'en ai rien à foutre. Et puis tu as raison sur un point; l'être humain ne mérite pas que l'on lui tende la main, mais plutôt qu'on lui chie sur la gueule. Si tu veux continuer le débat, écris moi directement, aprés avoir bien pesé tes mots et fait attention à ne pas sortir d'énormes conneries, sans quoi c'est la derniére fois que je te réponds!
Re: La publicité, créatrice de besoins ?
Posté par pow le 20/08/2004 07:55:53
Bah bah bah, pas la peine d'etre desolé (sauf si tu y es pour quelque chose, mais ça m'étonnerais!)
Je suis tolérante, seulement j'aime que les idées soient le fruit d'une réfléxion, et non d'une simple pensé collective....
N sois pas si sur de toi, c'est la vie qui t'apprendra, et non ton peu d'ouverture d'esprit...
Personnelement, je suis prète à toutes réfléxion, et je ne m'avouerais jamais certaine de mes pensées, seulement, elles sont le fruit d'une réfléxion, d'une culture, et d'une recherche sur moi meme et non forcément sur les autres (etre bien soit meme; c'est rendre les autres bien, à quoi bon sinon....)
Les relations humaines passent en plus grande partie par l'argent, l'argent ouvre des portes, mais c'est à toi d'en faire quelque chose, l'argent ne réfléchis pas, il ne ressent pas, "l'argent n'a pas d'odeur", c'est toi qui peu le rendre pourrit, ou au contraire en faire un bon investissement...
Se foutre d'un voisin qui a tout perdu en jouant au poker, se foutre d'un voisin qui a tout perdu par naiveté, se foutre d'un voisin qui a laché ses gosses par pur connerie, et j'en ai encore beaucoup d'autre, excuse moi, mais pourquoi défendre sa cause??Assumer...
La personne qui est bourré de fric, tu crois qu'elle l'a eu comment? La plupart du temps, c'est après des efforts...
LUI au moins à fait des efforts, et se voit recompensé, c'est le mérite, alors en quoi il faudrait le pourrir de jugement quant à sa façon de vivre???
La consommation, fait parti de NOTRE mode de vie, pas forcément de celui des autres (ex: un africain va t il avoir BESOIN d'une télé pour s'intégrer, etre au courant? du tout, car lui se n'est pas sa façon de vivre, se ne sont pas ses besoins...)
Il faut avoir du mérite pour recevoir, rien n'est pur hasard...
Re: La publicité, créatrice de besoins ?
Posté par ghost dog le 20/08/2004 07:55:53
C'est vrai j'ai été "buté". Désolé pour tes parents, je savais pas. Tu m'as eu à mon propre jeu; "ne juge pas pour ne pas être jugé".
mais ne parle pas de tolérance alors que toi même tu n'es pas prête à en faire preuve. C'est vrai je suis extrémiste, dans le sens où je suis buté sur mes idées, mais je crois à la légitimité de mon jugement. Pour moi le plus important c'est les relations humaines et pas le fric, alors quand on se fout du voisin tant qu'on a de la maille ça m'exaspére. Mais un jour je vais rentrer dans le moule; las de m'attaquer à des moulins à vent j'irais paître comme 6 milliards d'autres moutons sur la prairie de la consommation... Et je ne laisserai pas une seule touffe d'herbe à mes congénéres, car m'en auront ils donné?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Publié le 02 mai 2004
Modifié le 02 mai 2004
Lu 3 526 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲