FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La quête de la griffe du diable

Un petit récit que j'ai produit alors que j'étais encore étudiante, dans le câdre d'une production écrite.


La fin de l'automne approche à grands pas. La rudesse de la température annonçait un hiver rigoureux, et d'un froid ardent. Dans la modeste maison des parents de David, ce dernier attend très patiemment l'arrivée de son vieux grand-père.

David était un jeune homme rêveur, et qui avait une telle soif de liberté que rien jusqu'à présent n'avait encore pu l'étancher. Son grand-père lui avait dit qu'il devait lui annoncer quelque chose de terrible, et qu'il devait se tenir prêt. 'Prêt à quoi ? 'se questionnait David. Lorsque la porte d'entrée s'ouvrit dans un grincement sonore, le jeune homme sortit de sa léthargie pour regarder le vieil homme qui se tenait devant lui. L'homme en question prit le temps de s'asseoir confortablement dans le fauteuil situé le plus près du foyer, juste en face de son petit-fils. Il s'adressa à lui d'une manière plutôt froide, mais sereine : 'Mon grand, je suis un vieil homme fatigué, très malade, qui plus est. La maladie dont je souffre est mortelle, et le seul remède possible est une plante que l'on peut trouver à un seul endroit, et c'est au sommet du mont Kilimanjaro. Hélas, je suis trop vieux et trop malade pour me rendre en Tazania... ''
-''J'irai, grand-père. Je te donne ma parole de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour trouver cette plante.


David acheta son billet d'avion, et se rendit en Tanzania sans aucune anicroche. Il ne pouvait pas encore crier victoire car il avait devant lui une longue et pénible marche avant d'arriver enfin au sommet du Kilimanjaro. Avant toute chose, il devait demander des indications à quelqu'un. Un homme se tenait justement devant lui, et le toisait des pieds à la tête. David se dit que malgré son air buté, il pourrait certainement lui poser les questions nécéssaires.
-'Savez-vous ou se trouve le mont Kilimanjaro ?
-''Pourquoi voudriez-vous vous rendre là-bas, jeune homme ? ''
-''Mon grand-père est gravement malade, t je dois lui ramener une certaine plante.
-''Je ne peux te donner ces indications, ce serait te donner le chemin de ta mort. Cherches et tu trouveras. De toute manière, une montagne de cette envergure est bien difficile à cacher, non ?

Cela faisait bien plusieurs heures que David marchait dans le brouillard et il n'avait toujours rien vu qui ressemblait de près ou de loin à une montagne. Épuisé par sa longue marche et ne voyant plus rien à cause de la noirceur qui se mêlait au brouillard, il s'endormit, roulé en boule, au pied d'un arbre géant. Il fut réveillé quelques heures plus tard par les rayons du soleil qui le forcèrent à ouvrir les yeux. C'est alors qu'il le vit. Le mont devait se trouver à environ une petite demie-heure de marche ! ALors, il se mit à courrir, et courrir, jusqu'à ce qu'il soit presque arrivé à la base de la prétendue montagne. C'est alors qu'il trébucha sur une grosse racine qui parcourait le sol. Baissant les yeux pour regarder sa jamble blessée, David remarqua qu'il avait la jambe en sang. Il ne pouvait pas se relever et poursuivre sa quête ainsi.

Au bout de quelques heures, David décida de reprendre la route malgré sa blessure. Il monta, monta et monta, sans jamais s'arrêter pour souffler. D'ailleurs, il était persuadé que s'il s'arrêtait, il ne pourrait plus continuer son ascencion, car sa jambe le torturait. Il arriva finalement au sommet, le lendemain à l'aube. Il croyais halluciner : À quelques pas de lui se tenait une bête énorme, qu'il croyait appartenir à la famille des singes, sans pouvoir dire pour autant de quel animal il s'agissait. La bête en question était beaucoup plus grande que le jeune homme et avait au moins trois fois sa largeur. Le macaque paraissait vraiment furieux. Il ne semblait guère apprécier les visites surprises d'inconnus. À la droite de la créature brillait la plante tant désirée. Elle prenait tranquillement du soleil, n'ayant pas l'air de se préoccuper le moindrement du monde de ce qui pouvait bien se passer autour d'elle. David, qui ne voulait pas abandonner son gran-père alors qu'il était si près du but, se dit qu'il préférait mourrir ici en essayant de cueillir cette plante, plutôt que de revenir bredouille. Alors le petit se mit à courrir, plus vite qu'il n'avait jamais couru auparavant, déracinant la plante du sol au passage. Il ralentit un peu l'allure en amorçant la descente, et jeta un regard derrière lui. Le monstre n'avait pas l'air d'avoir envie de descendre de sa montagne. Il redescendit le mont bien plus rapidement qu'il ne l'avait monté.


Une fois à l'intérieur de l'avion qui devait le ramener chez lui, David s'endormit. Il ne se réveilla que quelques minutes avant l'aterrissage. En arrivant chez lui, David constata qu'il n'était pas seul. Sur le vieux fauteuil près du feu était assis son grand-père, qui semblait dormir.

-''Je t'attendais^, dit-il
-''Grand-père, j'ai la plante, je l'ai !! ''
-''JAmais je n'ai douté de toi, mon garçon. Maintenant, sois gentil, et prépare moi une première infusion faites des feuilles de cette plante. Ah, et... Encore merci, grâce à toi, je vais avoir droit à encore quelques années de santé ! ''
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 06 août 2006
Modifié le 12 juin 2006
Lu 470 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143