Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La révolution de la biologie

La biologie veut prendre le devant sur notre destin. Est ce qu'elle a été découverte pour trouble notre vie comme une marigot tarissant ? Rien n'est sûr, une chose est certaine elle roule en grand enjembé vers ce qui est plus important dans ce monde : l'homme...


Chaque science se développe suivant une courbe naturelle. D'abord elle est accablée par le fardeau de croyances préscientifiques erronées et pose ses problèmes de travers; alors que les progrés sont lents. Raison pour la quelle la physique et la chimie, qui sont plus simples et plus uniformes, ont une croîssance relativement lente.
Pour la biologie il en est autre. Le mot "biologie"est imaginé au début du XIXe siécle. EN tant que science sont évolution s'accélére durant la premiére moitié du siécle de sa néssance avec la théorie de la cellule de Schwann et Schleiden qui fournit un dénominateur commum à toutes les formes de vie; la théorie de l'évolution proposée par Chambers et matthews, pour la quelle Darwin ne tarde pas à offrir l'hypothése d'un mécanisme; peu aprés vinrent les traveaux de Mendel, qui passèrent inaperçus à l'époque, mais préludèrent à l'étude de l'hérédité, y viennent s'ajouter la découverte respective du microscope achromatique, du microscope apochomatiquemais aussi et surtout du microscope électroniqu.
De plus en plus la cadence s'accélère. En effet partant des greffes du rein, greffes du coeur, demain greffes du cerveau, du contrôle de l'activité mentale, des manipulations du code génétique, des "bébés-éprouvettes"et ressemment des "bébés clonnés", les progrès spectaculaires de la biologie et de ses applications pratiques permettent de parler de révolution de la biologie.
Il serait insensé de laisser l'avenir décider de notre sort. Bientôt, l'homme agira sur lui-même comme il agit sur la matière et, au seuil de ces prodigieuses interventions, il importe de savoir si une modification de plus en plus profonde de l'homme ne lui apportera que des avantages, ou si les "ingénieurs de la génétique" ne sont pas en train de jouer, à nos dépens, les apprentis sorciers.
Ce là me pousse à se demander ce que va devenir l'homme entre les mains de l'homme.
La biologie à déjà commencé à transformer un des domaines les plus importants de la vie : le procédé de reproduction par eux-mêmes des êtres vivants. Grâce aux téchniques de la conservation de la semence il pourait déjà exister des enfants conçus longtemps aprés la mort de leur pére et un jourune femme poura donner un enfant à son arriére-grand-pére. Des recherches actuellement en cours permettent à la femme de concevoir sans l'intervention de l'homme ou même à un enfant de venir au monde sans avoir connu le confort de l'utérus maternel ou voir von sexe changé avant sa néssance, se pose donc la question usines de bébés avec déjà l'exitance de placenta artificiel.
Du coté de la vieillesse, les spécialistes de la gérontologie prévoient à la fois une prolongation de la durée d'existance et la préservation d'une certaine verdeur jusqu'à un âge avancé. Quelques uns envisagent même l'immortalité. Les neurologues et d'autres savants explorent le cerveau et parlent d'agir sur l'humeur et les sentiments. Les biochimistes ont même sérieusement proposé d'essayer de sythétiser la vie à partire de matiéres inertes.
Au cours des derniéres années les nouvelles méthodes de contraception d'insémination artificielle assortie de conservation prolongée de spermatozoïdes ont fait l'objet de commentaires trés étendus et de contreverses.
Jusque ou doit-on aller dans cette voie ?
A-t-on le droit le laisser ces spécielistes faire ?
Ces derniers sont ils concients des conséquences sociales, ethiques pouvants découler de ces "progrés" ?
L'homme à coeur, aux poumons et à d'autres organes greffés ou transplantés restera t-il un homme en tant que tel ? Evidemmant non. Et lorsqu'il devient impossible de distinguer le rebot de l'être humain, nous seront ramené à des craintes moins logiques et la question "qui es-tu" ne comportera plus de sens. Si cet "autrui" se révéle plus fort, doté d'organes d'exécutionplus vigoureux, souhaitons qu'il ne se produit une erreur de commande ou de programation.
Le monde est toujours en guerre de positionnement, d'intérêt economique, de religion entre autre sans se rendre compte qu'il a manqué sa cible : la biologie.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: La révolution de la biologie
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:52:57
pas très compréhensible...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 29 octobre 2003
Modifié le 29 octobre 2003
Lu 832 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲