FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le BAC ou la rue ?

Le moral en a pris un coup récemment suite à l'annonce d'un possible boycott du BAC, mais rassurez vous, la situation se détend !


Le BAC est proche, il y a-t-il du soucis à se faire ?

Eh bien en théorie, non !
En effet à la suite de la discussion entre les représentants syndicaux, ainsi que les membres du gouvernment (Raffarin, Sarkozy, Ferry), un accord a été trouvé afin de mettre fin à cette angoisse de la population vis-à-vis de l'épreuve du BAC; le saint-suaire de l'éducation française.
Ainsi le gouvernement a accepté de faire des compromis sur la décentralisation, pour ne plus que décentralisé les TOS (personnels techniciens, ouvriers, de services), ce qui ironie du sort sont ceux qui demeurent les moins payés au sein des établissements scolaires (qui a dit que la droite n'était pas libérale... ?)

Certes tous les points contentieux n'ont pas été résolus, mais les syndicats ont annoncé que malgré la continuation de leur grève prévue pour le 12 juin, ils ne devraient en aucun cas perturber le bon déroulement du baccalauréat.


Le sacrifice des TOS

Malheureusement, il semblerait que beucoup de salariés vont devoir assumer les conséquences de cette réunion tenue mardi.
En effet, afin d'éclairer la situation, il convient de mettre au clair un point crucial :
les TOS appartiennent à deux syndicats : l'UNSA et la CGT; les enseignants en revanche appartiennent eux à la FSU, seul syndicat étant susceptible de mettre un terme à cette grève des profs, il fut donc celui que le gouvernement a choisi de favoriser.
On voit ainsi réapparraître une justice sociale "à deux vitesse", le gouvernement soucieux de son image préfère favoriser la masse, plutôt que de favoriser tout le monde, remarquer si la droite était sociale, ça se saurait...
Bref encore un coup de notre Raffarin préféré, qui soucieux de redonner à la France l'image qu'elle possédait avant, une France créatrice de l'éducation nationale sous Ferry (non pas Luc, l'autre !), préfère redorer son blason en ne se contentant que d'une action défavorable pour les TOS qui rappelont le, font partis des classes les moins aisées de notre société.


Une décentralisation à l'anglaise ?


Tel est le souhait (caché, mais persceptible) de notre premier ministre qui souhaite décentraliser l'éducation comme chez nos voisins anglais. Certes, l'Angleterre possède aujourd'hui un très bon niveau dans l'éducation, mais les écoles sont aujourd'hui privées, le directuer/proviseur est ce lui qui gère le budget, recrute le corps enseignant, etc... L'école est devenue une entreprise qu'il faut rentabiliser, ce qui donc requiert des familles qu'elle paient pour mettre leurs enfants à l'école; ce qui encore une fois pénalise les plus pauvres !

D'ailleurs rappelons le, la situation en France n'est pas du tout la même qu'en Angleterre au niveau à la fois économique que social, mais ce n'est pas le sujet.


Le BAC a portée de main !

Un petit conseil pour ceux qui sont en ES : veillez à vous documenter un maximum sur ces grèves qui touchent la France depuis plus d'un mois ! Connaissant les professeurs le sujet y sera forcément en relation !
Bon courage !
Je peux d'ailleurs aider en économie ceux qui le souhaitent, et si mon temps me le permet !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Le BAC ou la rue ?
Posté par yan995 le 20/08/2004 07:52:57
les sujet sont fait depuis plus de 3 mois donc a moin ke ce soit un oral ya pas de risk sur les greves
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Publié le 11 juin 2003
Modifié le 11 juin 2003
Lu 861 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143