Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Lance Armstrong, sa biographie, sa carrière sportive

Avant le Tour de France 2010, Lance Armstrong avait annoncé sa retraite internationale. Voilà une belle façon que de reparler de sa carrière, de sa vie et des soupçons contre lui.


Lance Armstrong, de son vrai nom Lance Edward Gunderson, est né le 18 septembre 1971. Lance Armstrong naît à Plano, petite ville proche de Dallas au Texas. Son père quitte la maison familiale alors qu'il a 2 ans (depuis, ils ne se sont plus revu ndlr). À 3 ans, sa mère Linda Mooneyham rencontre Terry Armstrong et se marie avec lui. Lance Armstrong raconte qu'il a eu une enfance difficile voire très mauvaises selon ses dires. Il utilisa le sport comme moyen pour se défaire de cette violence et pour s'éloigner de sa famille.
Il commence le triathlon à 13 ans. À 16 ans alors qu'il est cadet, il dispute ses premières courses. Très rapidement, il remarque que ses qualités sont sur le vélo. 1 an après, il est invité à un camp d'entraînement de 6 semaines de l'équipe nationale junior de cyclisme.
Étant absent 6 semaines, l'administration scolaire lui refuse son diplôme. Il décide de quitter cet établissement et obtient son diplôme plus tard à Dallas. Il s'installe à Austin et depuis, il revendique cette ville comme sa ville d'origine.


1992-1996 : 1ère carrière professionnel

En août 1992, Lance Armstrong passe professionnel dans l'équipe professionnel Motorola après notamment avoir remporté le championnat de cyclisme sur route des États-Unis et avoir passé en 14ème position la ligne d'arrivée des J. O. De cyclisme sur route.
Fin août 1992, lors de la 8ème manche de la Coupe du Monde, le GP de Zurich, il décroche la seconde place. 1992 est en mémoire comme ses 2 premières victoires professionnelles lors du GP de Sanson et le Fitchburg Longsjo Classic.
1993 est signé par la révélation lors du Tour de France. Il est vainqueur au sprint à l'étape de Verdun. Néanmoins, il est distancé en montagne et en contre-la-montre à tel point qu'il perd près de 6 minutes sur Miguel Indurain lors de l'étape du lac de Madine. Il abandonne à la 12ème étape. Mais son véritable coup d'exploit date de la fin de la saison cycliste en 1993. Sous des conditions météorologiques difficiles et devant tout les favoris, il remporte avec courage et panache les Championnats du monde sur route à seulement 21 ans. Il remporte notamment cette année le Trofeo Laigueglia et le West Virginia Mountain Classic.
En 1994, il abandonne le Tour de France lors de la 15ème étape et il remporte le Thrift Drug Classic. Il termine 7ème des championnats du monde de cyclisme sur route ainsi que 2ème à Liège-Bastogne-Liège et de la Classica San Sebastian.
En 1995, il remporte sa deuxième victoire sur le Grande Boucle lors de la 18ème étape à Limoges. Arrivant en solitaire sur la ligne, il profite à rendre hommage à Fabio Casartelli, son coéquipier décédé 3 jours plus tôt dans la descente du col du Portet-d'Aspet. Malgré de durs efforts, il n'arrive toujours pas à suivre les meilleurs en montagne ce qui lui vaut la 36ème place au général lors de l'arrivée aux Champs-Élysées. Il remporte cette année le Tour du Pont, la Classica San Sebastian.
En 1996, il abandonne le Tour de France à la 6ème étape. Cette année fut marquée par sa victoire au Tour du Pont, à la Flèche Wallonne ainsi qu'à sa 2ème place à Paris-Nice et Liège-Bastogne-Liège et à sa 6ème place du contre-la-montre des J. O. Suite à ces résultats, il s'affirme comme un coureur d'un jour et de course par étapes d'une semaine. Fin 1996, il annonce son transfert chez Cofidis alors qu'il vient de terminer sa meilleure saison marquée par son plus haut niveau et par ses efforts en montagne qui lui ont permis de battre de meilleurs grimpeurs que lui.
Mais cette carrière va être chamboulée par un évènement inattendu.


Sa vie après et le cancer

Le 2 octobre 1996, Lance Armstrong apprend le dépistage d'un cancer des testicules à un stade avancé s'étend répandu au cerveau et au poumon. Dès ce jour, Lance Armstrong n'est pas une victime du cancer : c'est un survivant. Sa carrière professionnelle s'arrête et vient de long mois de souffrance, de combat et de vie. Cette vie dura pendant plus d'un an où il frôla de nombreuses fois la mort. Après sa guérison, il fonde la Lance Armstrong Foundation appelé LIVESTRONG. Avec cette association, il compte par l'intermédiaire de ses déplacements dans le monde, dans des épreuves sportives, pour développer son message d'espoir (depuis 2010, le 2 octobre est le LIVESTRONG Day, jour de la lutte contre le cancer ndlr). Il entame sa rééducation après sa guérison et se bat à fond pour avoir qu'un seul objectif : refaire du vélo et retrouver son niveau de fin 1996.
Il signe en 1998 un contrat avec l'U. S. Postal. Sa reprise est très difficile. Il est à la limite de l'abandon à Paris-Nice. Cette année est néanmoins marquée par sa première victoire, depuis sa reprise, au Tour du Luxembourg ainsi qu'à sa 4ème place à la Vuelta (Tour d'Espagne) où il a suivi les meilleurs en montagne. 1998 est l'année du renouveau pour lui car il retrouve son meilleur niveau très rapidement et termine 4ème des championnats du monde sur route.


1999-2005 : come back 1.0

Dès son retour en forme, Johan Bruyneel, directeur sportif de l'équipe U. S. Postal, lui fait changer ses habitudes d'entraînement. Il améliore sa cadence de pédalage. Dès son retour, il ne se concentre que sur le Tour de France et les courses par étapes d'une semaine. Néanmoins, il garde dans l'esprit l'Amstel Gold Race et Liège-Bastogne-Liège.
En 1999, il remporte 4 étapes sur le Tour et le remporte au général.
En 2000, il en remporte 1 et regagne le général.
En 2001, il en remporte à nouveau 4 et accroche un 3ème maillot jaune sur le dos.
En 2002, il rajoute 4 étapes à son palmarès ainsi qu'un nouveau Tour de France.
En 2003, il remporte 2 étapes (dont un contre-la-montre par équipes) ainsi que son 5ème Tour. À ce moment-là, il égalise le nombre de Tour gagné aux 4 anciens recordmen : Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain. Il ne se doute pas que ça continuera...
En 2004, il écrase le Tour. Il gagne 6 étapes dont un contre-la-montre par équipe et surtout avec 3 étapes consécutives.
Le 19 avril 2005, il annonce au monde entier sa retraite après le prochain Tour de France.
Lors de celui-ci, il remporte 2 étapes et empoche un 7ème titre dans l'épreuve. C'est son Tour des records. En effet, non seulement, il bat son propre record de l'année d'avant soit 7 titres, mais il boucle le Tour le plus rapide de l'histoire à près de 41,654 km/h. Il est le seul athlète au monde à partir en retraite sur ce genre de victoire.


Sa vie après sa première carrière

De 2005 à 2008, il participe à de nombreux marathons pour diffuser le message de son association LIVESTRONG. À New-York, en 2007, il établi son record personnel de 2h46'43". En 2008, il fait un discours sur le fléau du cancer aux États-Unis sur les 50 000 personnes mourant par la médiocrité des soins. À New-York, une salle retrace même sa carrière au Musée des Sports depuis mai 2008.
Le 24 septembre 2008, en conférence de presse, il annonce son retour à la compétition avec comme objectif un 8ème titre sur le Tour de France et répandre encore plus le message de son association LIVESTRONG.


2009-2011 : come back 2.0

En 2009, il s'engage avec l'équipe Astana. Malgré son rang de co-leader avec Alberto Contador, il refuse un salaire. Devant touché un salaire minimum, il assure que l'argent reçut sera entièrement versé à son association.
Il annonce son retour à la compétition lors du Tour Down Under en Australie en janvier. Il participe au Tour de Californie, terminant 7ème, après avoir annoncé sa première participation au Giro di Italia.
Le 23 mars, lors du Tour de Castille-et-Léon, il chute et se fracture la clavicule. Il est écarté de la route durant un mois. Il termine 2ème du Tour de Gila après sa reprise.
En Italie, il connait un début particulièrement difficile arrivant à près de 3 minutes du russe Denis Menchov. Au fur et à mesure des étapes, sa condition s'améliore à tel point qu'il aide énormément son co-équipier Levi Leipheimer. Il termine à la 12ème place ce qui est honorique après sa blessure.
Sur le Tour de France 2009, Lance Armstrong montre à nouveau sa position de "Boss" dans son équipe. Dès la 3ème étape, il s'insère dans une bordure et ordonne à ses co-équipiers de prendre les relais malgré que le leader, Alberto Contador, est distancé. C'est le signe d'une très grosse tension entre eux deux. Il récupère 22 secondes. Lors du contre-la-montre par équipe, il laisse s'échapper le maillot jaune de Fabian Cancellara pour 22 centièmes de seconde ! Dans les étapes de montagne, il est distancé de nombreuses fois mais il arrive malgré à lâcher nombres de leaders par des accélérations fulgurantes que nul pouvait contrer ou suivre. Lors de la dernière montée du Mont Ventoux, il reste au contact d'Alberto Contador et Andy Schleck avec une facilité déconcertante. L. A. Est de retour ! Il finit 3ème du général derrière Alberto Contador et Andy Schleck.
En 2010, alors que l'équipe Radioshack se forme autour de lui, Lance Armstrong reprend le même programme d'entraînement avec en plus le Tour des Flandres et quelques modifications. Il arrive au Tour de France énormément préparé. Dès le prologue, il met la pression sur ses adversaires. Alberto Contador se retrouve distancé à 7 secondes d'un Armstrong plus puissant que jamais. Ce n'est pas un gros écarts mais cela donne un très gros coup au moral.
Lors de l'étape 4 avec les pavés, Lance Armstrong perd énormément de temps sur Alberto Contador à cause de 3 crevaisons. La malchance est sur lui... Les courses suivantes, son retard s'accentue à cause de la malchance. Dans l'une des étapes des Alpes, alors qu'il se retrouve dans un groupe de leaders retardés suite à une chute, il chute en haut de l'avant-dernier col. Il sû que ce n'est pas son Tour. Après s'être relevé, on pû voir sa tristesse, son désarroi : il se tenit les hanches. Ce fut fini pour lui. Il eut donc l'idée de remporter l'étape de Pau passant par le Tourmalet pour au moins faire quelque chose de son Tour.
Dans l'étape arrivant à Pau, il attaqua donc dans le Tourmalet pour tenter de gagner l'étape. Il se retrouva alors dans une échappée avec notamment le français Pierrick Fédrigo. Finallement, ce fût ce dernier qui remporta la course et Lance Armstrong se classa 6ème dans la même seconde que le vainqueur français. Il remonte au général.
Au final, il se classe 23ème de ce Tour de France qui sera pour lui son dernier (ou du moins pour ce qu'il a dit).
En 2011, il participe au Tour Down Under qui sera sa dernière course. En effet, il annonce au monde entier son retrait de la compétition.


Sa vie après...

Après, sa vie se résume en un mot : LIVESTRONG. Après sa deuxième carrière et après avoir réussi à répendre l'association, il se mit en tête de voyager et de continuer de se battre. Il fût notamment en Irak avec les soldats américains pour leur parler de l'association.


Les spouçons de dopages

Durant toutes sa carrière, Lance Armstrong a été attaqué à de nombreuses reprises de dopage notamment dans l'équipe Motorola et U. S. Postal. Rien à ce jour n'a prouvé un quelconque dopage.
Suite à la révélation de Floyd Landis d'un "probable dopage", une enquête fédérale est en cours pour déterminer si oui ou non dopage il y a eu.
Personnellement, je n'y crois pas. Si dopage il y avait, pourquoi un dopé depuis bien longtemps déciderait d'attendre plusieurs années pour enfin l'avouer ? Surtout si ce dopé n'a fait que mentir depuis le début ? Et même si dopage il y avait, un homme donnant toute sa force à la lutte contre le cancer au niveau mondial avec une association maintenant connu et reconnu par tous vaut mieux que quelqu'un s'étant dopé rarement.

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Florian Simon
23 ans, Paris (France).
Publié le 03 octobre 2011
Modifié le 02 octobre 2011
Lu 2 260 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲