Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Le Jeu de dames

François Ayroles nous fait à nouveau découvrir son univers particulier...


"Un jeune lycéen mal dans sa peau, souffre-douleur de ses camarades, est pris en affection par un jeune adulte, pas beaucoup plus âgé que lui, mais considérablement plus à l'aise dans l'existence. Hâbleur, provocateur, insolent, le jeune homme va entreprendre d'initier son protégé aux fascinants mystères de la condition féminine... Mais au fait, comment être sûr que ce séducteur au verbe si convaincant soit vraiment aussi expérimenté qu'il le prétend ? Comme dans Enfer Portatif, son précédent album chez Casterman, François Ayroles brosse le surprenant portrait d'un duo brinquebalant et mal assorti, dont les aventures urbaines, humaines et loufoques montreront qu'il ne faut décidément jamais se fier aux apparences." (Présentation Casterman)


Auteur caractéristique de la maison d'éditions L'Association, Jean-François Ayroles publie en ce mois de janvier un nouvel album, Le Jeu de dames, mais cette fois-ci chez Casterman. Après des études à l'École des Beaux-Arts d'Angoulême, cet auteur apparaît dans le petit monde du neuvième art au milieu des années quatre-vingt dix. Il se fait surtout connaître par Jean Qui Rit, Jean Qui Pleure, Notes Mésopotamiennes, ou encore Incertain Silence où il évoquait un peintre muet qui ne s'exprime que par son art et son mutisme. En 2003, il sort son premier album chez Casterman, Enfer Portatif.


Finalement, Le Jeu de dames emprunte un peu aux deux albums cités ci-dessus. Comme dans Enfer Portatif, Ayroles fait se rencontrer deux personnages, qui a priori ne se ressemblent pas du tout. Ensemble, ils vont partager un bout de leur vie. Ayroles promène ses personnages en duo dans un décor urbain, et les fait avancer dans des situations apparemment anodines. Cet auteur s'intéresse essentiellement aux personnages et ne cessent d'interroger l'errance des hommes. A l'instar de Incertain Silence, Le Jeu de dames est surtout composé de silences. Aucun commentaire, aucune voix off ne vient agrémenter l'album... Simplement des dialogues distillés parcimonieusement par l'auteur, qui semble accorder de l'importance au choix du mot juste et suffisant. Le dessin, à lui seul, crée une ambiance particulière, et par sa force évocatrice construit une situation. Un univers particulier à découvrir le plus rapidement possible...


Titre : Le Jeu de dames
Auteur : François Ayroles
Editeur : Casterman
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 14 janvier 2007
Modifié le 14 janvier 2007
Lu 980 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲