Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La Véritable histoire de Futuropolis

Florence Cestac nous évoque l'incroyable aventure de la célèbre maison d'édition Futuropolis, en bande-dessinée bien sûr...


"En 1972, trois jeunes gens pétris de l'esprit de Mai 68 poussent la porte d'une petite librairie de bandes dessinées située rue du Théâtre, dans le Xve arrondissement parisien. Ils s'appellent Florence Cestac, Etienne Robial et Denis Ozanne. À l'époque, Futuropolis – c'est le nom du lieu, inspiré de la bande dessinée d'anticipation de René Pellos publiée en 1937 – est la seule librairie consacrée au 9e Art. Ils vont, à leur manière, faire la révolution. Mais une révolution pacifique où les pavés seront remplacés par des livres et les slogans par des phylactères... Florence Cestac raconte – en bandes dessinées, forcément ! - l'histoire de Futuropolis, cette librairie transformée en une maison d'édition devenue le creuset de toute la bande dessinée d'aujourd'hui. Futuropolis a fait émerger la notion d'auteur à une époque où la "BD" restait dominée par les héros et les séries. Sous la houlette graphique exigeante d'Etienne Robial, "Futuro" a publié tous les grands noms de ces trente dernières années et a fait redécouvrir le patrimoine de la bande dessinée américaine grâce à la célèbre collection Copyright. Après le rachat par Gallimard au début des années 1990, l'esprit de Futuropolis s'est ensuite incarné chez des éditeurs comme L'Association." (Présentation Dargaud)


Dès que l'on voit la couverture de l'album, un petit air d'antan nous revient dans la tête. La présentation traditionnelle des albums Futuropolis est en effet reprise pour cette histoire de la célèbre maison d'édition : "Comme c'est lui [Etienne Robial] qui a créé l'identité graphique de Futuropolis, je trouvais bien qu'il la réalise. C'est grâce à sa patte que l'on reconnaissait de loin un album Futuropolis... " (Interview de Cestac par Dargaud) Nous retrouvons aussi la qualité du papier épais et de la couverture, ce qui nous rappelle qu'un livre n'est pas seulement du contenu mais aussi un contenant participant au plaisir de la lecture. L'esprit "Futuro" est présent dans ce livre à n'en pas douter...


Du point de vue contenu, Florence Cestac évoque avec son humour habituel une partie de sa vie qui est également une partie de l'histoire du neuvième art. Futuropolis représente en effet vingt années de découverte d'auteurs, de création artisanale en toute liberté et de publication d'œuvres pas toujours grand public. Cestac décrit cette grande aventure à travers différentes anecdotes souvent ironiques, qui sont selon elle autant de témoignages d'une époque. Et comme l'auteur l'indique dans l'album "Vous avez été 80 personnes à travaillé au sein de Futuropolis... Et nous avons édité 328 auteurs, ce qui nous fait une anecdote à chaque fois, car vous êtes tous uniques". En effet, Futuro compte dans son catalogue les plus grands noms de la BD, tels que Bilal, Tardi, ou encore Crumb pour ne citer qu'eux. Forcément ça en fait des souvenirs à raconter. Cestac nous les conte dans leurs moindres détails, comme si elle faisait un travail d'historien et de documentaire (on appréciera la description des étapes que parcoure un livre pour être édité et livré sur les rayonnages de la librairie).


Cet album, où la patte Cestac s'exprime à chaque case, plaira aux nostalgiques de toute une époque de la bande dessinée...


Titre : La Véritable histoire de Futuropolis
Auteur : Florence Cestac
Editeur : Dargaud
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 26 septembre 2007
Modifié le 30 septembre 2007
Lu 890 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲