Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le cannabis

De plus en plus répandu, l'usage du cannabis concerne aussi bien les jeunes que les moins jeunes. Quels en sont les réels dangers ?


Tout d'abord qu'est-ce qu'une drogue ?
Une drogue, d'après l'organisation mondiale de la santé est une substance naturelle ou synthétique, c'est à dire fabriquée artificiellement en laboratoire, qui agit qur le cerveau et produit des modifications de sensation ou de comportement. Ces substances sont dites psychotropes ou psychoactives, qu'il s'agisse de médicaments, comme les tranquillisants ou de drogues au sens courant comme le cannabis.


Le "joint" de cannabis est le premier produit illicite consommé dans notre société, au point qu'on ne sait plus si le cannabis est légal ou pas et quels en sont les réels dangers.

Le cannabis ou chanvre indien est l'une des plantes de culture et d'usage les plus anciennement connues. Originaire d'Asie centrale, sa culture s'est déplacée dans le temps et dans l'espace depuis plusieurs millénaires, en raison des conquêtes ou des mouvements migratoires et commerciaux. Il se présente sous trois formes :
- L'herbe (marijuana) : Feuilles, tiges et sommités fleuries, simplement séchées. Se fume généralement mélangée à du tabac, roulée en cigarette souvent de forme conique (le joint, le pétard, le stick...)
- Le haschich (shit) : Résine obtenue à partir des sommités fleuries de la plante. Se présente sous la forme de plaques compressées, barrettes de couleur verte, brune ou jaune selon les régions de production. Se fume généralement mélangée à du tabac : "le joint". Le haschich est fréquemment coupé avec d'autres substances plus ou moins toxiques comme le henné, le cirage, la paraffine...
- L'huile : Préparation plus concentrée en principe actif, consommée généralement au moyen d'une pipe. Son usage est actuellement peu répandu.


Comme l'alcool, le cannabis est euphorisant : la détente qu'il apporte se caractérise parfois par des accès de fou rire. Le fumeur de "pet" se met à rire sans trop savoir pour quoi ; tout lui semble comique. Ses perceptions sensorielles sont intensifiées : les couleurs, les sons, les goûts lui semblent plus forts, plus nets, plus "saturés" qu'à l'ordinaire. Il peut aussi avoir l'impression que toutes ses sensations sont aiguisées. Malheureusement (et oui il y a tout de même des côtés négatifs : s), il ne s'agit que d'une impression illusoire : tandis que le fumeur "defoncé" a le sentiment d'avoir atteint un état de bien-être supérieur, l'observateur lucide ne voit qu'un drogué plus ou moins hébété, aux yeux injectés, à la coordination défaillante, qui perd le fil de ses idées et qui glousse comme une poule sans qu'on sache pourquoi. Mais surtout il faut savoir que selon la consommation (qualité et quantité de cannabis) et l'individu (sexe, âge, santé) le cannabis peut engendrer des troubles physiques et psychiques qui peuvent s'avérer très dangereux pour l'organisme : une diminution de l'activité, la déconnexion par rapport à la réalité, des troubles de la vigilance, un état d'ivresse, des hallucinations, des angoisses, un sentiment de panique, des affections broncho-pulmonaires et même des problèmes cardio-vasculaires. (ce qui faut le dire n'est pas sympatique...) Enfin, cet usage peut engendrer un risque de marginalisation sociale.


Les dangers sournois du cannabis : apathie et démotivation

Le problème, c'est que l'usage immodéré du cannabis rend apathique, c'est-à-dire sans énergie, et qu'il représente une fuite hors de la réalité dangereuse pour les personnes fragiles, surtout à l'adolescence. Le pétard favorise la rêverie, pas l'action. Il ne rend ni fort, ni créatif, ni intelligent, mais il en donne l'illusion.
En outre, le cannabis mine la capacité à se motiver pour quelque chose. Le toxicomane qui abuse des joints finit par trouver que rien ne vaut la peine de se donner du mal. Il n'est jamais si bien avachi dans sa chambre, très occupé à rêver aux grandes choses qu'il entreprendra dès qu'il aura 5mins... après le prochain pétard... ou celui d'après... ou le suivant... Après, c'est sûr, il va s'y mettre... et puis hop un petit pétard pour se donner du courage... Un autre pour mieux réfléchir... Et finalement à quoi bon faire des efforts ? On n'est pas bien, sur son lit, à rêvasser sa vie au lieu de la vivre ?


Le cannabis et l'échec scolaire

L'usage régulier d'un produit qui pousse à la paresse et la poursuite d'études ne font généralement pas bon ménage. C'est un coup classique d'échec scolaire : incapables de se mettre au travail, les gros consommateurs de cannabis se désintéressent complètement de leurs études ; ils en font de moins en moins, sèchent de plus en plus souvent, avec les résultats qu'on devine.


Mais après tout ça, une question se pose... où est la frontière qui sépare la consommation acceptable d'un produit et son utilisation toxicomaniaque ? Tous les gens qui boivent de l'alcool ne sont pas des alcooliques, tous comme les fumeurs de cannabis ne sont pas forcément des loques... La sensibilité de chacun étant infiniment variable, on peut seulement donner quelques repères.

• L'usage "récréatif" : En matière de drogue (ou d'alcool), on parle d'usage "récréatif" pour désigner une consommation ponctuelle, limitée à des occasions précises, et sans répercussions fâcheuses sur le reste de la vie. C'est le cas, par exemple, quand on s'autorise à fumer pour se sentir euphorique lors d'une soirée ou d'une fête, sans pour autant aller jusqu'à se rouler par terre !
• Usage abusif : L'usage abusif commence quand on cesse de maîtriser sa consommation au point de se rendre malade ou de se mettre dans des états graves. Dès l'instant qu'on perd le contrôle de soi ou que, sous l'influence d'un produit psychotrope, on agit d'une façon qu'on ne s'autoriserait jamais à jeun, il y a usage abusif. Il y a déjà dépendance.
• Toxicomanie : Quand au toxicomane, il a complètement perdu le pouvoir de maîtriser sa consommation : même s'il est conscient de sa nocivité, il ne peut plus se passer de sa drogue. Il ne se sent pas nécessairement mieux quand il en prend, mais il se sent très mal quand il n'en prend pas.


Petits +

- Le cannabis, sous ses trois formes, est essentiellement fumé pur ou mélangé à du tabac.
- Le cannabis est le stupéfiant le plus consommé dans le monde. Il est connu sous plus de 350 noms différents : marijuana, haschich, shit, ganja, kif, teuch, beû, etc...
- Pour fabriquer de la résine de cannabis, les trafiquants incorporent de la terre, des épices, du henné, du cirage, parfois de la farine, du caoutchouc pulvérisé, de l'essence et même des excréments d'animaux !
- Il y a également une loi qui stipule qu'un usager de stupéfiants est passible d'un an d'emprisonnement et/ou de 3750€ d'amende.


Donc voilà, je m'arrête là. (excusez les fautes) Le but de mon article n'était pas de faire la morale ni quoi que ce soit de ce genre mais juste d'en apprendre plus, aux personnes qui le voulaient, sur le cannabis. Personnellement je pense qu'à partir du moment où on fume juste un ptit bédo de temps en temps il n'y a pas de problème mais il ne faut pas devenir dépendant, et donc je conclurai en disant qu'"il ne faut pas abuser des bonnes choses..."
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Le cannabis
Posté par rhapsody le 20/08/2004 07:56:12
ba oui titebrunedelph kes ke tu croi
fo fumer ......§!!!!!!!!
lol
nan mai si ten a envi fume !!!!!!
Re: Le cannabis
Posté par titebrunedelph le 20/08/2004 07:56:12
Oui vive la conso nan ?
Re: Le cannabis
Posté par rhapsody le 20/08/2004 07:56:12
tt a fai dac led zep fan !!!!!
sur ke y a des ti cons partt ki fument paske ça fai soi disan mieu ... je C mme pa sils ressentent vraimen kelke chose ler but étan juste de fair bi1 é detre défonss kan il le fo ...
moi je di ke fumé tt seul dja C ridicul ... c mieu entre potes avec de la bonne zik avec une vrai ambiance é fo po prévoir le fait kon va fumer du genr " bon on se retrouve tt a leur pour fumer" nan mai franchemen fo fumer kan ça vi1 kan ta envi chai poc ce ke je pense...
donc je finirai sur le fait ke je pense ke le canna tan ke C controlé ça fai pa de mal o contrair é je sui dac avec toi petit oiseau si tu na pa d'L Ah tu pe pa voler sur le fait kil ne fo po abuser D bonne chose voila c tt
Re: Le cannabis
Posté par led zep fan le 20/08/2004 07:56:12
Ahahahhaha c'est hilarant alors jeune demoiselle sache quil faudrait arrêter de généraliser non lorske kon fume des oinjs on devient pas une loke ..
C'est sur que si tu observes les ptits con qui senfument la gueule comme des porcs entre les cours et qui assistent à leur 1er vrai plan de détente ...
( cf plan oinj)
Mais prends plutot en exemple les personnes qui fument depuis lgtps et pas mal et qui sont raisonnables et qui ne fument que dla weed!
Re: Le cannabis
Posté par ringrex le 20/08/2004 07:56:12
De grands auteurs fumaient avant d'ecrire... ca ne veut pas dire qu'il faut faire la meme, mais bon... on peut s'en permettre un de tps en tps sans en abuser ^^
Ps :
- le stick c pa un synonyme du "joint", c un petit bout de shit (l'equivalent d'un pet) ;)
- les effets son differents suivant les personnes
- evitez de fumer trop de oinj par jour, ca détruit vraiment... et c'est dommage que les consommateurs s'en rendent rarement compte...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 17 mai 2004
Modifié le 17 mai 2004
Lu 5 215 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲