FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Le harcèlement moral dans les établissements scolaires

"Le harcèlement est un enchaînement d'agissements hostiles dont la répétition affaiblit psychologiquement la personne qui en est la victime" (Wikipedia)


Aujourd'hui, le sujet fait de plus en plus parlé, films, séries, Bd de jeunesse, livres, informations... En effet les victimes commencent à parler de plus en plus souvent, les professeurs les conseillères d'éducation sont de plus en plus à l'écoute et attentif. Mais cela ne suffit pas toujours. Car le harcèlement évolue en même temps que notre temps.

Le harcèlement moral est un enfer à vivre : les insultes, les incitations au suicide pleuve, les surnoms, les gestes pour se trancher les poignets, les moqueries... Impossible d'en parler aux parents, ni même aux professeurs car la peur des conséquences et que la situation empire est bien là, ancré dans la victime.
Sophia (nom changé pour garder l'anonymat) témoigne : " je n'allai pas bien durant mon adolescence je ne m'acceptai pas, je m'automutilai avant que le harcèlement ne commence. En classe de troisième, tout a dérapé et pourtant je n'avais jamais eu de problèmes avec personne. Une bande de trois garçons avaient du remarquer ma faiblesse. Ils ont commencé par m'insulter régulièrement, me rabaisser, raconter des conneries, des blagues sur moi...  "


En effet, le harcèlement a tendance à s'aggraver au fur et à mesure du temps. Les insultes deviennent plus virulentes, parfois des rumeurs s'étendent au lycée ou collège. " le harcèlement est un processus dynamique constitué de différents types d'agissements qui se développent dans le temps.  " ce que confirme Sophia :   " Mais un jour tout s'est accélérer j'avais loupé quelques jours de cours après m'être mutilé trop profondément, j'avais été à l'hôpital... Bref, je suis revenue au lycée toujours mal, mais angoissée aussi je crois, hésite la jeune fille, oui c'est ça c'était de l'angoisse.
J'avais une boule au ventre désormais chaque matin, à chaque heure de cours. Et j'aurai préféré me tromper. Car tout a empiré. Le jour de mon retour en levant la main l'un des trois garçons qui me harcelaient a vu les bandages à mes poignets et là tout est devenu plus violent. Il me sortait des phrases commepourquoi tu te suicides pas pour de bon ?, saute par la fenêtre ça fera une paumée en moins', tu veux que l'on t'aide à finir le travail'. Mais la pire de toutes celles qui restera à jamais dans ma tête c'est...  " Sophia a besoin de quelques secondes. Après quelques minutes elle reprend" ils m'ont lancétu veux qu'on t'achète une corde ?  "


La montée en puissance du harcèlement n'a rien d'anodin, c'est même dans le

Au début, ils lancent ce qu'il faut pour déstabiliser la victime et s'assurer qu'elle ne dira rien en s'attaquant à des choses humiliantes ou gênantes pour elle. Ensuite, tout s'enchaine, les violences physiques peuvent apparaitre. Il y a dans le harcèlement scolaire une véritable intention de nuire.
" Dès lors, dès qu'une telle situation de harcèlement scolaire est détectée, une réaction associant sanction claire et ferme et perspective éducative doit être rapidement mise en place par le lycée ou collège. Parfois, le harceleur ou les harceleurs vont s'en prendre à leur victime en attendant intelligemment et sournoisement le moment où aucun adulte ne sera présent pour intervenir.  " (source le psychologue) Il revient à ces responsables, professeurs, surveillants d'être attentif.

Souvent les parents se retrouvent abasourdis et perdus face à la réalité que leur enfant est une victime.
Sophia saconte " quand le cpe l'a su à mon lycée il a appelé mes parents pour les prévenir surtout du danger que je représentai pour moi-même.
Ils ont à peine évoqué la situation qui avait fait qu'il s'en était apperçu, ni mes harceleurs... J'ai raté quelques jours de cours, et j'ai appris via un ami que l'un des trois Et il a fallu que je les cotoie encore toute l'année car on ne les avait pas changé de classe. Pire on voulait que ce soit moi qui change de classe et même de lycée. Mais j'ai refusé et me suis emporté car c'était moi la victime et surtout j'avais jamais rien fait pour les provoquer "

Je pense sincèrement qu'aujourd'hui il faut changer le système, que les proviseurs, cpe, prof et surveillants apprennent à repérer les cas de harcèlements scolaires, et surtout que ces jeunes agresseurs soient suivis psychologiquement et puni comme il le faut. Que la victime soit reconnu victime sans toutefois la stigmatisé comme tel mais ne pas la laisser croire que tout est de sa faute. Car tout le monde est différent, c'est la différence qui fait le monde. N'ayez pas honte parlez. Si vous vous retrouvez dans ce cas, parlez en, si vous le voulez contactez moi je serai là pour vous écouter


Laissez-vous aider, parler. Ne vous enfoncer pas dans la dépression.

*Vous pouvez contacter l'association Harcèlement Moral Stop par courrier, par téléphone/fax ou par mail.
Notre équipe est à votre écoute du lundi au vendredi de 10h00 à 20h00. N'hésitez pas à nous joindre au : __01.56.34.01.76
__06.07.24.35.93

*NUMÉRO STOP HARCÈLEMENT : Des conseillers-psychologues, juristes, conseillers scolaires sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 21h et le samedi de 9h à 13h, tout au long de l'année
(sauf les jours fériés).
__0808 80 70 10

*DES QUESTIONS SUR LE CYBER-HARCÈLEMENT ? LES CONSEILLERS NET ECOUTE VOUS RÉPONDENT
__N° NET ECOUTE : 0800 200 000
Numéro vert national : gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h

je suis là pour vous donc si vous cherchez a vous faire aider près de chez vous je peux vous aider à trouver la luste des centres spécialisés danc ce harcèlement courage et surtout ne lachez pas prise
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Le harcèlement moral dans les établissements scolaires
Posté par flougaussien le 29/06/2013 17:25:10
Arthur, ce n'est pas aux victimes de fuir. C'est aux coupables d'être arrêtés. Si la victime change d'école ce sera pareil : d'autres harceleurs prendront le relai. C'est à la victime de devenir plus forte et à la justice de punir les coupables.
Re: Le harcèlement moral dans les établissements scolaires
Posté par arthur herman le 29/06/2013 15:06:28
La personne a certainement comims un impair, un mensonge, une faute légère.
elle doit changer d'environnement et se reassaisir. changer d'école au plus vite pour avoir de nouvelles relations
Re: le harcèlement moral dans les établissements scolaires
Posté par flougaussien le 29/06/2013 14:08:24
C'est dingue qu'on culpabilise la victime alors que ce sont les coupables qu'on devrait poursuivre. C'est comme pour le viol : souvent ce sont les personnes violées qui sont culpabilisées. C'est toujours plus facile de s'acharner sur la victime que sur les autres. L'école malheureusement est un lieu où règne la peur et la compétition, on nous formate pour qu'on soit tou-te-s identiques, et toute personne qui sort de la masse est mal vue, y a pas de place pour la différence, y a pas de place pour être soi, à l'image du marché du travail où le commerce est placé au dessus de tout ( "si tu ne te vends pas, tu vaux rien" ). Changeons le système. Changeons les règles du jeu. Passons de la compétition au respect des différences de chacune et de chacun.

Modifié le 29/06/2013 14:08:42
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Stephanie Fallen
29 ans, La fin de votre life (France).
Publié le 17 juin 2013
Modifié le 09 juin 2013
Lu 1 744 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143