FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La substance...

Voilà je me suis lancée... Mon premier article, une petite nouvelle que j'avais écrite pour mon cours de français... Soyez indulgent et bonne lecture.


Aujourd'hui, Annabelle à 17 ans. Elle ne le sait même pas. Elle est à l'hôpital depuis sa plus tendre enfance. Cela pourrait faire trois jours qu'il n'y aurait pas de différence. Elle ne connaît pas le temps, elle n'a jamais entendu le tic-tac d'un pendule ni le tempo d'une mélodie. Le seul rythme qu'elle connaisse, c'est celui des injections. La seringue remplie de liquide ambré, la seule chose qui est un tant soit peu de couleur dans l'univers blanc, chromé, immaculé et froid de sa petite chambre. Un lieu si pur, si propre et en même temps si impersonnel...
Annabelle a le regard vague. Elle semble fixer le plafond et pourtant elle ne le voit même pas. Sa bouche est pâteuse mais elle n'a pas le réflexe de boire un peu d'eau. Ses cheveux sont sales, emmêlés. Ses cernes sous les yeux sont presque noir contrastant avec sa peau tellement pâle, pratiquement translucide, qui laisse voir les réseaux de petites veines bleues qui irriguent son visage. Elle n'a aucune volonté, aucun raisonnement, aucune perception, elle ne ressent strictement rien. Comme si l'aiguille, en injectant son venin, aspirait sa substance vitale en retour...


Pourtant, aujourd'hui, l'ennemie ne se montre pas. Au fil des heures, Annabelle semble émergée d'un long sommeil. Pantelante, hébétée, elle regarde autour d'elle et est éblouïe par l'éclait de la propreté exagérée que renvoit les murs de la petite chambre. Son regard en croise un autre, d'un noir brillant, refletant la sagesse tout autant que la naïveté. Sans crainte, Annabelle se met à lui parler :
- Bonjour toi
-...
- Comment tu t'appelle ?
-...
- Tu ne t'en souviens pas ? Ce n'est pas grave moi non plus
-...
- Tu n'aimes pas trop parler hein ?
-...
- Hum... Bah toi au moins tu ne dois jamais parler pour ne rien dire...
-...
- De toute façon je n'ai pas le temps de bavarder, je vais mourir bientôt tu sais...
-...
- J'ai choisi l'heure de ma mort ! Toute ma vie je n'ai fait que subir, comme un noyé se débattant avec les vagues, les assautsdu temps. Ce temps qui file, qui nous coule entre les doigts comme dans un sablier, ce temps que personne ne peut retenir, j'ai décider quand il interrompra sa course pour moi.


Des pas résonnent dans le couloir. Annabelle se tait vivement et se fige dans une position cahotique dans la parfaite simulation du coma médicamenté.
Une fois le battement des semelles suffisament éloignés, elle grimpe debout sur son lit et, avec d'infinie précaution, elle déplace une partie du faux-plafond et en extirpe une petite boîte en fer rouge.

- Laisse-moi te présenter mes trésors.

Lentement, délicatement, presqu'avec amour, Annabelle soulève le couvercle.

- Mes beautés !

Piquant. Tranchant. Affilé. Acérée. Coupant. Aiguisé...
Des lames, des cisailles, des morceaux de verre, tous se bousculant pour s'enorgueillir de celui qui renverra le plus de son éclat meurtrier.
Annabelle saisi la plus longue lame, à la dentition de carnassier et la fait tournoyer lentement.
Puis d'un geste brusque, sec et précis, elle abbat la lame avec une rage féroce contre son poignet gauche.
Un sourire radieux aux lèvres, elle regarde, puis quand sa vue se trouble, écoute son existence s'écoulée goutte par goutte sur le carrelage.

- Adieu mon ami sans nom...


Plus tard, une infirmière renversa le contenu de son plateau à la vue d'une morte a l'air serein, d'une mare de sang noir et d'un ours en peluche à la mine perplexe...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (14)
Re: La substance...
Posté par chaton b le 28/08/2007 18:45:23
C'est très bien ciselé! J'aurais aimé continuer cette lecture plus longtemps...
Re: La substance...
Posté par ushiwa.sasuke le 23/07/2007 14:21:40
J'adore !
Re: La substance...
Posté par ocean'hearth le 11/07/2007 20:49:31
Article très prenant.....

myrabelle => ...ET si vous écriviez sur le bonheur de vivre... Pourquoi ne pas en faire un ?
Re: La substance...
Posté par nemesis590 le 10/07/2007 00:56:11
avoir l'air (verbe d'etat dans ce cas) donc, elle avait l'air sereine. http://grammaire.reverso.net/index_alpha/Fiches/fiche214.htm et nah! (kudos for me...I'm such a dork!!!)
Re: La substance...
Posté par krystal le 08/07/2007 19:27:02
L'idée est bonne je trouve mais tu devrais essayer d'étoffer un peu et de préciser qui est donc cet ami sans en dire plus, en gros continuer d'inssinuer.

Cela dit j'ai aimé :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (14)
L'auteur : De retour après plus d'un an, Vieille et aigrie...
25 ans, Pas en enfer... mais loin du paradis (Canada).
Publié le 07 juillet 2007
Modifié le 25 juin 2007
Lu 682 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143