Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La schizophrénie, une maladie taboue assez répendue mais méconnue

En réalité, la schizophrénie a toujours existé, mais depuis quelques années, on commence seulement à en parler un peu mais nous ne sommes pas assez au courant alors qu'elle est plsu répendue que le Diabète ou Alzheimer. Pour en connaître plus sur cette maladie, j'ai fait des recherches et je vous fait part de ce que j'ai trouvé.


C'est une maladie provocant un disfonctionnement du cerveau touchant 1 personne sur 100 et ce, de manière égale les filles ou les garçons. Mais, contrairement à ce que l'on croit, ça n'a rien à voir avec les troubels de la personnalité ou autres choses du genre.
Généralement cette maladie touche les adolescents et les jeunes adultes (de 15-30ans) mais il arrive qu'elle se déclanche plus tard.




Quelle en sont les origines ?

On en est encore au stade de recherches mais on sait déjà que de nombreux facteurs interviennent. L'hypothèse actuelle est que comme le mécanisme est en partie lié à des déséquilibres biochimiques du cerveau. Pour ce qui est des fateurs "intérieurs", on peut donc dire que les origines sont génétiques et environnementales. Mais dans le cas des facteurs"extrérieurs", on évoque un role possible d'une infection par le virus de la grippe lors de la grosses ou même d'un manque possible d'oxigène lors de l'accouchement. A l'age adulte, le stress peut révéler des troubles mais ne peut pas en être la cause.



Quels en sont le symptômes ?

Les Hallucinations : En effet, le schizophrène entend le plsu souvent des voix qui lui donne des ordres, le contrôle, le font souffrir.

Le délire : consite à donner une modification du raisonnement qui, fini par amener à une conviction fausse. Par expl, le malade peut penser que quelqu'un veut le tuer ou qu'il est en danger. Et celui-ci se plonge donc dans un monde angoissant.

La perturbation de la logique de la pensée se manifeste par un language décousu et des associations d'idées sans rapport.
Il y a donc, un comportement désorganisé et un repli sur lui -même.


Les symptômes chroniques de la maladie
Après la phase de symptômes aigus, 80%des malades souffrent de symptômes choniques. Par exemple, il y a :

Le manque d'expression des émotions, le visage fixe, les discours monotones.
Difficulté à maintenir une conversation, des réponses brèves.
Manque d'interêt, d'énergie à effectuer quelque chose.
Perte de plaisir dans le sloisir, dans les activité sociales et sexuelles.
Difficultés à écouter, se concentrer sur un film ou même à avoir une longue lecture.


Comment traite-t-on cette maladie ?

Traitement par médicaments
Ce sont des neuroleptiques qui sont censés faire diminuer les symptômes dans le but de laisser l'individu vivre uen vie normale. Bien entendu, il y a bon nombre d'effets secondaire et 80% des schizohrènes ne savent pas avoir ce traitement. Mais plus vite, on démarre ce traitement, plus grande sera son efficacité. Il doit être scrupuleusement suivit car l'arrêt pourrait provoquer des rechutes ou des crises.

Une réadaptation globale et multisiciplinaire
Ici, bon nombre de personnes ont un role à jouer : la famille, les amis, les spécialistes des maladies mentales,... qui ont toutes un même but aide le schizophrène à se réadapter et à pouvoir refaire l'ensemble des choses qu'il faisait avant la maladie. Ce ci se fait graduellement bien entendu.


http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag0913/ps_6625_schizophrenie_signes_maladie.htm
http://www.schizophrenie.qc.ca/fr/infos/index.html
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: La schizophrénie, une maladie tabou assez répendue mais méconnue
Posté par spy le 31/10/2004 23:51:38
tabou qd meme pour les familles qi cachent souvent qu'un de leur membre est atteint . et surtout mééconnue par la famille elle-meme , les psys ne disant pas toujours clairement de quoi il retourne , ce qui est grave car l'entourage qui pourrait aider a la resocialisation ne sait pas quoi faire . Mal traitée aussi , parce qu'en plus des neuroleptiques une psychotherapie de soutien est tres rarement proposée .
Re: La schizophrénie, une maladie tabou assez répendue mais méconnue
Posté par shaolinsoccer le 31/10/2004 21:25:27
pk taboo ?.?? non je pense pas que cest taboo, c une maladie comme les autres
Re: La schizophrénie, une maladie tabou assez répendue mais méconnue
Posté par spy le 26/10/2004 21:36:52
c'est bien pour cela que j' ai dit que la transmission de cette maladie est encore mal élucidée et que les recherches n'en sont qu' au tout début
Et le taux de 1% de la population reste stable
on constate l'implication des genes grace aux etudes statistiques
-le risque plus élevé chez les sujets apparentés à des schizophrènes.
Si un frère ou une sœur ou un parent est atteint, le risque est de 6 à 16 %.
et si les deux parents sont atteints, le risque est de 50 % ,
ce qui exclut l'hypothese d'un gene unique dominant mais oriente vers des genes recessifs.
-A noter aussi le cas de jumeaux homozygotes (les vrais): le risque est de 50%environ que le 2e soit atteint si le 1er l' est.
(Note de ma part ; ce sont bizarrement les memes taux que pour l'homosexualité!)
-Mais les facteurs sociaux ne sont pas à ignorer : "bas" niveau social , célibataires, stress de l'enfance .(problemes av les parents)

pour des deduction supplemenntaires je laisse la place aux généticiens et comportementalistes

Il n'est pas exceptionnel qu'une maladie necessite 2 facteurs differents pour se manifester : 1 facteur genetique (predisposant ) + 1 facteur environnemental (déclenchant)

Le risque pour un homme d' avoir un cancer du colon est de 3 % et pour la femme celui d' avoir un cancer du sein est de 9% ! L'implication genetique est aussi presente .
Faut-il interdire alors aux couples concernés par des antécdents familiaux d' avoir des enfants ?
Re: La schizophrénie, une maladie tabou assez répendue mais méconnue
Posté par tophe le 26/10/2004 17:25:40
Alors Spy, si j'ai bien compris, tu es en train de dire que pour développer la maladie il faut non seulement avoir les 2 gênes récessifs (le 13 et le 15) et en plus de cela vivre dans un environnement susceptible de favoriser le développement de la maladie. Et malgré toutes ces contraintes, la schyzophrénie touche tout de même 1% de la population...... c'est énorme!!!!

D'ailleurs, la probabilité infime que tous ces facteurs se réunissent à la fois est tellement faible que la maladie devrait tendre à disparaître. Or l'inverse se produit actuellement ou tout du moins c'est l'impression que j'ai.

D'autre part, pourquoi, à ce moment, les autorités médicales ne préconisent-elles pas à tout couple atteint de schyzophrénie de ne pas avoir d'enfants ????

Merci à quiconque pourra éclaircir ma petite lanterne.
Re: La schizophrénie, une maladie tabou assez répendue mais méconnue
Posté par spy le 26/10/2004 11:50:23
les éléments déclencheurs de la schizophrénie sont encore loin d'être bien compris par les scientifiques.Au moins 2 chromosomes devraient etre impliqués en meme temps : le 13 et le 15
L'explication qui me semble la plus probable est une prédestination génétique doublé d'une vie ayant pu faire en sorte que la maladie se dévellope : stress par exemple car cette maladie s'est développée depuis un siecle.
Il y aurait donc necessité d'une association facteur genetique + facteur comportemental
Il n' y a donc pas de gene dominant sinon la frequence de transmission serait tres élevée .
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 06 octobre 2004
Modifié le 29 octobre 2004
Lu 2 379 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲