Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

La vie d'une sourde au quotidien

Comment une sourde de naissance vit son train train quotidien ?


Le matin, elle se réveille. Sa première préoccupation, comme tous les matins, c'est de mettre son appareil auditif à l'oreille droite, et l'implant cochléaire (la partie externe) à l'oreille gauche. Une fois ces appareils en marche, tilt, son cerveau se révéille pour de bon. Le monde bruit jaillit du silence absolu. Elle s'habille : froissement de vêtements. Elle se lave : bruit de l'eau qui coule, de la brosse à dent qui fait chrrrchrrchrr sur ses dents...

Elle salue sa chatte, cette dernière lui répond. Elle l'entend, tout comme son ronronnement. C'ést toujours grace au apareil qu'elle entend tout dans sa vie. Si elle les enlève, plof, son cerveau entre dans le monde mou, plat, un monde de sommeil. Ses yeux ont beau rester ouverts, son corps a beau bouger, s'agiter : le monde reste despérément étrange. Comme si l'univers est tout moelleux, ouatinée. A deux pas de la mort. Imaginez ce monde : les gens qui te parlent, et tu n'entends pas un moindre voix, ni souffle. Le vent qui souffle fort dans les arbres, et pas un moindre bruit. Idem pour le chat qui ouvre sa gueule pour miauler, le fracas de vaisselle dans l'évier, le vacarme des voitures...Silence Absolu, avec un grand A. Même sa propre voix, rien.

C'est pour cela, comme tous les sourds, elle a été un enfant très bruyant. Comme beaucoup de sourd, quand, elle n'a pas ses appareils, elle émét sans s'en rendre compte de grognements doux. Comme la majorité de sourd, elle n'est pas muette. Le préjugé qui veut que les sourds soient muets est complètement caduque.

Quand elle parle avec ses proches, les entendants, elle lit ses lèvres. Elle répond oralement, bien sur. Même si elle connait la langue des signes.

A la télé, elle regarde des sous-titages. Autrement, la télé sans sous-titrage, elle détéste. Elle râle des fois si le sous-titrage ne marche pas en disant par exemple "on s'en fout de nous, les sourds, merde ! nous aussi, on veut comprendre !". Elle n'écoute jamais la radio. C'est vrai, elle entend avec les appareils la voix à la radio. Mais elle ne comprend pas. Trop de gens confondent le verbe "entendre" avec le verbe "comprendre". Pourtant, comprendre, c'est avoir la capacité d'analyser tout ce que l'on entend. Pour comprendre, il faut absolument qu'elle lise sur les lèvres. Au téléphone, elle ne peux pas. Son proche peut servir d'interprète pour elle: son ami téléphone à sa mère par exemple, pour elle.

Dans les études, si en maternelle, primaire et même collège et lycée, il existe des classes adaptés aux sourds. Et ces sourds s'intègrent parfaietement bien dans une école normale. Mais grave défaut : à partir du bac, ploc, rien. Des aides dans les études supérieurs éxistent, mais sont toujours très insuffisantes.

Renons à cette femme sourde : elle a eu son bac, elle a essayé l'IUT. Plouf, dégringolade, échec absolu. Abandon d'étude obligé. Mince, elle qui aimait beaucoup la biologie, elle qui rêvait de faire un métier qui lui plait. Elle se retrouve sécrétaire, métier qu'elle était obligé de faire.

Sa surdité est probablement génique. On dit, que la surdité peut être du à plusieurs gènes. C'est pourquoi c'est difficile de cerner les gènes de surdité. A part celle qui intervient dans la synthèse de connexine.
Tous ses ancètres sont entendants. Mais elle a une nièce sourde. Allez savoir comment cela s'est apparu ! Début de mutation des chromosomes ? Mystère absolu !

Le dépistage des enfants sourds n'est pas bien mis en place. En France, il y a 4 millions de sourds, mais sur ces 4 millions, il y a seulement 100 000 sourds profonds ou totales. Cette femme en fait parti. Les autres, ce sont principalement des devenus sourds pour de diverses raisons: vieillesses, traumatismes sonores, maladies...

Les parents qui apprennent que leur enfant est sourd, vivent toujours un drame. d'un côté, c'est vrai, c'est un drame. D'un autre côté, ils ont un peu tort de s'inquiéter. Les sourds ont une vie plus normal que les handiacpés moteurs ou cérabraux. Mais ils souffrent beaucoup de difficulté de communication, et donc de la solitude morale dès leur berceau. Les qualités qu'ont des sourds par rapport au entendants : ce sont très souvent leur talent dans les travaux manuels, leurs créativités, leurs sensibilités humaines, et leurs visions poétiques dans la vie. Ils sont des fois terriblement naives, tellement ils croient tous ce que leurs disent les entendants. Les adultes sourds restent plus longtemps "pures, enfantines" que les adultes entendants. Leur idole, chez les jeunes ? C'est surtout Emmanuelle Laborit ! Avant, c'était surtout Helen Keller, que beaucoup d'enfants sourds ont lu le livre sur sa biographie. Helen Keller était une américaine sourde, muette et aveugle, du 19è siècle. Héros que tous les écoles des sourds honorent chaque année ? C'est Abée de l'Epée, le premier qui a mis au point la méthode d'éducation des sourds.

L'écriture est un outil extrêmement important pour les sourds. Elle permet à elle seule d'intégrer les sourds dans le monde des entendants. Malheureusement, de nos sourds, 70 % des sourds profonds sont illetrés : ils ont appris l'écriture à l'école, mais ne le maitrisent pas bien et ils l'ont oublié plus ou moins, après leur étude. C'est très dommage...
Voilà, ah oui, cette femme : c'est moi...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: La vie d'une sourde au quotidien
Posté par miss_18 le 20/08/2004 07:48:26
moi mes parents sont sourds c'est comme si moi aussi j'étais sourde, je vis dans leur monde, je les aident beaucoup meme s'ils n'ont aucunes difficultés maintenant, c'est moi qui les poussent à aller en ville ou autre... Ils font partie d'une assoc et je pense k'ils sont heureux...Je suis je pense le centre de leur vie
Re: La vie d'une sourde au quotidien
Posté par 2vanes le 20/08/2004 07:48:26
moi j'ai un copain ki est sourd-muet de naissance,si il voudrait il pourrait parler mais il ne veut pas.depuis ke je le connais j'ai appris a parler avec les gestes et c tres dur.
ton article est genial
Re: La vie d'une sourde au quotidien
Posté par arthemis le 20/08/2004 07:48:26
je sais pas, mais j'admire ceux qui sont sourds -une de mes cousines, de qui je suis très proche, est tout a fait comme tu le dis.
Elle a 20 ans, elle est très cultivée, charmante, elle fait ses études comme tout le monde (en ce moment, elle est a la fac, et tout se passe bien, donc ne perd pas espoir !). Pourtant, elle est sourde profonde depuis qu'elle a trois ans. Elle lit sur les lèvres, lit les sous-titres et parle très bien !! Elle commence meme a apprendre a chanter, et franchement, c'est génial d'etre avec elle !!!
Re: La vie d'une sourde au quotidien
Posté par didila le 20/08/2004 07:48:26
très, très touchant!!
Re: La vie d'une sourde au quotidien
Posté par santino le 20/08/2004 07:48:26
moi, je bosse dans une ecole maternelle ou se trouve une classe de malentendants (agés de 6 a 11 ans). Je n'ai pourtant pas de difficulté a ce qu'ils me comprenent. Le regard, les gestes, l'expression du visage, il comprenent enormement de chose. Des fois, j'ai vraiment l'impression qu'ils ont un sens qui leurs permet de comprendre plus vite les choses. Enfin, ce que je dit, c'est seulement de mon experience profesionnel, c tout. Sino, bon article, continu
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Publié le 31 octobre 2002
Modifié le 31 octobre 2002
Lu 1 258 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲