FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le destin chinois

Un avis très personnel sur la situation au pays du soleil levant et sur son avenir.


Alliée de l'URSS pendant la Guerre Froide et fervente défenseuse du communisme sous Mao, la Chine n'aura pas connu beaucoup de difficultés pour s'adapter au système capitaliste.
En effet avec 10.1% de croissance en 2004 et 9.9% en 2005 l'économie chinoise est en plein boom économique et rien ne semble en mesure de l'arrêter. Cette situation affole tous les gouvernements et les économistes frileux. La peur de voir un nouveau géant modifier l'ordre mondial établie par les Etats-Unis prédomine. Cependant, rien ne laisse penser que l'empire du milieu dépassera l'Union Européenne, les Etats-Unis ou son voisin nippon.


La crainte de l'occident

Pourtant la psychose ne cesse pas. Les t-shirt chinois se sont imposés en Europe, tant sur le "sentier" que dans la grande distribution. Rien d'étonnant quand on sait que le textile est l'un des secteurs de prédilections en Chine ; au même titre que le secteur minier ou des services informatiques.
Les gouvernements occidentaux enchaînent proposition de loi sur proposition de loi, sans jamais aboutir à quelque chose de concret. Les géants du libéralisme sont pris à leur propre piège : une entrave à la liberté du marché irait à l'encontre de tout principe libéral. Les chinois en profitent : 2005 a vue les IDE (Investissement Direct à l'Etranger) de la Chine augmenter de 26%. IDE qui progressent et taux de croissance à deux chiffres, autant de raison pour considérer la Chine comme un géant économique de demain.


Un avenir sans doute moins rude que prévu

Malgré cela il me parait claire que la Chine ne sera en rien supérieure aux forces économiques actuelles de la triade, car si sa croissance est hors norme il convient de poser quelques limites à son développement.
De si forts taux de croissance peuvent se justifier aisément par le fait que les chinois partent sur une base bien inférieure à celle des pays développés : il est plus facile de passer d'un PIB de 100 à un PIB de 200 que d'un PIB de 10000 à un PIB de 20000. Le rapprochement avec les impressions de Trente Glorieuses est aisé. D'ici à quelques années l'économie chinoise devrait se stabiliser comme les économies occidentales se sont stabilisées à al fin des années 1970. La croissance molle, comme on la surnomme, est souvent attribuée aux chocs pétroliers voulus par les pays membres de l'OPEP. Il me semble juste de dire que le "facteur de stabilisation" sera de la même nature : un choc pétrolier est inévitable dans les 15 prochaines années.
Puis, seconde limite à l'expansion chinois : les conditions de travail. Ici c'est à la Révolution Industrielle qu'il faudra faire référence. En effet, les usines manufacturières chinoises pourraient être l'objet d'un rapport Villermé bis ; avis aux amateurs. L'essor chinois ne sera complet qu'avec des améliorations sociales, ou bien ne sera pas ;) Une bonne politique sociale est indispensable pour la santé d'un pays.
Un choc pétrolier, prévisible grâce à l'épuisement des réserves, provoquera la stabilisation de l'économie chinoise, de plus l'absence de mesures sociales freinera son développement. Pékin semble en être conscient puisqu'il annonce que d'ici 2050 le salaire chinois moyen sera équivalent au SMIC français actuel (environ 1100 euros). Aujourd'hui il est trente fois inférieur à cet objectif.

La Chine est en train de faire en 50 ans ce que l'occident a mis deux siècles à réaliser. Cela est toujours plus facile quand on connaît le chemin. Le marché chinois constitue donc une formidable opportunité à saisir pour les entreprises occidentales, le futur économique se joue aujourd'hui et l'Europe se doit de s'imposer en tant que partenaire économique privilégié de la Chine.
Enfin espérons que la Chine n'est pas une exception et que d'autres pays prendront exemple sur elle, Brésil et compagnie c'est à vous de jouer
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Le destin chinois
Posté par drago le 03/09/2006 13:58:11
C'était pour voir si vous suiviez ;)
Re: Le destin chinois
Posté par jack_skellington le 03/09/2006 13:41:00
mouais : Ui, j'allais dire exactement pareil, héhéhé
Re: Le destin chinois
Posté par bodhisattva le 02/09/2006 21:30:48
Je ne suis pas en accord avec ton dernier paragraphe, il serait temps de penser au mot écologie plutôt qu'au mot croissance, penser aussi à l'expression de commerce équitable, devenir des consomm'acteurs plutôt que des consommateurs abrutis par le seul prix de leurs vêtements à la mode constamment changeante ne se souciant guère des conditions de travail et de production même des matières premières. Le commerce ne doit plus être une fin en soi mais un moyen d'aider l'intérêt général, probablement comme il l'était à ses débuts. L'expression "épuisement des réserves" est bien révélateur d'un certain anthropocentrisme, la pollution touche des êtres innocents avant de toucher l'homme lui-même. Le respect de la vie, quelle que soit sa forme, devrait reprendre la place à l'économie capitaliste. Il serait temps d'agir sur la (ou les) cause(s), véritablement temps que les consciences se réveillent, sauf si nous désirons vraiment augmenter la puissance de notre automobile qui fonce droit dans le mur (ou pour l'image, scier de plus en plus rapidement la branche sur laquelle nous sommes assis)...
Re: Le destin chinois
Posté par mouais le 02/09/2006 20:09:14
renseigne toi mieux! le pays du soleil levant c'est le japon!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Publié le 01 septembre 2006
Modifié le 26 juillet 2006
Lu 662 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143