Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le cannabis et mon histoire

"Lega legalizacion ! Cannabis basta de prohibicion... " Ca vous dit peut-être quelque chose ? Une chanson sympa mais... Pas trop en fait ! Voilà mon histoire vraie et personnelle... Prenez la comme vous voudrez mais jespère que je naurais pas écrit pour rien.


J'ai découvert cette soi-disant merveille à 15 ans "grâce" à mon ex-petit ami, il était agé de 3 ans de plus que moi et avait donc un peu plus dexperience. Bref un jour pour la première fois il me propose de goûter la chose en question, on était en été dans une cave, jai accepté et on a fumé. Jai tiré 3-4 lattes et je me suis sentie subitement étrange, je trouvais que dans la cave ça sentait le gazon tondu ! Jai eu très vite du mal pour me tenir correctement, j'étais de travers et je glissais contre le mur ! Après j'ai eu l'impression d'étouffer, il fallait que je prenne l'air donc on est sortit de la cave pour aller marcher un peu dans un parc publique, on avait des gâteaux et de l'eau et j'ai pris des deux sur les conseils de mon ex, et là... Cest le drame ! Les gâteaux se sont collés à mon palais à cause de la bouche sèche et j'ai avalé l'eau de travers ! A partir de ce moment là tout est devenu confus, j'avais l'impression de voir comme dans un mangas des images d'action qui ne sont qu'une masse de couleurs, je ne tenais plus sur mes pieds, il m'a ramené chez moi et sur le trajet jai quiché partout ! Une fois dans le salon je me suis affallée dans le canapé devant le Bigdill, je ne comprenais rien du tout ! Lagaff était surexcité et son costume rose flashi n'arrangeait rien à mon mal de crâne, quant au bonhomme bleu... Je ne me souviens même plus ! Sur le coup je nai même pas pu avoir la présence de changer de chaîne !



On se dit toujours : non... Pas moi, tu rigoles

Toujours est-il quaprès cette journée je me suis dit que je ne recommencerai jamais, cétait trop horrible ! Et pourtant... Environ un mois après jai retenté (toujours avec lui, cette affreuse créature !) et là cest passé comme une lettre à la poste, on sest bien marrés. Puis on sest mis à fumer presque tous les week-end, histoire de passer des après-midi délirantes, cétait un petit peu magique, on parlait de tout et de rien, on trouvait des formes bizzares à tout ce quon voyait, on " trippait " sur les canards du parc publique... Un beau jour, je me suis dit que jen avais marre de toujours attendre après lui pour fumer, alors jai commencé à acheter moi-même, pas grand chose : un 10 balles pour une semaine... Et cest là que tout a dérappé ! Quand il est partit faire ses études dans une autre ville je me suis mise à fumer beaucoup plus, à 17 ans jétais sans le savoir devenue dépendante (et cest faux quand on dit que ça ne rend pas dépendant) de cette merde. Jétais à lépoque à ma deuxième seconde au lycée et tous mes amis là-bas fumaient donc mon petit 10 balles pour une semaine est vite devenu un 10 balles pour deux jours... Je ne faisait presque plus rien en cours, quand je sortais la journée, je sortais quavec des gens qui fumaient (je dis bien QUAND je sortais), mes factures de téléphone dépassaient complètement le budget que mes parents me fixaient, je ne leur parlais quasiment plus et avec ma sœur ça na jamais été pire, je préferais la nuit parce que je menfermais dans ma chambre, je fumais et on me foutait la paix... Puis à la rentrée daprès, en 1ère, ce fût la pire année... Scolairement et pour le reste ! Dans cette année je fis la connaissance de Bruno, un gars de ma classe (qui maintenant a viré sur des trucs plus forts : exctas, piqures... Et il sest fait viré du bahut et de chez lui) très sympa mais... Qui a tendance a entraîner les autres sur la mauvaise pente. Avec lui tu fumais autant comme autant, à toutes les heures possibles, avant les cours, après les cours, avant les interros, pendant les pauses... Et en plus il faisait des trucs bien gros, de bonne qualité et pour presque rien alors cétait le paradis (enfin si on veut...), dailleurs une fois je suis arrivée totalement raide en anglais, la prof a grillé et ma envoyée au tableu pour faire un résumé du cours, javais rien réussi à suivre mais heureusement je connaissais le thème donc je men suis bien tirée... Quelques jours après jai quittée le con**** qui me servait de mec depuis plus de trois ans, mais bon ça cest tant mieux !
Au fil des jours jétais de pire en pire, plus de sourire pour personne et dans lhotellerie-restauration je peux vous dire que ça craint ! Jétais repliée sur moi-même sans en avoir conscience, et sans en avoir conscience javais peur de mes camarades de classe, des profs et des clients. Javais juste le sourire pour mes potes que je voyais tous les soirs et avec qui on se pétait la tête jusquà 2 ou 3 heures du matin (mais bon avec eux cétait de bons moments) pour me lever à 6h30, je nouvrais plus mes cahiers, je savais même pas ce que javais à faire pour le lendemain et ça métait bien égal, ma chambre était devenue une porcherie, le matin je mettais ce qui me tombait sous la main, je faisais une petite toilette et je fumais, bien sûr jarrivais tous les jours en retard au bahut... Et enfin le truc qui tue : mes parents ont divorcé en hiver, là ce fût THE goutte deau qui fit déborder le vase ! Je suis partie habitée avec mon père et dans ma chambre il y avait un balcon qui donnait sur la rue, cest là que tous les soirs après mes virées nocturnes je fumais mon dernier joint avant de me coucher, bien que personne nétait au courrant le dialogue familial était réduit à néant, je me comportais bizzarement car je ne traînais pratiquement quavec des mecs et je me comportais un peu comme eux mais tout en revendiquant que jétais une fille, à part ces amis là javais une trouille phénomènalede de la gente masculine qui me regardait avec séduction, et enfin je me suis mise à sécher les cours et jai raté mes épreuves du bac français... Peu de temps après, vers la fin de lannée scolaire jai rencontré la personne avec qui je suis actuellement, vu quil ne fumait pas et que javais vu comment un couple qui fume pouvait finir ça ma fait réagir; jai parlé de mon mal-être quotidient qui provenait pour le ¾ du bedho à mon meilleur ami qui ma conseillé daller voir une cellule psychologique, il ma même accompagné ! Après une bonne remise en question et avec énormément de volonté pour sortir du calvaire, on en fait des miracles ! Tant et si bien quà la fin de lété je ne fumais plus quoccasionnellement, sauf une petite recrudescence au décès de mon grand-père mais rien de catastrophique. A la rentrée jai décidé de ne pas reprendre les cours (oui cest pas très fin mais bon ça ma fait du bien) mais de travailler " pour de vrai ", jai fait un CDD de un mois qui sest très bien passé, bon après je nai plus trouvé demploi mais ce nest pas faute davoir chercher ! Au jour daujourdhui (le 08/06/06) ça fait plus de huit mois que je nai pas fumé et jen suis très fière (et je suis toujours avec la même personne) même si des fois ça me manque un peu. Je compte reprendre les études à la rentrée prochaine ou faire un contrat davenir que la CAF me propose, après advienne que pourra...


Morale

Bah oui faut quand même faire profiter les autres de ses expériences ! Pour ceux ou celles qui se croient assez forts pour ne pas devenir "accrocs" je lance ceci : à moins que vous narrêtiez maintenant méfiez vous, le schit c'est traître, ça vous poignarde dans le dos sans que vous vous en rendiez compte, cest pourri et ça ne fait que vous faire perdre du temps, faites moi plaisir ne vous y interressez jamais !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
Re: le cannabis et mon cancer
Posté par jacquesv le 15/03/2010 11:44:24
_http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/02/10/fumer-du-cannab is-augmenterait-les-risques-d-un-cancer-des-testicules_1153133_32 44.html

adresse internet (URL) raccourcie:
_http://urlalacon.com/JcAoip

<Consommer du cannabis au moins une fois par semaine, ou régulièrement depuis son adolescence, doublerait les risques de développer la forme la plus agressive d'un cancer des testicules
les testicules sont un des rares organes munis de récepteurs pour la substance active du cannabis, le tétrahydrocannabinol (THC).
>

bonne fumette, les coquilles (6)


Mais, oui, après avoir fumé quelques joints on s'en tamponne. On s'en allume un autre.

Tes coquilles y ont échappé? Alors tes poumons:

La fumée de cannabis contient sept fois plus de produits cancérigènes.
Fumer tue, c'est écrit en gros sur les paquets de cigarettes.

Le Figaro - Sciences:
Fumer trois joints équivaut à fumer un paquet de cigarettes. La fumée de cannabis contient sept fois plus de goudrons et de monoxyde de carbone.

.http://www.lefigaro.fr/.../01008-20060326ARTWWW90077 -fumer_trois_joints_equivaut_a_fumer_un_paquet_de_cigarettes.php


Url raccourci:

.http://urlalacon.com/CMiFFp


Etude de 50 Millions de Consommateurs, confirmée par d'autres:

_http://www.reuters.com/article/idUSHKG1047882008012 9

La bonne nouvelle: comme le cancer des testicules ou des poumons raccourcit la vie, autant de pensions que la Sécu ne devra pas payer.

Le Ministre du Budget vous remercie de votre aimable coopération. (6)

Modifié le 15/03/2010 13:08:33
Re: le cannabis et mon histoire
Posté par leofunki le 14/03/2010 22:16:43
Ben en même temps c'est normal que t'es faillie mal tourner!!! t'as fais un peu n'importe quoi!!! je vais laisser ce commentaire pour tout ceux qui voudraient commencer étant pour une légalisation du cannabis et une suppression du tabac (hé oui): De un ne jamais fumer de shit (même si on vous jure qu'il est bon c'est quand même de la résine...), de deux toujours fumer dans les conditions idéales (fumer avec ses bons potes, avec de la bonne musique en étant détendu et fumer dans un endroit accueillant et familier... pas dans une cave), de trois et c'est sûrement la pire des erreurs NE JAMAIS fumer seul (toujours avoir à l'esprit join=bonne marade avec ses potes c'est pourri tout seul) et enfin de quatre, si vous voulez fumer plus régulièrement qu'en soirée genre une fois de temps en temps pendant la journée si vous avez beaucoup d'heures d'études pensez à faire des pauses de une semaine régulièrement pendant l'année (vous vous prouverez à vous même que vous pouvez le faire, vous récupérez votre énergie si jamais vous sentez une flemmardise vous gagner et lorsque vous reprendrez les effets reviendront plus facilement et donc moins besoin de fumer)!!!
Et je rajouterai pour les fumeurs un peu plus habitués, ne coupez plus avec du tabac, fumez pur!!! comme ça vous fumez un ptit join dans la soirée, c'est moins agressif au niveau des poumons et le niveau de toxicité est largement inférieur au tabac!!! bon et après pour ceux qui auraient peur d'être accrochés si vous suivez mes conseils sachez que vous n'aurez aucun risques de dépendance!!! Après comme vous pouvez le voir, sa première expérience a été mauvaise!!! ne vous inquiètez pas!!! là encore suivez mes conseils, fumez de petites lattes (il suffit juste que le bout du join rougisse légèrement, il n'y AUCUNE honte a ne pas tirer des lattes de bourrin bien au contraire ça prouve que vous savourez) et surtout espacez vos lattes quitte à rallumer le join!!! voilà et dés que vous sentez que ça monte un peu, faites tourner!!! =D voilà sur ce bonne fumette, j'espère que de nombreux novices suivront mes conseils!!!
Ne pas se défoncer (sauf pendant une soirée si c'est votre but!! normal quoi!!!^^) mais plutôt s'amuser et se détendre c'est à ça qu'il faut penser!!! et n'écoutez les petits cons qui veulent vous faire des souflettes ou des turbos dés les premières fois!!! si vous ne vous sentez pas près refusez!!! et petit messages aux fumeurs: si quelqu'un refuse, forcez le gentillement avec camaraderie pas la peine de lui foutre la honte c'est ridicule et surtout guidez le s'il ne se sent pas bien!!! ça m'est arrivé et j'ai pas vraiment apprécié que mes potes se foutent de ma gueule alors que j'étais dans un vieux bad' (sauf un qui m'a guidé et qui m'a aidé a transformer mon bad tripp en good tripp)!!! bon voilà un long commentaire qui peut être bénéfique à certains!!! (merde aux dealers je les hais)

Modifié le 15/03/2010 12:16:12
Re: le cannabis et mon histoire
Posté par jacquesv le 13/01/2009 17:43:46
_http://www.lefigaro.fr/sciences/20060326.WWW000000077_fumer_troi s_joints_equivaut_a_fumer_un_paquet_de_cigarettes.html

_http:/ /lnk.nu/lefigaro.fr/s0g.html


Hautement cancérigène donc.
Le cannabis a changé de nature physique depuis les années '60: suite à des manipulations génétiques les Hollandais ont d'bord cultivé puis exporté des plantes à haute teneur en THC

_http://rechercher.inserm.fr/cgi-bin/redirect?TYPE=URL&PAR AMS=cannabis&C=161&ARG=&AGENT=antibot&TARGET=http://ist.inserm.fr /basisrapports/cannabis/cannabis-ch6.pdf

_http://lnk.nu/recher cher.inserm.fr/s0h
ou:
_http://minilien.com/?JLpTit31Jz

au besoin recopier les liens)

pairro,

En effet, ce n'est pas à consommer sans prudence extrème (on ne sait jamais ce que le dealer te fourgue) mais tu racontes donc des foutaises dangereuses concernant la nocivité (ou le soidisant manque de nocivité ):p

Des "vérités" conformes à ce qu'on savait il y a 40 ans mais plus du tout valables en 2009

Ce n'est pas pour rien que c'est interdit en France.


si tu veux en discuter avec moi, par option mail des mp stp.

Modifié le 13/01/2009 18:17:31
Re: Le cannabis et mon histoire
Posté par menchi le 20/08/2006 01:17:45
Ton expérience est intéressante et bien écrite. Personnellement je n'ai encore jamais fumé de shit ni de weed bien qu'on m'en propose depuis mes 12 ans. Ton histoire me fait un peu penser à celle de mon frère. Il fumait pas mal et a fini par plus rien foutre. Il avait déjà 2 ans de retard quand il a eu son bac, il a pris une "année sabatique" et l'année d'après il a commencé une école qui lui a pas plu et s'est barré au bout de deux semaines puis a rien fait le reste de l'année. Il s'est plusieurs fois retrouvé à cracher du sang après un abus de joints. Il s'est aussi fixé des limites comme ne jamais prendre de drogues dures et il a réussi à la tenir. Maintenant il fume moins, mais quand il ne peut pas fumer de joints dans une journée il fume beaucoup de cigarettes.
Re: Le cannabis et mon histoire
Posté par misa72 le 04/08/2006 15:12:30
ange des ténèbres: déjà pour commencer si je voulais faire partager mon experience avec des personnes je vois pas où est le problème même si comme tu dis c' est le genre d' article vu et revu, enfin... Ensuite je ne met pas la faute sur le dos de mon ex je vois pas où t' as été cherchée ça! Je dis juste que c' est lui qui m' a inniciée et je ne dis pas non plus que je n' avais pas envie d' en fumer, sinon comme tu dis autant dire non ça va plus vite... Dis moi, t' étais pas perchée en lisant l' article pour comprendre de telles choses? Je ne prend pas non plus mon cas pour une généralité et je sais bien que tout ce qui c' est passé est ma faute, je n' ai d' ailleurs jamais prétendue le contraire mais bon... Tu ferai mieux de garder tes sermons et tes reproches pour quelqu' un qui sera vraiment dans le cas que tu décris...
jena clode: merci, c' est bien vrai que l' important est de se contrôler! A l' époque j' avais aucun but, aucune envie (à part fumer bien sûr!) et dans ma tête c' était le bordel en plus des soucis divers, maintenant tout va bien et ma vie est beaucoup plus plaisante grâce à un but!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (26)
L'auteur : Jessica Langot
30 ans, Le mans (France).
Publié le 30 juillet 2006
Modifié le 09 juin 2006
Lu 2 823 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲