FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La vengeance narquoise de pills

J.F.Pills est un scientifique de genie mais la folie n'est pas loin.


ACTE 01

La nuit est tombée depuis longtemps; le docteur Pills essaye tant bien que mal de dormir.
Il est dans son lit, au coeur de son chalet isolé. Il pleut à torrent, la foret qui entoure sa demeure semble éveillée. Pills remue dans son lit et tourne la tete de l'autre coté; un violent eclaire lui illumine le visage, laissant apparaitre de la sueur sur son front. Il peut voir au delà de la fenetre des étendues de chenes aux troncs torturés par le temps. En parlant de temps, il y a longtemps qu'il n'a pas dormi, Pills. Un souvenir le hante, un act passé l'afflige : il se souvient qu'il y a un an, jour pour jour...

La pluie s'intensifie, certaines branches se rompent sous les assauts répétés du vent.
Puis soudain, dans le jardin, un bruit se fait entendre : le bruit du portillon. Une goutte de sueur perle sur son front; Pills a peur. Il saute de son lit. En pyjama, il court, poussé par la peur, vers son Remington à canon double. Pieds nus, il avance, il passe devant la baie vitrée, il parcourt les quelques metres qui le séparent de son arme, puis la décroche du mur. Et là sous ses yeux ébahis, dans un grognement de rage, la baie vitrée vole en éclats. Elle vient d'etre traversée par une chose, une sorte d'homme monstrueux. Pills, térrifié, braque son fusil sur cette chose, cette chose qu'il connait. Elle se relève, laissant apparaitre ses yeux rouge sur son visage vert. Ses levres noires s'ouvrent et articulent distinctement:
- tu vas me le payer, Pills.
Et là, dans la montagne, dans son chalet, dans son couloir, dans sa tete, Pills sait que ce soir est le dernier.


ACTE 02

Laissez-moi vous parlez de jean francois Pills, alias jeff Pills.
Pills, de corpulence moyenne et sans particularité physique, n'avait à premiere vue rien d'extraordinaire. Mais il était intelligent, beaucoup plus que la plupart des gens, avec une détermination sculpté dans de l'acier.
Son enfance malheureuse (il est orphelin) l'avait poussé à travailler dur, tres dur. A 18 ans, il travaillait dans une pizzeria le jour, et la nuit, il prenait des cours du soir, des cours de biologie.
Apres 8 ans d'efforts, il obtint son diplome de biologie moléculaire. Il fut embauché dans un laboratoire ultra moderne, a 20 bornes de Paris. Du haut de ses 26 ans, Pills gagnait à présent bien sa vie; mais coté coeur, c'était l'impasse. Il avait en effet consacré tout son temps à ses études, délaissant d'éventuelles conquetes fémininee.

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Pills. Il fete ses 27 ans. Il rencontre quelqu'un,
1m65, 50 kg, un visage d'ange sous une chevelure chatain clair, étincelante. Il ne suffira à pills que d'un seul regard pour etre conquis. Elle était serveuse, Stéphanie. Pills sortit avec elle pendant quelques mois; puis il la demanda en mariage. Elle dit "oui", et pour la vie.
Mais la vie est truffée de surprise et de rencontres. Pendant un concert de violon, stéphanie et le violoniste Wolfgang Tech eurent un coup de foudre. Elle eut une relation extra conjugale avec lui, délaissant son mari, trop occupé a décrypter le code de la totalité du génome humain.
Pills travaillait dur, plus que jamais, il était absorbé par l'ADN.

De son coté, sa femme prenait du bon temps, et vivait une aventure aussi intense que torride. Seulement voila, la fatigue avait beau l'affaiblir, elle n'avait pas voilé sa lucidité : sa femme le trompait. Désormais, et d'un il ne rentrerait plus chez lui, et de deux, il ne retrouverai le sommeil qu'apres avoir trouvé l'homme qui avait brisé son couple, et du meme coup son coeur.


ACTE 03

Ses cernes se creusaient plus profondément au fil des heures. Parce que pills savait qui était l'homme qui lui avait enlevé sa véritable raison de vivre et son honneur. Il le lui ferait payer cher.
Sept mois plus tard, le docteur Pills, poussé par la haine, n'a pas seulement perdu son ame et 25 kg, il a aussi décodé le génome humain, seul et en totalité.
Dire qu'avant, il avait des remords à macher des chewing-gums. Aujourd'hui, Pills fume, et les verres de whisky coca se succèdent inlassablement dans sa main.
Son bureau, jadis si bien rangé, n'est plus qu'un vaste dépotoire ou croulent des montagnes de papier. La seul chose qui tient encore debout, c'est sans nul doute le plan qu'il a élaboré pour le violoniste.
Une sorte de vengeance narquoise, scientifiquement calculée.


ACTE 04

Voyez vous, Pills avait longuement observé Wolfgang, et les habitudes de ce dernier n'avaient aucun secret pour lui.
Wolfgang avait 24 ans, il était beau, et c'est pour cette raison que stéphanie était partie avec lui. Le pire, c'est qu'elle ne téléphona meme pas une fois à Pills. Pills ne lui aurait pas parlé, la trahison est impardonnable; mais au fond de lui, dans les méandres de son ame, Il l'aimait toujours.
Le violoniste habitait a Lyon et avait une excentricité une fois par mois, il fesait le trajet Lyon Paris avec sa voiture, une renault 25 assez usagée. Il aimait la route, et c'était réciproque, il n'avait jamais eu d'accident. Il avait également pour habitude de s'arreter dans un restaurant assez chic, le "maximum overdrive".
Wolfgang faisait ses voyages toujours seul. Cela dit, il retrouvait presque a chaque fois Caldé, un routier ex-pianiste, au "maxi over".
Caldé était un excellent pianiste, mais un accident avait mis fin a sa carrière. Une cicatrice tracée sur son poignet droit lui rappelait chaque jour qu'il suffit de peu pour perdre beaucoup, si ce n'est tout.
Pills savait tout de Caldé, y compris ou il pointait tous les lundis matins.


ACTE 05

Mardi soir, sur la route, la symphonie inachevée de beethoven à fond, wolfgang roule. Le "maximum overdrive" n'est plus tres loin, quinze minutes au plus.
Une fois sur le parking, il gare sa voiture et en sort lentement. Ila les fesses moites, quatre heures de route, ca déroute.
Les semelles de ses chaussures écrasent les gravillons du parking. Au moment ou il pousse la porte du restaurant, il a un mauvais pressentiment.
Une fois à l'intérieur, il prend sa table. Il est un peu en avance, il n'est que 22 heures, d'habitude il arrive à 23 heures. Mais des profondeurs des WC surgit Caldé, l'air préoccupé.
Il serre la main de Wolfgang et s'assoit en face de lui. Ils commencent à parler passé, reves, désillusions, réhabilitation, musique, chant et violon.
Caldé à la gorge prise et ne parle pas beaucoup.
Wolfgang commande un homard. Quelques minutes apres, Caldé se leve pour aller de nouveau aux toilettes. Mais il tourne à droite pour atteindre les cuisines.
Wolfgang, lui, fixe son verre en pensant aux cadeaux qu'il va offrir à Stéphanie pour son anniversaire.
Caldé revient, la mine soulagée, et presque simultanément, le homard fait son entrée. Wolfgang le mange avec appétit, puis c'est lui qui a envie d'aller aux toilettes. Une fois là-bas, il entend la serrure se fermer, il se retourne dans un sursaut de peur. C'est Caldé qui vient de s'enfermer avec lui.


ACTE 06

Caldé regarde fixement Wolfgang d'un air mauvais, d'un regard si percant qu'il transperce Wolfgang de part en part.
- Caldé, qu'est ce qu'il t'arrive?
Caldé se met à parler, mais avec une voix qui n'est pas la sienne.
- Je ne suis pas Caldé, je suis le mari de ma femme.
- Mais...
- Mais quoi ! tu m'as volé ma femme. Tu as cru que tu t'en tirerais sans probleme. Hein, tu l'as cru? Pills, c'est un con, un scientifique de merde, et bien Pills, c'est moi.
Tu vas payer, il sort un colt avec silencieux de dessous sa chemise et leve le canon vers Wolfgang.
- Adieu, et va au diable.
Pills lui tire une balle en plein coeur. Le sang éclabousse le mur et Wolgang tombe a terre, sa tete heurte la lunette des cabinets.
Et il sort des toilettes avec un visage qui n'est pas le sien, le visage d'un mort.


ACTE 07

Pills est satisfait de son travail et de son habilité. En sirotant son Whisky, il regrette de ne pas avoir suffisament amoché Wolfgang, mais le boulot est fait, et c'est la seule chose qui compte.
Les jouraux confirmèrent la mort d'un violoniste à l'avenir prometteur, à la groide joie de Pills.
Mais Pills, rentré dans la spirale de la paranoia, se mit a douter de la mort de Wolf.
Il pirata donc les fichiers médicaux du ministère de la santé. Et ce qu'il y trouva lui troua le cul. Sur cet écran, une radio de la cage thoracique de Monsieur Wolfgang Tech montrait clairement que, comme une infime partie de la population, Wolf avait le coeur a droite.
Pills se souvint alors avec quelle précision il lui avait tiré dans le coeur.
Et si la balle n'avait pas catapulté ce type et son maudit violon en enfer ?
Poussé par son désir morbide de vérifier que Wolf était bel et bien mort, il se rendit au cimetière et, par un nuit de pleine lune, il déterra le cerceil de Wolf Tech.
Avec son pied-de-biche, il fit sauter le verrou, il respira à fond, et ses mains cachées sous des gants de chirurgien ouvrirent le cerceil.
Il envoya un faisceau de lumière. Et comme dans ses cauchemars d'antan, Pills eut droit à l'impossible : le cercueil était vide.
Pills commenca a flipper. Une chouette se mit a huhuler et une pensée glaciale sortit des tréfonds de son esprit.
Et si le chasseur était devenu proie ?


A suivre... Azzoug alex
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: La vengeance narquoise de pills
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:54:50
Très belle progression : t'es passé de la nullité (excuse-moi du terme) d'un dernier verre au WTC à un bon texte qu'est celui-ci, allez je suis crevée, mais je vais lire les suites quand même !
RDV au dexième épisode, lol !
Re: La vengeance narquoise de pills
Posté par ema_h le 20/08/2004 07:54:50
ça fait très "film" la façon dont les faits sont présentés et s'enchaînent, ça change... Excellent.
Re: La vengeance narquoise de pills
Posté par mude le 20/08/2004 07:54:50
pas mal j'aime bien vivement la suite!
Re: La vengeance narquoise de pills
Posté par minorityreport le 20/08/2004 07:54:50
Cette semaine, car j'ai écrit cette nouvelle il y a trois ans. Je posterai la suite ce soir .
Re: La vengeance narquoise de pills
Posté par mendax le 20/08/2004 07:54:50
Hum...
C'est rare qu'il m'arrive de lire plusieurs fois un article de ce genre...
A quand la suite?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 28 octobre 2003
Modifié le 28 octobre 2003
Lu 927 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143