FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







La Zététique

Ce mot à l'orthographe très bizarre vous impressione ? Ne vous inquiétez pas, je ne zézaye pas. Ce therme définit la science qui étudie les faits dits "étranges". Bienvenu dans le monde réaliste...


C'est quoi la zététique ?

En grec, zétein veut dire "chercher". Enseignée par le philosophe grec Pyrrhon (365-275 avant notre ère), elle fut remise au goût du jour par Henry Brosh, docteur ès sciences et professeur de biophysique théorique. Actuellement, la zététique est enseignée à la faculté des sciences de Nice-Sophia Antipolis.
D'après le professeur Brosh, la zététique est " l'art du doute "; Ce n'est donc pas exactement la totalité de la philosophie de Pyrrhon ! Si l'on devait donner des synonymes de " zététique ", ce serais " méthode scientifique " et " esprit critique ". La zététique est une contribution à la formation d'une capacité d'appropriation critique du savoir humain; elle permet de penser par soit- même, avec ordre et méthode, des préjugés et des idées préconçues. Elle est, pour reprendre le mot du biologiste Jean Rostand, une " hygiène préventive du jugement ".


Les objectifs du cercle Zététique ?

Le cercle zététique doit mener des enquêtes dans le domaine des fausses sciences, de l'étrange et du paranormal; et se doit de diffuser leurs résultats au grand public, par tous les moyens possibles. Conférences sur débats, les membres de ce cercle s'expriment, notamment dans le magasine " enquête Z ". En gros, l'objectif du cercle zététique est d'informer, afin de faire reculer la superstition et les idées fausses en matière de paranormal et de " phénomènes étranges "





Quels sont les membres de ce cercle ?

Les membres de ce cercle sont des groupements de chercheurs, universitaires ou indépendants. Peuvent participer à ce cercle, toutes les personnes qui partagent le point de vue de ces scientifiques, et qui désirent s'investir dans des recherches. Outre les scientifiques, on trouve aussi des médecins, des historiens, des illusionnistes (Majax par exemple fait parti du cercle) mais aussi des particuliers sans bagages universitaire spécifique, mais qui ont de l'esprit critique à revendre et beaucoup de temps à consacrer ! Les critères de sélection sont la compétence et la motivation (le mieux serait d'avoir les deux !), sans oublier une nécessaire ouverture d'esprit.


Voici l'adresse du magasine :

www.zetetique.ldh.org

Pour plus de renseignements sur ce sujet, n'hésitez pas à me contacter !...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: La Zététique
Posté par modyun le 03/06/2006 13:06:52
Pyrrhon n'a pas défini sa philosophie comme "l'art du doute", mais comme "la suspension du jugement".
Pyrrhon soutenait "que rien n'existe réellement et d'une façon vraie, mais qu'en toute chose les hommes se gouvernent selon la coutume et la loi".
Autrement dit, "l'art du doute" des zététiciens est une notion récente propre à M.Broch, dérivée et ne correspondant plus à la philosophie de Pyrrhon.
Voir : "Le scepticisme", Ed. Flammarion, ISBN : 2-08-07-3014-2, 1997

dont on peut extraire :
"Pyrrhon d'Elis était fils de Pléistarque, selon la tradition de Dioclès. Il fut d'abord, selon Apollodore (Chroniques), peintre et élève de Bryson, fils de Stilpon (cf. Alexandros, Successions), puis il accompagna partout Anaxarque, au point de le suivre chez les gymnosophistes de l'Inde et les mages, d'où il a tiré sa philosophie si remarquable, introduisant l'idée de l'incompréhensibilité et de la suspension du jugement, comme nous l'apprend Ascanios d'Abdère. Il soutenait qu'il n'y avait ni beau, ni laid, ni juste, ni injuste, que rien n'existe réellement et d'une façon vraie, mais qu'en toute chose les hommes se gouvernent selon la coutume et la loi. Car une chose n'est pas plus ceci ou cela. Sa vie justifiait ses théories. Il n'évitait rien, ne se gardait de rien, supportait tout, au besoin d'être heurté par un char, de tomber dans un trou, d'être modu par des chiens, d'une façon générale ne se fiant en rien à ses sens. Toutefois, il était protégé par ses gens qui l'accompagnaient (cf. Antigone de Caryste), AEnésidème rapporte qu'il philosophait selon les principes de la suspension du jugement, sans toutefois agir avec imprudence dans la vie quotidienne. Il a vécu environ quatre-vingt-dix ans. Antigone et Caryste (Sur Pyrrhon) dit de lui qu'au début il était inconnu, et pauvre et peintre, et qu'on a conservé de lui, dans un gymnase d'Elis, un tableau de faible intérêt représentant des porteurs de flambeaux. Il quitta les hommes et alla vivre dans la solitude, se montrant rarement aux gens de sa maison. Il faisait cela pour avoir entendu un Hindou faire reproche à Anaxarque en lui disant que celui-là ne pouvait pas rendre quelqu'un homme de bien, qui fréquentait lui-même la cour des rois. Il gardait constamment la même manière d'être, en sorte que si on le quittait au milieu d'un entretien, il continuait son discours pour lui seul, alors qu'il était d'humeur changeante en sa jeunesse. Il voyageait souvent, nous dit le même auteur, et sans en rien dire d'avance à personne, et il ne disait pas davantage où il allait. Un jour où Anaxarque était tombé dans une mare, Pyrrhon passa à côté de lui sans lui porter secours. Des gens le lui reprochèrent, mais seul Anaxarque le loua d'être réellement indifférent et sans passions. Un jour, on le surprit se parlant à lui-même et on lui en demanda la raison: il répondit qu'il cherchait le moyen d'être homme de bien. Dans ses entretiens, personne ne le méprisait, parce qu'il parlait de façon abondante, et en réponse aux questions posées. C'est pourquoi Nausiphane encore tout jeune fut séduit par lui. Ce Nausiphane avait coutume de dire qu'il fallait régler sa conduite sur celle de Pyrrhon, mais ses discours sur les siens, et encore qu'Epicure admirait la conversation de Pyrrhon et demandait continuellement de ses nouvelles. Il fut si estimé dans son pays qu'on le nomma chef des prêtres, et qu'à cause de lui on accorda à tous les philosophes l'exemption d'impôts."
Re: La Zététique
Posté par ludificator le 20/08/2004 07:54:47
JE crois que tu te trompes Mendax. J'ai découvert l'article dans la rubrique Paranormal (il a dû utilisé la fonction "alias" d'un article).
Mais, justement, quand bien même cela ne fait pas débat.
Et puis, manque de pot! je suis athée, je prône l'athéisme; je suis anti-clérical, et bien sûr sceptique dans l'âme... alors il est vrai que je n'est rien a ajouter sur cet article!
Re: La Zététique
Posté par mendax le 20/08/2004 07:54:47
Bon article concis qui va à l'essentiel.
Dommage que n'est pas mis ton article également dans la rubirque Paranormal. ça aurait contribué à faire à sensibiliser plus de monde.
Sinon, c'est bien dit, bigoudi!
Re: La Zététique
Posté par dwige le 20/08/2004 07:54:47
Di moi"Melaniez riezz la suceuse", c'est très touchant ce que tu dit, mais... tu ne te serai pas trompé d'article ?
Re: La Zététique
Posté par dwige le 20/08/2004 07:54:47
UN article sur science et vie.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Publié le 28 février 2004
Modifié le 28 février 2004
Lu 2 255 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143