Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La Rue Case Nègre

Véritable récit de la vie des populations noires à la Martinique, ce film est le résumé de toute une époque. Présentation.


La Rue Case Nègre, succès incontournable antillais, ce film s'impose comme l'oeuvre cinématographique antillaise la plus connue en Europe. Si a ses débuts l'on avait dit à Euzhan PALCY que son oeuvre serait connue et reconnu en Europe elle n'y aurait certainement pas cru. Et pourtant cette réalisatrice martiniquaise à réussi à imposer l'histoire de son pays au cinéma. Elle qui affirmait "J'étais noire, j'étais une femme et j'étais jeune, en sommes je cumulais tous les défauts " a pu ainsi faire la Rue Case Nègre avoir sa place au milieu de biens d'autres succès issus de réalisateurs métropolitains.
Comment ne pas se sentir impliqué dans cette lutte sans merci de Man Tine et le touchant José ? L'histoire se déroule à petit bourg au début du siècle. José petit garçon espiègle raconte sa vie à la Rue Cas Nègre où il vit avec sagrand mère Man Tine. Il nous fait découvrir le combat quotidien de Man Tine, qui travaillant sans relache dans la canne, refuse que son petit fils soit voué au même destin. Elle l'encourage donc dans ses études afin qu'il puisse devenir "quelqu'un" et changer de rang social. On y découvre le petit monde des enfants qui de toute façon sont voués au travail de la canne. A travers ses yeux d'enfant nous découvrons les inégalités sociales présentes à la Martinique durant cette période. La domination du béké est clairement affichée dans ce film qui est une vitrine sur l'histoirede la Martinique. Euzhan PALCY a su magnifiquement retransmettre l'oeuvre de Joseph ZOBEL. En effet avant d'etre adapté au cinéma la Rue Case Nègre était d'abord un roman et c'est cette adaptation d'Euzhan PALCY qui fit connaitre aux jeunes et moins jeunes ce bijou du patrimoine. Comme le dit si bien Maitre Médouze dans le film cette ouevre nous rappelle qu'il vaut mieux "Oublier son nom mais jamais d'où on vient " et que donc notre identité est un bien inestimable. On retrouve dans ce film une Darling LEGITIMUS au sommet de son art et de nombreux acteurs locaux comme Joby BERNABE, Jean Claude DUVERGER et Eugène MONA, grand musicien français qui nous a malheureusement quitté il y a des années.
Si de nombreux films internationaux ont su marquer l'histoire du cinéma mondiale, la Rue Case Nègre aura elle su marquer l'histoire du cinéma martiniquais de façon définitive.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Vanessa Hodebar
30 ans, Créteil (France).
Publié le 09 juillet 2004
Modifié le 09 juillet 2004
Lu 9 132 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲