Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La vengeance narquoise de pills (2°partie)

Le genie génétique va maintenant se déchainer...


La vengeance narquoise de pills : Partie 2


ACTE 08

Pills marcha en titubant jusqu'a sa voiture, le regard inquiet. Il regarda le niveau d'essence et demarra. Son pied gauche lâcha l'embrayage et le droit pulvérisa l'accélérateur.
Après avoir roulé une bonne partie de la nuit, il est de retour à son labo. Une fois là-bas, il se sert un Whisky et allume son ordinateur, puis commence à chercher la vérité avec la hargne d'un enragé. Il fait sauter la sécurité informatique des hôpitaux (il arrive que certaines personnes ayant été victimes d'attentat ou de tentative d'assassinat soient protégées et soignées dans la clandestinité, d'où l'enterrement bidon).
Il fallu 36 heures à Pills pour retrouver la trace d'un homme ayant pris un coup de revolver dans les poumons. Pills se coucha sur son bureau, dormit une poignée d'heures et alla à l'hôpital.


ACTE 09

Wolf dormait depuis près de dix jours. Ce matin, ils avaient arrêté les perfusions. Wolf ne parlait pas à cause de ses poumons. Cela dit, il restait terrorisé. Il pensait à Pills et à ses multiples identités.
Vers trois heures du matin, Wolf essaye tant bien que mal de dormir mais il n'y arrive pas. Dehors il y a des éclairs. A chaque éclair, la pièce passe de l'obscurité à l'illumination. Wolf est immobile. Il regarde le plafond. Il fait noir dans la pièce et une pluie torrentielle s'abat sur les murs de cet hôpital.
Le plafond est obscur et les narines de Wolf détectent une odeur spécial. Une odeur qui n'a rien à faire dans cette pièce. Ca sent le Whisky.
A un kilomètre de là, la foudre tombe; une lumière éclaire la chambre. Wolf voit le visage usé de Pills penché sur lui. La peur le paralyse. Pills lève sa seringue et dit à Wolf : "A la tienne". Il lui injecte le contenu de la seringue.
Un autre coup de tonnerre frappa. Pills repensa à son coup de foudre pour Stéphanie et d'un coup, attrapa Wolf.


ACTE 10

Wolf ouvre les yeux. Les premiers mots qu'il prononce avec difficulté sont :
- Est-ce que je suis au Paradis ?
Pills arrive en souriant :
- Non, tu es dans mon laboratoire, en deux mots : EN ENFER
Wolf essaye de se lever, mais il est attaché comme un animal sur la paillasse du Docteur Pills.
- Je vous en prie, Monsieur Pills, laissez-moi tranquille. Pour l'amour de Dieu, laissez-moi vivre,
- Quand on aura commencé, tu imploreras la mort rapide.
Et Pills alluma la chaîne hi-fi. Il mit du Beethoven.

Wolf tremblait comme un animal pris un piège, comme un homme tombé entre les griffes du diable. Pills jouait les chefs d'orchestre en rythmant la musique avec, dans chacune de ses mains, un scalpel.
- Ne t'inquiète pas Wolf. Je ne vas pas te scalper. Je vais tester sur toi le fruit de mes recherches. Ton corps est à moi. Légalement, tu est mort. Quand j'aurai fini, je n'aurai qu'à te mettre dans le cercueil qui est le tien.
- Vous êtes un malade, un psychopathe, un fou, un enculé.
- Je suis surtout ton kidnappeur et tu ferais mieux de mesurer tes paroles. Je suis susceptible.
Et Pills lui envoya un coup de scalpel sur la main. Wols serra les dents très fort.
- ADN : Acide désoxyribonucléique. Tout ce qui est vivant est pourvu d'ADN. Tu en as, on en a tous. C'est lui qui fait que tes yeux sont bleus, que tu as deux jambes... Je vais te croiser avec de l'ADN synthétique.
- Comment avez-vous fait pour prendre le visage de Calde ?
- Je l'ai tué, ensuite, j'ai pris un brin de son ADN. J'ai compatibilisé son code génétique avec le mien, mais pour la morphologie du visage uniquement. Quelques heures ont suffi. Puis je suis allé au "Maximum Overdrive". Je t'ai tiré dessus. Et pour finir, j'ai remuté mon code pour retrouver mon visage. Tu sais, je pourrais prendre ta place si j'en avais envie. Personne ne sait ce que je peux faire, je peux devenir Brad Pitt, Alex Azzoug ou Britney Spears. Le seul problème, c'est que ça a des effets sur le cerveau.
- Ca vous a rendu fou !
- Fou ou pas, tu es dans de sales draps car je vais te croiser avec un dragon des Galapagos. C'est un reptile, un lézard quoi.
- Vous ne l'emporterez pas au Paradis.
- C'est que le code génétique est très différent, et à mon avis, ton corps ne va pas supporter. Tu mourras dans d'atroces souffrances.
Sur ce, Pills se servit un autre verre de Whisky et monta le son de la musique.


ACTE 11

Et dire qu'il y a si peu de temps, il adorait cette musique. Maintenant, il ne la supporte plus.
Pills mélange des produits tout en tapant des lignes de code sur le clavier de son ordinateur. Wolf, ne pouvant ni bouger, ni crier, se contente de regarder le spectacle lugubre de son bureau.
La musique se faisait insupportable. Puis Pills se mit à rire comme un malade et articula lentement :
- C'est prêt,
- Déconnez pas, je veux pas, pitié, Monsieur Pills.
- Docteur, je suis Docteur.
- Vous seriez même le Pape si vous m'épargniez.
- Je tiens à te dire que sur le coup tu ne sentiras rien, mais bientôt, la fièvre te gagnera.
- Pills, tu me le payeras.
Et sur ce, Pills plante la seringue et lui injecte la mixture.
Les deux hommes restent silencieux. L'atmosphère s'est calmée; mais il y a de la tension dans l'air. Pills s'assoit et finit sa bouteille. Wolf se met à pleurer.
Les haures passent, et maintenant, Pills met du Hard Rock.
De son côté, Wolf gagné par la fièvre, se met à rire de façon hysérique.
Pills tape à son ordinateur. Wolf transpire de plus en plus. Son visage enfle, ses mains tremblent. Pills donne 50% de chance à Wolf de tenir jusqu'au lendemain; et sur ce, il part se coucher.

Le lendemain, quand il ouvre la porte, in entend des gémissements. L'odeur est forte. Wolf baigne dans une flaque de sueur et son visage est couvert de cloques plaines de pus.
Pills, insensible, lui tire les cheveux. Ils se décollent. Les lézards n'ont pas de cheveux.
- Bravo, Wolf, tu es résistant, tu vas vivre, mais tu vas souffrire encore.
Les heures suivantes furent si atroces pour Wolf qu'il perdit connaissance à de nombreuses reprises. Puis, vers une heure du matin, Wolf ne bougea plus, les battements de son coeur stoppèrent net.
Pills s'approcha alors de Wolf, mais celui-ci ouvrit subitement les yeux et d'un coup, arracha la sangle de son bras droit. Pills évita le bras de Wolf de peu. Un court-circuit fit sauter l'électrocardiogramme. Les étincelles mirent feu aux rideau. Le labo s'enflamma. Wolf essaya de se détacher sans succès.

Les produits très dangereux que manipulait le Docteur Pills menaçaient d'exploser à tout instant. Pills vit le gaz se répandre dans la pièce. Il eut seulement le temps d'ouvrir la porte. Un instant plus tard, le labo explosa. Les vitres volèrent en éclat, propulsant Pills dans les airs, poussé pas les flammes de l'enfer.
Les dévris le recouvrirent. Quand il reprit conscience, il ne restait pas grand-chose. Tout avait été calciné. Mais surtout, pas une trace de Wolf. Quand les pompiers arrivèrent, Pills leur expliqua qu'il s'agissait d'un accident, d'un simple accident.
Le matin, au reveil, il se leva de son lit d'hôpital et eut soudain un flash, uns vision, une image.
Il revit pour la première fois depuis des mois son visage : la vie de Stéphanie était menacée.


La suite et la fin... Dans la partie 3
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: La vengeance narquoise de pills (2°partie)
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:54:53
bon texte.

Il tout aussi bien que le précédent voir mieux !

RDV au troisième et dernier volume, lol.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 29 octobre 2003
Modifié le 29 octobre 2003
Lu 1 280 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲