Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Landreau et Lille se séparent

Jeudi soir, nous apprenions avec surprise la rupture du contrat entre Mickaël Landreau et le LOSC. La dégradation des rapports entre l'international français et son staff en serait à l'origine.


Ce week-end, Mickaël Landreau ne se rendra pas dans le Doubs pour y affronter Sochaux. On apprenait en effet, hier, que l'ancien portier du FC Nantes et du Paris-Saint-Germain avait demandé à son club de résilier son contrat avant que ce dernier n'expire. Et en ce vendredi, la nouvelle a été confirmée par Frederic Paquet, le directeur général du LOSC en ces termes "le club du Lille OSC et Mickaël Landreau arrêtent leur collaboration ce vendredi 7 decembre 2012. La rupture du contrat a été réalisée à l'amiable comme les deux partis le souhaitaient".
Par ailleurs, la demande de cette rupture de contrat serait venue du gardien français et le club du Nord n'aurait fait qu'accepter sa demande. En s'en allant de Lille, Landreau repart avec trois mois de salaire alors que sa collaboration avec l'équipe de Michel Seydoux courait jusqu'en juin 2014, ce qui va permettre aux nordistes d'économiser un an et demi d'un des contrats les plus honéreux de Lille. Mais le départ du troisième gardien français trouve ses racines bien plus loin car comment les deux partis concernés pouvaient se séparer de cette manière après avoir fêtés ensemble le doublé Coupe de France-Championnat de France de 2011. Cette époque-là, Mickaël Landreau a toujours clamé qu'elle était la meilleure de sa carrière, ce qui peut expliquer que Mickaël Landreau ait voulu convier les médias dans l'enceinte du stade de Villeneuve d'Ascq, où les lillois officiaient auparavant. Il n'aurait donc pas compris les départs surprenants de Moussa Sow, meilleur buteur de 2011, de Gervinho vers Arsenal, d'Adil Rami vers Valence et de Yohan Cabaye du côté de Newcastle, d'Eden Hazard à Chelsea, départs n'étant pas vraiment comblés par les arrivées conjuguées de Nolan Roux, Dimitri Payet, Salomon Kalou, Marvin Martin, Benoît Pedretti et Marko Basa. Jusque là, il était difficile de voir le problème mais il vient de là. Parce que Landreau aurait pu garder cela pour lui, le penser mais pas le dire ouvertement sauf que ce n'est pas vraiment le genre de la maison, ce qui n'a pas plu à Rudi Garcia, en premier lieu. Et le gardien international français l'avait senti "peu à peu, j'ai bien vu qu'il y avait un fossé qui se creusait entre lui et moi. C'était intérieur, un peu caché, mais je le ressentais et c'est ce qu'il voulait d'ailleurs. J'ai tellement aimé mes premières années à Lille que ça me fait mal de le voir moins beau et grand qu'il n'a été. Je voulais sortir de mon rôle de simple joueur car c'est en moi, je suis quelqu'un d'entier".


Toujours le record d'ettori en tête

Les problèmes d'entente, il en existait également avec Frédéric Paquet, directeur adjoint, ce qui prouve que ça n'allait plus du tout entre Mickaël Landreau et tous les dirigeants. Cependant, il n'a jamais été mis de côté sur le terrain "je me sentais plus éloigné du groupe. Rudi Garcia a l'habitude de créer une assemblée constituée de tauliers de l'équipe. J'en ai fais parti l'année du titre, dn 2011, mais au début de la saison, il m'a clairement fait comprendre que je n'en étais plus un membre. Cependant, il ne m'a pas pénalisé sportivement. J'ai joué habituellement et les deux fois où Steve Elana a pris le poste en Ligue des Champions, c'est parce que Rudi Garcia voulait me faire souffler" indiquait Mickaël Landreau.
Côté Garcia, en conférence de presse, il ne préférait pas s'égerniser sur le sujet "il a voulu nous quitter. Il ne voulait pas aller au clash et nous non plus. Il ne le sentait plus comme avant et on l'a compris. Mais je me concentre sur autre chose. On vient de finir notre campagne européenne. On a encore une carte à jouer en Coupe de la Ligue et le déplacement à Sochaux samedi soir est très important. Pas la peine de parler d'autre chose". Ses anciens coéquipiers, à l'inverse de leur entraîneur, exprimaient leur étonnement et leur tristesse "quand j'ai appris ça, j'étais sur le c**. Je n'y croyais pas trop. Il était un élément important de l'effectif et il va nous manquer" confiait Florent Balmont avec il conquis le titre national en 2011. Arrivé seulement en début d'année en provenance de Brest, Nolan Roux lui souhaite surtout bonne chance pour le futur "c'est un gars super, un gardien de très grande classe. S'il a voulu partir, c'est qu'il avait ses raisons et je le comprends. C'est vrai que l'on perd un des meilleurs gardiens français mais heureusement pour nous, on a un autre excellent gardien". C'est de Steve Elana qu'il parle et inutile de dire que le gardien qui est arrivé cet année de Bretagne, Nolan Roux le connait bien "on s'est cotoyés un peu à Brest". Frédéric Paquet revenait aussi sur l'ex-brestois "si on l'a pris, c'était pour être là en cas de soucis avec Mickaël et c'est le cas donc tant mieux pour lui".
Cependant, il ne faudrait pas croire que sa grande carrière prenne fin aujourd'hui. Il a déjà appelé Didier Deschamps pour lui indiquer qu'il avait encore le record de sélections en première division de Jean Luc Ettori en ligne de mire. Toulouse, en difficulté après les contre-performances récentes d'Ali Ahamada, Bastia, peu convaincu par Blondel et Novaes, et Evian-Thonon-Gaillard auraient proposés quelque chose à Landreau. Lui dit que non et ne compte pas faire autre chose que se reposer jusqu'à début janvier...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 24 décembre 2012
Modifié le 17 décembre 2012
Lu 566 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲